Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 22 Oct 2018, 20:26

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 27 Juil 2011, 16:05 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18522
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Cosmo a écrit:
Je te vends le DVD, si tu veux...

(encore un DVD qui va partir dans le "carton à brocante").

Si le jour où on se rencontrera enfin, tu ne t'en es toujours pas débarrassé, je te l'achèterai (pour quelques bières).

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Juil 2011, 23:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2011, 18:24
Messages: 418
Ce que j'aime dans ce film est la résonance que Polanski donne à des gestes ou des attitudes tirées de la vie de tous les jours ou d'une grande banalité - là-dessus il est très classe. Par exemple L'ouverture du film est à tomber - ces plans sur la voiture dans le ferry au début du film, avec les autres conducteurs qui doivent déboiter pour la dépasser et repartir, pluis le plan suivant avec la voiture toute seule finalement tractée par une dépanneuse, et finalement garée sur le parking du port avec les flics qui tournent autour.. Polanski raconte quelque chose, et on comprend tout de suite quoi, sans dialogue, sans musique un peu pompeuse et sans travelling avant. Il y a un coté à la fois tragique et trivial dans la banalité qui est époustouflant.

Après le coté un peu convenu et longuet du thriller poilitique qui s'essouffle, soit, c'est un peu vrai. Mais la mise en scène de Polanski me fait jubiler. Quand l'avocat du nègre ouvre les rideaux d'une chambre d'hotel confinée pour dévoiler un skyline de Londres somptueux avec du soleil et de la profondeur de champ, il semble dire (au personnage et au spectateur) "Bon je fais entrer la lumière - tu comprends maintenant?. Comme métaphore de l'errance du personnage, c'est juste parfait.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juil 2011, 00:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6443
Localisation: Ile-de-France
ah, tu donnes envie de le revoir! Le film vieillit dans ma tête effectivement comme quelque chose de jouissif, fluide. Mais sans les aspérités habituelles de Polanski, malaise, ambiguité, fantaisie...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juil 2011, 00:42 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17946
Localisation: Paris
Delmore a écrit:
Quand l'avocat du nègre ouvre les rideaux d'une chambre d'hotel confinée pour dévoiler un skyline de Londres somptueux avec du soleil et de la profondeur de champ, il semble dire (au personnage et au spectateur) "Bon je fais entrer la lumière - tu comprends maintenant?. Comme métaphore de l'errance du personnage, c'est juste parfait.


Si c'est vraiment ce qu'il veut dire, c'est simplement nul. Enfin, c'est un détail car globalement il est vrai que la mise en scène est très maîtrisée.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juil 2011, 09:19 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23639
Localisation: Arkham Asylum
Exactement le genre de truc qui me gave dans ce film.

_________________
Ce que ce critique de cinéma dit de ce film va vous bouleverser...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juil 2011, 10:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8094
Delmore a écrit:
Quand l'avocat du nègre ouvre les rideaux d'une chambre d'hotel confinée pour dévoiler un skyline de Londres somptueux avec du soleil et de la profondeur de champ, il semble dire (au personnage et au spectateur) "Bon je fais entrer la lumière - tu comprends maintenant?. Comme métaphore de l'errance du personnage, c'est juste parfait.


Pour ce qu'il gagne en lumière finalement... La plupart des signes sont tous réversibles dans ce film.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juil 2011, 13:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2011, 18:24
Messages: 418
Mr Chow a écrit:
Delmore a écrit:
Quand l'avocat du nègre ouvre les rideaux d'une chambre d'hotel confinée pour dévoiler un skyline de Londres somptueux avec du soleil et de la profondeur de champ, il semble dire (au personnage et au spectateur) "Bon je fais entrer la lumière - tu comprends maintenant?. Comme métaphore de l'errance du personnage, c'est juste parfait.


Pour ce qu'il gagne en lumière finalement... La plupart des signes sont tous réversibles dans ce film.


Oui mais à ce moment là on ne connait pas son destin donc rien n'indique que le signe lui reviendra à la figure. Si on l'interprete a posteriori evidemment c'est différent.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Oct 2011, 22:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16621
Localisation: Lyon
Bonne surprise ! Déjà je m'attendais à un face à face à huis-clos un peu chiant entre Brosnan et McGregor, à coup de dialogues relous et de petits sourires en coins. Bah non en fait, le Brosnan on le voit pas beaucoup, et on se fout vite la rédaction du bouquin dans le cul.

Le scénar mène un peu nulle part je trouve, mais le film est tellement bien écrit, joué et mis en scène que j'ai plutôt pas mal pris mon pied. Et puis j'aime quand le point de vue est unique et que la mise en scène se tord dans tous les sens pour le faire respecter. Et puis j'aime tous ces petits détails à la con, du genre McGregor qui arrive pas à pédaler dans les graviers, le garde du corps qui suit sa cliente sous la pluie, etc.

Je pensais vraiment me faire chier. 4.5/6

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Oct 2011, 22:51 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16621
Localisation: Lyon
Par contre, je suis un peu sceptique sur la fin qui enchaîne un plan ultra classe (le mot qui passe avec la musique qui va crescendo) avec un autre plan classe mais qui fait un peu "tagada pouet pouet".

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2011, 08:27 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16621
Localisation: Lyon
Je continue tout seul : j'ai aimé que le perso raconte tout à tout le monde. Je crois que je réagirais pareil en fait. T'es au milieu d'un truc énorme que tu ne comprends pas, tu te chies dessus, tout le monde te tourne autour. Au début tu essaies de bluffer, mais tu te fais vite griller, alors tu balances tout en espérant que tu peux faire confiance à la personne en face de toi. Moi j'ai trouvé ça cool.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2017, 14:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4880
Qui-Gon Jinn a écrit:
Quelle leçon de mise en scène quand même...

Super éloquent, super classieux, avec des petites touches super bien senties par çi par là, qui tiennent du micro-détail.

C'est vraiment brillant.

J'ai revu le film et suis content de lire ça car je trouve aussi que la réalisation est superbement sobre et précise, il n'y a pas un plan de trop.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2017, 14:39 
Hors ligne
Oberkampf Führer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:38
Messages: 15658
Déjà-vu a écrit:
Qui-Gon Jinn a écrit:
Quelle leçon de mise en scène quand même...

Super éloquent, super classieux, avec des petites touches super bien senties par çi par là, qui tiennent du micro-détail.

C'est vraiment brillant.

J'ai revu le film et suis content de lire ça car je trouve aussi que la réalisation est superbement sobre et précise, il n'y a pas un plan de trop.


Il y a peut-être eu des doigts en trop par contre.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2017, 14:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4880
LOL


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2017, 14:42 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72399
Localisation: Fortress of Writing
:D

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Nov 2017, 16:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16621
Localisation: Lyon
Cette frustration quand tu veux sauter sur la vanne mais qu'elle a déjà été faite.

je comptais parler de plans cul.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Chinatown (Roman Polanski, 1974)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Mickey Willis

91

7415

19 Sep 2013, 15:05

snaky Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Macbeth (Roman Polanski - 1971)

DPSR

1

670

07 Aoû 2008, 07:06

Mister Zob Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Carnage (Roman Polanski - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

31

2854

15 Avr 2012, 19:56

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tess (Roman Polanski, 1979)

Mr Chow

0

555

11 Sep 2013, 13:07

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Locataire (Roman Polanski, 1976)

Cooper

3

477

26 Fév 2014, 16:54

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Oliver Twist (Roman Polanski - 2005)

Karloff

5

947

22 Mai 2006, 15:00

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rosemary's Baby (Roman Polanski, 1968)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Arnotte

28

1894

06 Sep 2017, 14:08

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Couteau dans l'eau (Roman Polanski, 1962)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Mickey Willis

37

1562

09 Jan 2017, 15:12

supergontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La vénus à la fourrure (Roman Polanski - 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

DPSR

53

2814

11 Déc 2013, 19:42

romain Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Jeune Fille et la Mort (Roman Polanski - 1993)

F-des-Bois

5

844

08 Aoû 2005, 12:53

ewan_mcgregor Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 11 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web