Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Jan 2018, 04:35

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 07 Juin 2009, 03:04 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71047
Localisation: Fortress of Writing
Haha j'avais peur...

J'avais peur parce qu'en 2006, quand j'étais venu ici, à Los Angeles, j'en avais profité pour voir ce petit film indépendant dont j'entendais parler sur les sites US, avec une campagne d'affichage super classe notamment, ce film s'appelait Brick.

Premier long métrage de Rian Johnson, Brick transposait les codes d'un genre - le film noir - dans un univers totalement autre - le lycée - et parvenait à rendre crédible un parti-pris que nombre de courts métrages amateurs ont tenté d'accomplir.
Cette année-là, Brick était l'intrus dans mon top 10. Le petit coup de coeur de 2006 pour un réalisateur prometteur.

Trois ans et beaucoup d'attentes plus tard, Johnson revient avec un deuxième ouvrage, a priori on ne peut plus différent, mais à mon grand soulagement, il confirme tout le bien que je pensais de lui et comble toutes mes espérances avec un défi une fois de plus remporté.

Cette fois-ci, le scénariste/metteur en scène s'attaque au film d'arnaqueurs.
Ces arnaqueurs, qui sont-ils?
Adrien Brody. Mark Ruffalo. Rachel Weisz. Rinko Kikuchi.

Je sens que sans dire un mot de plus, y en a déjà pas mal qui sont intrigués (voire même déjà conquis).
Mais je vais quand même en dire plus...parce que je suis tombé amoureux de ce petit film.
Au petit coup de coeur qu'était Brick succède ce gros coup de coeur qu'est The Brothers Bloom, film qui m'a enchanté dès ses toutes premières minutes pour ne me lâcher qu'à la toute fin, deux heures après.

Ce deuxième long à beau ne pas baigner dans la même atmosphère que son précédent (normal, on passe du film noir et son ambiance envoûtante à du film d'arnaqueurs par définition bien plus enjoué), on retrouve le talent de Johnson dans la manière dont il forge ses univers.
Une fois de plus, il parvient à créer un monde auquel on adhère tout de suite alors qu'il s'ancre pourtant dans une réalité des plus cinématographiques. C'est vraiment un univers de film quoi, pas un monde réel. Comme pour Brick.
En fait, je sens que le monde réel n'intéresse pas Johnson, qu'il préfère le délaisser pour des oeuvres qui se créent leur propre réalité à partir d'imageries, ou plus exactement de sentiments et de sensations issus d'autres films.
Si son premier canalisait le film noir pour en reproduire le schéma et le feeling malgré un décor hors-sujet, ce deuxième essai s'inscrit dans une espèce de temporalité hors du réel qui renvoie là aussi au cinéma d'antan, de The Sting à Gordon Willis, alors qu'il se passe de nos jours...mais à deux-trois détails près, on jurerait presque que le film se situe dans les années 30.

Johnson parvient à prendre le spectateur par la main en enrobant son film dans les oripeaux du genre, costumes et chapeaux noirs, tours de carte et de passe-passe, tel un vrai magicien, un conteur hors pair.
Et c'est peut-être ça le truc qui me souffle le plus dans le film, la narration.
Y a un art du storytelling évidemment qui déborde par tous les pores de cet ouvrage, tant dans la mise en scène super ludique, tantôt très posée et composée, à l'instar de Brick, dans ses cadres, elle se rend visible sans en faire trop, appuie ce qu'il faut, comme ce moment caché par un pilier où un lien se fait sans qu'on le voit, et tantôt plus dynamique, osant des mouvements qui d'un coup viennent dynamiter le rythme tout gentil du film pour l'élever vers autre chose de plus filmique, notamment lorsqu'elle illustre les arnaques, les mises en scène justement...

Parce qu'après tout, c'est de ça qu'il s'agit.
A l'instar de The Prestige, The Brothers Bloom parle de cinéma.
De scénarios et de mises en scène.
Les plus réfractaires et les mauvaises langues (les teubés quoi) parleront d'un film qui sent le fabriqué, où l'on voit trop les artifices de l'écriture censées provoquer tel ou tel effet à l'instant T voulu par son auteur, notamment en ce qui concerne les persos féminins, la Pénélope improbable multitalentueuse jouée par une Weisz tout en innocence des plus craquantes, ou bien évidemment le sidekick muet nommé Bang Bang affectionnant les explosifs incarnée par Kikuchi.
Oui, ces personnages sont très "écrits", au même titre que le gouailleux Stephen qu'interprète Ruffalo, mais le film témoigne d'une véritable sincérité qui m'a complètement charmé, transcendant les ficelles (assumées par ailleurs) du récit.

C'est ça le truc...j'aime pas parler comme d'autres le font de "grincheux" mais en effet, je vois déjà les "grincheux" qui bouderont le film parce qu'ils ne sauront voire au-delà sa volonté d'être décalé (alors que Johnson est tout sauf un poseur) et qui ne se laisseront pas séduire par ce film faussement simple sans chercher à être compliqué (malgré une légère maladresse dans le dernier acte qui s'étire un peu, tout comme dans Brick), un vrai petit bijou.

Un gros gros 5/6.


C'est prévu pour le 5 août en France apparemment, je ne saurais que trop vous le conseiller.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juin 2009, 11:16 
Yes ! Je l'attendais, c'est cool que tu confirmes.


Haut
  
 
MessagePosté: 12 Juin 2009, 11:59 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71047
Localisation: Fortress of Writing
Je suis désolé Noony mais...

Image

...pays de bouffons.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Juin 2009, 12:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 16:48
Messages: 11777
Localisation: in the forest of the Iroquois
Elle est géniale cette affiche !

Sinon, ne tape pas sur le pays, ce qui n'a finalement strictement aucune sens, mais tape sur SND.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Juin 2009, 12:46 
Putain, Noony, mais c'est grave, là !!!!!!!!!

Toujours les mêmes formules à la con pour les titres français ! C'est alarmant.

"Les frères Bloom", c'était interdit ou quoi?


Haut
  
 
MessagePosté: 12 Juin 2009, 12:51 
Hors ligne
Departed
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2006, 12:37
Messages: 3894
Localisation: Hotel Yorba
Disons que par rapport à celle-ci, quelque chose s'est perdu à la frontière...

Image

Perso je la trouve autrement plus classe.

Sinon le plus important, le film: ton avis me rassure-bien Freak. Le trailer est très classe, mais comme le film dort dans un carton depuis quelques mois j'avais un peu peur de la douche froide, et visiblement non. Cool!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Juin 2009, 12:52 
OK...

Distributeurs français = attardés mentaux.


Haut
  
 
MessagePosté: 12 Juin 2009, 13:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 16:48
Messages: 11777
Localisation: in the forest of the Iroquois
Jericho Cane a écrit:
Putain, Noony, mais c'est grave, là !!!!!!!!!

Toujours les mêmes formules à la con pour les titres français ! C'est alarmant.

"Les frères Bloom", c'était interdit ou quoi?


Euh j'y peux strictement rien si elle est à chier cette affiche... Va t'énerver ailleurs coco.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Juin 2009, 13:13 
:o


Haut
  
 
MessagePosté: 12 Juin 2009, 15:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Nov 2007, 19:14
Messages: 3167
Localisation: Belgium
D'après les extraits (dont la scène d'ouverture), ça à l'air génial. L'affiche originale est évidemment cent fois meilleure que la française.

_________________
"Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice."
- George Orwell


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juin 2009, 05:05 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71047
Localisation: Fortress of Writing
Pour être tout à fait honnête, l'affiche originale postée par Xcapist n'est pas l'affiche d'exploitation (qui est une horreur sans nom).

Mais moi c'est pas tant l'affiche française (qui est bien) qui me gêne, mais le titre, où le distributeur français estime indispensable de donner le genre du film aux spectateurs (parce qu'ils sont trop cons pour un simple Les Frères Bloom, titre que seuls ces sales demeurés d'américains méritent), qui plus est par le biais d'une formule bidon (inévitable "presque parfait").

C'est à se demander pourquoi le titre français de Brick n'était pas Film Noir Academy.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juin 2009, 09:19 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20619
Il faudrait faire une étude marketing sur le sujet, n'empêche. On n'a pas un mec d'école de commerce qui pourrait en faire son sujet de mémoire ?

Les succès indé de ces dernières années n'ont jamais eu de titre reformaté, il me semble, de Juno à Little Miss Sunshine en passant par Donnie Darko, Lantana (je sais je remonte à loin). Je trouve même qu'un film qui garde son titre original - s'il est compréhensible - cela lui donne un cachet qualitatif.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juin 2009, 14:24 
Hors ligne
Departed
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2006, 12:37
Messages: 3894
Localisation: Hotel Yorba
Film Freak a écrit:
Pour être tout à fait honnête, l'affiche originale postée par Xcapist n'est pas l'affiche d'exploitation (qui est une horreur sans nom).


Ne me dis pas que l'affiche d'exploitation c'est celle toute pourrave avec les parapluies...

Film Freak a écrit:
C'est à se demander pourquoi le titre français de Brick n'était pas Film Noir Academy.


lol


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Juin 2009, 11:45 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71047
Localisation: Fortress of Writing
The Xcapist a écrit:
Film Freak a écrit:
Pour être tout à fait honnête, l'affiche originale postée par Xcapist n'est pas l'affiche d'exploitation (qui est une horreur sans nom).


Ne me dis pas que l'affiche d'exploitation c'est celle toute pourrave avec les parapluies...

Si malheureusement.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Aoû 2009, 13:23 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71047
Localisation: Fortress of Writing
Hop, je rappelle que ça sort aujourd'hui sous le titre affreux Une arnaque presque parfaite et qu'il faut se précipiter dessus plutôt que sur G.I. Joe parce qu'il risque de jarter vite fait.

Pour les parisiens, UGC a sacrifié un peu le film mais il joue au MK2 Bibli.

Y a un même un site qui en dit beaucoup de bien :
http://www.filmdeculte.com/cinema/actua ... -8839.html

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Brick (Rian Johnson - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

20

2056

16 Juin 2008, 07:43

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Looper (Rian Johnson, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 7, 8, 9 ]

Film Freak

125

5969

17 Avr 2014, 00:28

Fluck Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Star Wars : The Last Jedi (Rian Johnson, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 20, 21, 22 ]

Film Freak

324

10815

04 Jan 2018, 01:05

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Brothers (Jim Sheridan - 2009)

DPSR

13

1632

22 Fév 2010, 12:20

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Green Street Hooligans 2: Stand Your Ground (Jesse V. Johnson, 2009)

Thomas M.

2

286

06 Mai 2016, 16:48

Thomas M. Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Brothers (Susanne Bier - 2006)

Blissfully

1

493

06 Fév 2006, 20:06

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Re-Cycle (Pang Brothers - 2006)

Blissfully

1

492

05 Juin 2006, 14:10

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. From Hell (Hugues Brothers - 2001)

F-des-Bois

11

600

24 Fév 2010, 22:17

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Génération Sacrifiée (Hughes brothers, 1995)

Mister Zob

2

342

11 Aoû 2007, 13:50

The Xcapist Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Step brothers (Adam McKay - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

DPSR

93

4204

06 Jan 2011, 12:21

Prout Man Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yahoo [Bot] et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web