Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 22 Oct 2018, 18:10

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 269 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 13, 14, 15, 16, 17, 18  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 17:53 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24783
Localisation: Paris
Film Freak a écrit:
- on a besoin du Bouffon dans le combat de fin? Bon bah hop on fait dire à Bernard (le non-personnage) qu'en fait, y a deux ans, bah c'est lui qui a nettoyé les plaies de papa et "ah j'avais oublié de te dire, Harry, c'était des plaies faites par les lames du Glider" (oui parce que Bernard c'est un pro des plaies par lames de Glider).


Ca c'est extrême 'tain...

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 18:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Aoû 2005, 21:39
Messages: 3313
Film Freak a écrit:

J'aime beaucoup le film mais ses défauts sont là.


Je suis pas loin d'être d'accord avec Tetsuo. Spiderman 3 a le merite de tenter une sorte de ludique jusqu'auboutiste, où on se fiche de la bienséance scénaristique pour ne privilégier que les scènes d'actions ou de comédie. Au bout de la troisième facilité scénaristique, on lâche l'affaire et on se laisse aller. Dans les bons moments, ça donne les scènes peter *Javis Cocker* parker, assez folles.

Le problème, c'est que le film reste quand même attaché au côté leçons sur la vie et qu'on a encore droit aux couplets de tante May.

On tue la vieille et le 4 sera très bien.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 18:23 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72397
Localisation: Fortress of Writing
jiko a écrit:
Film Freak a écrit:

J'aime beaucoup le film mais ses défauts sont là.


Je suis pas loin d'être d'accord avec Tetsuo. Spiderman 3 a le merite de tenter une sorte de ludique jusqu'auboutiste, où on se fiche de la bienséance scénaristique pour ne privilégier que les scènes d'actions ou de comédie. Au bout de la troisième facilité scénaristique, on lâche l'affaire et on se laisse aller. Dans les bons moments, ça donne les scènes peter *Javis Cocker* parker, assez folles.


Oui mais ça c'est VOTRE appréhension.
Insinuer que c'était CA la démarche de Raimi, je trouve ça peu crédible quand on voit les deux autres films. C'est pas comme si c'était un autre réal ou un premier épisode.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 18:38 
Hors ligne
Dancing Queen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juil 2005, 14:45
Messages: 7254
Localisation: Neverland
Film Freak a écrit:
Oui mais ça c'est VOTRE appréhension.
Insinuer que c'était CA la démarche de Raimi.


LOL on dirait moi qui essaye de vous expliquer que y'a pas forcément des références au 11 septembre partout...

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 18:54 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Aoû 2005, 21:39
Messages: 3313
Film Freak a écrit:
Oui mais ça c'est VOTRE appréhension.
Insinuer que c'était CA la démarche de Raimi, je trouve ça peu crédible quand on voit les deux autres films. C'est pas comme si c'était un autre réal ou un premier épisode.


Ah mais peut être que Raimi a loupé son coup par rapport à ce qu'il voulait faire (moi je me dis qu'en fait il en avait marre et qu'il a gentiement baclé le tout).
Le fait est que je parle juste du film que j'ai vu et que c'était pas mal du tout, indépendamment de la démarche du réal.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 19:08 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16503
Localisation: FrontierLand
Film Freak a écrit:
Oui mais ça c'est VOTRE appréhension.
Insinuer que c'était CA la démarche de Raimi, je trouve ça peu crédible quand on voit les deux autres films. C'est pas comme si c'était un autre réal ou un premier épisode.

Oui, on pourrait pardonner tout ça lors, effectivement, d'un premier opus.
Mais là le ton est donné depuis deux films cohérents, et la rupture ben c'est pas joli-joli...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 19:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8094
Film Freak a écrit:

Oui mais ça c'est VOTRE appréhension.
Insinuer que c'était CA la démarche de Raimi, je trouve ça peu crédible quand on voit les deux autres films. C'est pas comme si c'était un autre réal ou un premier épisode.


Peut-être parce que le film et Raimi sont pessimistes sur la notion de super héros, du moins sur sa perennisation? On finit d'ailleurs simplement avec Parker dans un non climax total, et spiderman semble complètement disparu à la fin. Je trouve la démarche assez cohérente si on prend les trois films, elle montre une corruption et désagrégation de tout ce qui semblait tenir dans les deux précédents, c'est même symbolisé en soit par les méchants choisis, Sandman ou Venom. Les images fortes iconisées des deux premiers sont assez méthodiquements relues et démythifiées, voir abatardites pour des "shows télés", plus aucune raison d'y croire avec autant de spontanéité que dans le premier film. C'est un retour à une forme plus proche d'"Evil Dead", plus anarchique, et qui montre que son auteur est resté finalement totalement maitre sur sa franchise.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 20:11 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72397
Localisation: Fortress of Writing
Mr Chow a écrit:
Film Freak a écrit:

Oui mais ça c'est VOTRE appréhension.
Insinuer que c'était CA la démarche de Raimi, je trouve ça peu crédible quand on voit les deux autres films. C'est pas comme si c'était un autre réal ou un premier épisode.


Peut-être parce que le film et Raimi sont pessimistes sur la notion de super héros, du moins sur sa perennisation? On finit d'ailleurs simplement avec Parker dans un non climax total, et spiderman semble complètement disparu à la fin. Je trouve la démarche assez cohérente si on prend les trois films, elle montre une corruption et désagrégation de tout ce qui semblait tenir dans les deux précédents, c'est même symbolisé en soit par les méchants choisis, Sandman ou Venom. Les images fortes iconisées des deux premiers sont assez méthodiquements relues et démythifiées, voir abatardites pour des "shows télés", plus aucune raison d'y croire avec autant de spontanéité que dans le premier film. C'est un retour à une forme plus proche d'"Evil Dead", plus anarchique, et qui montre que son auteur est resté finalement totalement maitre sur sa franchise.


J'y crois pas une seconde.

Mais bon...

Aucune parole sensée ne peut entraver la pensée du Gang des "Une fois que le film est sorti, il m'appartient à moi et non plus à son auteur".

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 20:30 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24783
Localisation: Paris
Film Freak a écrit:
Oui mais ça c'est VOTRE appréhension.


Roh on va pas recommencer.

Quand on regarde un film, qu'y a-t-il d'autre que NOTRE PROPRE appréhension ?

Peu importe ce que Raimi a voulu, peut-être qu'en ratant "objectivement" son film, il a créé quelque chose de meilleur aux yeux de certaines personnes.

On en revient à la vieille phrase des films "qui pensent par eux-mêmes".

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 20:49 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72397
Localisation: Fortress of Writing
Qui-Gon Jinn a écrit:
Film Freak a écrit:
Oui mais ça c'est VOTRE appréhension.


Roh on va pas recommencer.

Quand on regarde un film, qu'y a-t-il d'autre que NOTRE PROPRE appréhension ?

Peu importe ce que Raimi a voulu, peut-être qu'en ratant "objectivement" son film, il a créé quelque chose de meilleur aux yeux de certaines personnes.

On en revient à la vieille phrase des films "qui pensent par eux-mêmes".


Concept auquel je n'adhère PAS.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 20:49 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17946
Localisation: Paris
Mr Chow a écrit:
Film Freak a écrit:

Oui mais ça c'est VOTRE appréhension.
Insinuer que c'était CA la démarche de Raimi, je trouve ça peu crédible quand on voit les deux autres films. C'est pas comme si c'était un autre réal ou un premier épisode.


Peut-être parce que le film et Raimi sont pessimistes sur la notion de super héros, du moins sur sa perennisation? On finit d'ailleurs simplement avec Parker dans un non climax total, et spiderman semble complètement disparu à la fin. Je trouve la démarche assez cohérente si on prend les trois films, elle montre une corruption et désagrégation de tout ce qui semblait tenir dans les deux précédents, c'est même symbolisé en soit par les méchants choisis, Sandman ou Venom. Les images fortes iconisées des deux premiers sont assez méthodiquements relues et démythifiées, voir abatardites pour des "shows télés", plus aucune raison d'y croire avec autant de spontanéité que dans le premier film. C'est un retour à une forme plus proche d'"Evil Dead", plus anarchique, et qui montre que son auteur est resté finalement totalement maitre sur sa franchise.


C'est fou, en voyant le film, j'étais sûr qu'on aurait droit à ce genre de conneries...

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 20:57 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24783
Localisation: Paris
Film Freak a écrit:
Concept auquel je n'adhère PAS.


Pourtant, notre appréciation des films vient du prisme que nous sommes nous-mêmes et à travers lequel le film passe.

Exemple tout con mais symbolique: Tu vois un film un jour. Deux ans passent et tu le revois.

Et là tu te dis "Ah ben tiens j'avais mieux aimé tel truc à l'époque. Par contre ça je l'ai mieux compris, je l'ai vu différemment, patati patata".

Alors que le film n'a pas changé. C'est toujours le même. C'est TOI qui as changé. Et CHAQUE vision du film sera forcément au moins un poil différente des autres.

Il faut arrêter avec cette vieille notion de "vérité absolue" du film qu'il faut à tout prix comprendre, saisir. C'est se priver de notre part de ré-interprétation de l'art.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 21:12 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72397
Localisation: Fortress of Writing
Qui-Gon Jinn a écrit:
Film Freak a écrit:
Concept auquel je n'adhère PAS.


Pourtant, notre appréciation des films vient du prisme que nous sommes nous-mêmes et à travers lequel le film passe.

Exemple tout con mais symbolique: Tu vois un film un jour. Deux ans passent et tu le revois.

Et là tu te dis "Ah ben tiens j'avais mieux aimé tel truc à l'époque. Par contre ça je l'ai mieux compris, je l'ai vu différemment, patati patata".

Alors que le film n'a pas changé. C'est toujours le même. C'est TOI qui as changé. Et CHAQUE vision du film sera forcément au moins un poil différente des autres.

Il faut arrêter avec cette vieille notion de "vérité absolue" du film qu'il faut à tout prix comprendre, saisir. C'est se priver de notre part de ré-interprétation de l'art.


Mieux comprendre un truc et voir du second degré et du "raté exprès" (je caricature à peine), c'est différent...

Surtout quand ça va à l'encontre des dires du réal (ils sont méchants les aliens de Signs. POINT. BARRE.).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 21:13 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72397
Localisation: Fortress of Writing
Film Freak a écrit:
Surtout quand ça va à l'encontre des dires du réal (ils sont méchants les aliens de Signs. POINT. BARRE.).



- You're an alien sympathizer.
- Fuck you!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Mai 2007, 22:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8094
Film Freak a écrit:

Mieux comprendre un truc et voir du second degré et du "raté exprès" (je caricature à peine), c'est différent...



C'est évident que par exemple les plans de foules les montrent cette fois ouvertement comme abruties par rapport au premier opus ou la scène du train du deux, de même que le plan du drapeau pour faire "cheese" a une finalité outrancièrement ironique dans la séquence finale (ce coup là c'est limite parodique). Ne me dis pas que tu crois vraiment que Raimi prends tout son film au premier degrès en livrant des plans comme ça...

Et d'ailleurs c'est impossible en soit de refaire du premier degrès du simple fait de revisiter à ce point un tel nombre d'images déjà offertes "spontanément"... Prendre le coté magique de la scène du baiser, et la transformer en image loft story aprés a un sens. Le film a un coté bouffonerie/défouloir, hypertrophiant en particulier les aspects soap et clown naif de Parker auquel les spectateurs aiment réagir. Puis c'est un film qui recèle beaucoup de mélancolie. A travers le gachis de l'exploitation de "Spiderman" comme une icone pop, mais aussi tout ce qu'il y a derrière le personnage de "Sandman" avec la poésie que Raimi insuffle dans ses séquences.

Le fond, c'est à dire les émotions, crises et evolutions qu'il cherche à faire partager, sont en adaquation avec la forme. On est pas dans du décérébrage "Batman et Robin" ni même de la satire à la Lester.Aprés le rejet vient peut-être plus que le film est aussi autre chose qu'un simple blockbuster surperfectionné? Ce que "X-men 3" cherchait à être sans inspiration...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 269 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 13, 14, 15, 16, 17, 18  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Spider-Man 2 (Sam Raimi, 2004)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

the black addiction

33

1828

01 Sep 2008, 14:25

oncletom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Spider-Man (Sam Raimi, 2002)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

the black addiction

18

1478

09 Oct 2010, 23:24

Umanimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Darkman (Sam Raimi, 1990)

Walt

0

492

15 Mai 2015, 14:05

Walt Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mort sur le grill (Sam Raimi, 1985)

Ben

3

522

04 Fév 2008, 21:38

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jusqu'en enfer (Sam Raimi - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Blissfully

163

6493

19 Aoû 2010, 00:19

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Oz the Great & Powerful (Sam Raimi, 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

18

1619

12 Juil 2013, 15:35

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Evil Dead 2 (Sam Raimi, 1987)

Walt

0

634

18 Avr 2014, 16:05

Walt Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Spider (David Cronenberg - 2002)

romain

0

681

23 Juil 2012, 11:59

romain Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Spider-Man : Homecoming (Jon Watts, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Film Freak

83

3481

07 Mai 2018, 13:49

Ozymandias Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Amazing Spider-Man (Marc Webb, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Film Freak

93

4885

06 Mai 2014, 12:58

deudtens Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web