Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Sep 2018, 21:27

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
MessagePosté: 16 Avr 2018, 01:51 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8757
Image

Une prostituée d’une petite ville du Sud des États-Unis doit choisir entre son désir charnel pour un Noir et sa porte de sortie, un prédicateur sordide qui vient tout juste de poser sa tente en ville.


Film culte des années 60 et totalement oublié jusqu'à la récente initiative de NW Refn de déterrer et de restaurer quelques trésors grindhouse. Là, on est clairement dans du cinéma décomplexé qui va raconter durant ses 70 minutes les aventures d'Emily la trainée (traduction de Shanty Tramp) qui va naviguer d'un prédicateur à un black en passant par le vilain chef motard. Scénario simple et c'est bizarrement quand le film essaie de le développer qu'il devient moins intéressant.

Sur le tube jazzy partageant le titre du film, j'ai trouver les 45 premières minutes planantes. On suit la trainée dans ces rencontres et il y a un vrai charme libertaire qui émane des scènes, un ton unique qui donne au film une identité des plus originales et l'élève au-dessus de la mêlée. Shanty Tramp est l'exemple même du film paumé qui tire profit de son budget rachitique pour lui imposer un style. Il faut voir la poésie de ses combats à coups de poings ralentis qui ne sont jamais ridicules, ses scènes de danse old school et ces finalement 2-3 décors qui vont avec l'épure du geste poétique qu'est le film.

Niveau ton et univers, cela fait évidemment penser aux films grindhouse des films de Tarantino et Rodriguez mais là on est dans du cheap un peu plus arty. Cela reste toutefois rigolo et toujours distrayant. Il faut voir le traitement assez ketchup du racisme et de la vision de l'homme noir dans les années 60. C'est toutefois moins fort dans les 20 dernières minutes où les mécaniques du scénario prennent un peu trop de place.

A découvrir sur la plateforme VOD de Refn au printemps. Film très cool dont la vision est assez savoureuse. Il y a vraiment des moments uniques qui me restent en tête (et pour convaincre les réfractaires le film est généreux en ce qui concerne les grosses poitrines nues).

4/6


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Scoumoune (José Giovanni - 1972)

Nijal

2

514

09 Juin 2009, 09:24

Nijal Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Robocop (José Padilha, 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

20

1850

07 Aoû 2014, 16:59

The Scythe-Meister Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Visage du plaisir (Jose Quintero - 1962)

Blissfully

0

544

09 Juil 2007, 00:07

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tropa de Elite (José Padilha - 2007)

DPSR

6

752

18 Mar 2011, 16:39

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. En construcción (José Luis Guerin - 2001)

Zad

1

438

05 Oct 2008, 12:06

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Troupe d'élite (José Padilha - 2007)

Ozymandias

7

690

20 Déc 2015, 23:01

Fire walk with me Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Parole de Flic (José Pinheiro, 1985)

Mr Chow

12

1256

10 Fév 2013, 13:27

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fragmentos da vida (José Medina - 1929)

Tom

3

378

11 Mai 2015, 14:43

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dernier domicile connu (José Giovanni - 1970)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Castorp

30

1347

23 Jan 2017, 22:54

Marlo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dans la ville de Sylvia (José Luis Guerin - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

21

951

14 Oct 2008, 09:32

DPSR Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web