Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 01 Déc 2022, 07:33

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 18 Sep 2006, 18:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Dommage tout cet accueil tiédasse. "A Scanner darkly" ne cherche jamais à faire "grand" ou "fort" en même temps, ni à aguicher son public dans des optiques "divertissement"... Ce qu'il propose est assez atypique. mais c'est vrai que ça décontenance: dans ma salle plusieurs personnes sont parties en cours de route ou comataient. Alors après je ne sais pas si ça preche des convaincus (Dick+ Linklater) qui lui seront ouvert plus naturellement.

Pourtant c'est un beau film je trouve. Modeste et juste dans son approche, riche, exigeant mais essentiel dans son contenu et sa forme: il nécessite qu'on lui consacre du temps, de l'attention aussi, tout en lachant prise sur certaines choses. Le film n'est pas très intellectuel et analytique, il ne cherche pas à faire jubiler par des mises en abymes ni à s'articuler autour de son intrigue, étant conscient que le "film dick" est devenue une sorte de sous genre aujourd'hui. Concernant les dialogues et l'accumulation de petites idées qui font perdre pied au spectateur, on est parfois dans une approche à la Oshii mais avec un cachet de comic-book US seventies.

C'est une oeuvre fortement imprégné de toute la contre culture qui entoure l'oeuvre de Philip K.Dick, son contexte, mais les scènes de dopes ne sonnent jamais fabriquées ou saoulante à la "Las vegas Parano" par exemple: cet univers dopé fonctionne sans chercher à se mettre en valeur dans des délires mais comme véritablement une réalité. Le film offre en prime un cachet de mélancolie pastel, une naïveté contrastant avec un univers extrèmement dépressif du point de vue existencialiste. "A Scanner Darkly" filme le délitement de l'identité et de la réalité comme s'il s'agissait d'une éclosion, d'un commencement. Pour le cinéma c'est aussi un sursis à ce délitement, par une certaine idée de simplicité d'approche. Un peu la base de "la méthode" Linklater, cinéaste habité par la traque de l'invisible et de la fluidité, qui dégraisse au possible même dans ses expérimentations. A travers le concept des tenues de camouflage, ou la schyzophrénie entre marge et système , il y a une sorte de métaphore de son cinéma dans ce film. Un travail hommage comme aussi une sorte d' autobiographie artistique, bref voilà qui mérite pleinement l'appellation "adaptation".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 18 Sep 2006, 19:07 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22511
Je trouve l'ensemble héals assez monolithique et sans vie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 18 Sep 2006, 22:08 
Hors ligne
Connaisseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Sep 2006, 21:04
Messages: 135
Karloff a écrit:
Je trouve l'ensemble hélas assez monolithique et sans vie.


Tout pareil !
De là à dire que c'est même un peu chiant, il n'y a qu'un pas ... que je franchis, puis c'est un peu compliqué (bon, j'avoue, j'ai un peu dormi).
Visuellement, c'est pas particulièrement révolutionnaire ... du moins cela ne m'a pas laissé bouche bée, d'autant que cela n'apporte pas grand chose au film.
J'étais déçu de l'avoir manqué à Cannes, je suis déçu d'y avoir perdu mon temps à Deauville.

1/6

_________________
"Put your arms around my soul. And take it dancing ..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 18 Sep 2006, 22:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:56
Messages: 8543
Localisation: Caché avec Charlie
Je trouve tout le monde bien difficile. Le film est trop long et difficilement accessible, mais il porte en lui unmystère qui m'a franchement plu. L'ambiance est vraiment à part, je suis rentré dedans sur le dernier tiers, et ça claque.

Alors il y a Woody et Robert qui font les cons, c'est drôle, mais ça trainouille et ça coupe la froideur qui règne au final. Et c'est dommage parce que ça rend le film confus...

Et Puis moi, Winona...

4/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Sep 2006, 21:50 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:56
Messages: 8543
Localisation: Caché avec Charlie
hal5 a écrit:
Au bout de 20 minutes de ce merveilleux film, on saisit avec justesse la situation douloureuse dans laquelle on est : scénario incompréhensible, dialogues assommants, enjeux léthargiques, mise en scène fadasse... Reste le procédé technique, louable en lui-même, mais qui fout un tel mal de crâne que l'on arrive fort bien à s'imaginer les effets secondaires de la fameuse substance M. Quelques acteurs connus se noient dans ce maëlstrom, dont je me demande si eux-mêmes y ont compris quelque chose. On ressort de là exaspéré, écoeuré, presque éteint. A fuir. 0,5/6


Vous êtes dur...C'est pas parce que ça te semble incompréhensible que c'est mauvais, si?

Je vois pas ce qu'il y a de dur à comprendre dans le film. Un mec flic est infiltré dans un système, ne sachant pas qu'il est de par là lui même la victime d'un plan visant plus largement une entreprise responsable de la culture de la drogue qui réhabilite les junkie qu'elle engendre. Après il y a deux trois sous-intrigues, mais le film n'est pas incompréhensible.

Après, je suis d'accord sur les dialogues, parfois assomants.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Sep 2006, 22:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
hal5 a écrit:
Ah ben, moi ça m'a pris la tête de A jusqu'à Z. Je ne savais même pas qu'il y avait un flic dans cette histoire !! Quant au reste du pitch... je le découvre en te lisant...hmmm


faut pas exagérer quand même :shock: tu as dormis, c'est pour ça?

Perso je trouve le film assez simple au fond dans sa structure.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Sep 2006, 22:59 
hal5 a écrit:
Ah mais ce n'est pas juste parce que je n'ai rien compris que je trouve ça mauvais

C'est pourtant bien le cas. Je vais pas te dire "t'étais fatigué", mais ça ne devait vraiment pas (mais alors pas du tout) être le film qui aurait pu correspondre pile poil à ton état d'esprit du moment...


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Sep 2006, 18:04 
Hors ligne
Ghislain
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2005, 19:18
Messages: 884
Localisation: in ze space
Ceci est bien un film de Science Fiction, et de moins en moins d'anticipation l'Amérique de Bush ayant par certains côtés rattrapée celle paranoïaque et sécuritaire de Dick. Le plus intéressant dans ce film est le procédé numérique utilisé, ce qui permet de capter l'attention même dans les scènes longuettes de blablatage (une marque de fabrique chez Linklater), et de jouer sur les faux-semblants dickiens. Par rapport à certaines critiques, j'ai trouvé l'intrigue assez limpide.
Bon et original: 4-5/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Oct 2006, 11:01 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16786
Localisation: en cours...
argh! déjà plus qu'une seule salle à paris! et "payante" en plus! merde! ça vaut la dépense? fait chier, ça va trop vite...

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Oct 2006, 11:38 
Hors ligne
Departed
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2006, 12:37
Messages: 3866
Localisation: Hotel Yorba
Oublie mon pote!
Mis à part 2-3 scènes, ce film est chiant comme la mort...
Il ne s'y passe pas grand chose et on se contrefout royalement de ce qui peur arriver aux personnages. Le traitement visuel n'est rien de plus qu'un gimmick, amusant 5 minutes, mais sans aucun intérêt au delà... Et en terme d'action,la scène la plus trépidante doit être une ballade en bagnole.
J'aime beaucoup K. Dick, mais je reste persuadé qu'une partie de ses travaux est inadaptable, au risque d'en perdre la moelle. Celui-ci en fait partie. Garde tes sous et remate-toi le trailer, c'est ce qu'il y a de plus réussi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 15 Jan 2007, 11:35 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16786
Localisation: en cours...
ploum ploum ploum...

1. Je suis bien content de ne pas avoir eu à faire la critique.

2. Comme Hal5, je remercie le Pingouin pour son résumé car je n'avais rien pigé du tout.

3. Et pourtant, je suis resté hypnotisé comme un con. Le procédé est fascinant, les acteurs secondaires jouent hyper-bien, toutes les scènes avec Robert Downey Jr sont hilarantes. Mais les dialogues explicatifs sont d'un chiant...

4. J'insiste: Robert Downey Jr.

5. Je suis bien content de ne pas avoir eu à faire la critique.


Robert Downey Jr/6

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 15 Jan 2007, 11:40 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16786
Localisation: en cours...
Mr Chow a écrit:
on est parfois dans une approche à la Oshii


j'y ai surtout pensé au début, lors de la séquence d'intro (qui est excellente) et le plan sur le chien (qui ne resservira plus!) qui a sans doute valeur de clin d'oeil à Mamoru.

J'aime bien, d'ailleurs, ce personnage de camé. La scène de son suicide raconté à la radio est p-ê la meilleure du film et pourrait faire un court métrage à elle seule.

Il est attachant, en fait, ce film, y'a plein de choses bonnes dedans, mais j'ai eu une impression de collage disparate. Et comme les scènes qui assurent cette collure craignent...

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 15 Jan 2007, 19:58 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Mouais c'est pas ça qui le fera grimper dans le sondage de fin d'année :(


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juil 2016, 17:09 
Hors ligne
Connaisseur

Inscription: 22 Sep 2011, 22:13
Messages: 182
Un film sublime globalement passé inaperçu alors que c'est probablement l'une des rares adaptations de K.Dick qui parvient à la fois à capturer la tristesse de l'oeuvre originale, sa schizophrénie, mais aussi son humour. Le film est très drôle, mais également d'une détresse infinie. L'un des films les plus justes et les plus beaux que j'ai vus sur l'addiction et sur la perdition. Beaucoup, beaucoup, plus qu'un film de science-fiction, stylistiquement c'est superbe, thématiquement aussi (comme je l'ai écrit) et Linklater y ajoute sa simplicité, une sorte de naturalisme qui lui est propre (et qui se fond parfaitement dans cet univers SF, pince-sans-rire et désespéré).

6/6.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juil 2016, 17:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7290
JeanJacquesSchool a écrit:
Un film sublime globalement passé inaperçu alors que c'est probablement l'une des rares adaptations de K.Dick qui parvient à la fois à capturer la tristesse de l'oeuvre originale, sa schizophrénie, mais aussi son humour. Le film est très drôle, mais également d'une détresse infinie. L'un des films les plus justes et les plus beaux que j'ai vus sur l'addiction et sur la perdition. Beaucoup, beaucoup, plus qu'un film de science-fiction, stylistiquement c'est superbe, thématiquement aussi (comme je l'ai écrit) et Linklater y ajoute sa simplicité, une sorte de naturalisme qui lui est propre (et qui se fond parfaitement dans cet univers SF, pince-sans-rire et désespéré).

6/6.


Bien content de lire ça ! J'avais adoré aussi et c'est vrai que c'est un film malheureusement tombé dans l'oubli ou qui n'a pas trop trouvé son public.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Everybody Wants Some (Richard Linklater, 2016)

Film Freak

2

1491

09 Juil 2016, 16:47

JeanJacquesSchool Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Before Sunrise /Before Sunset (Richard Linklater)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Mr Chow

43

4766

22 Juil 2013, 14:22

The Xcapist Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bernie (Richard Linklater - 2012)

DPSR

0

1413

15 Aoû 2012, 05:09

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Before Midnight (Richard Linklater, 2013)

Film Freak

4

1626

12 Nov 2013, 13:11

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Boyhood (Richard Linklater - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

DPSR

48

5810

27 Mai 2016, 00:48

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tape (Richard Linklater - 2001)

Cooper

1

1050

16 Juil 2014, 22:15

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Slacker (Richard Linklater - 1990)

Qui-Gon Jinn

2

614

29 Jan 2020, 21:36

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Apollo 10 1/2 (Richard Linklater, 2022)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Art Core

23

1035

03 Mai 2022, 18:01

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rock Academy (Richard Linklater, 2003)

Mr Chow

14

1816

24 Jan 2013, 17:31

Prout Man Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dazed and confused (Richard Linklater - 1993)

DPSR

12

1704

23 Aoû 2020, 19:32

Karloff Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web