Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 20 Sep 2018, 16:32

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
MessagePosté: 18 Oct 2017, 19:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1753
L'armée des Ombres
Rififi chez les Hommes (tous les Melville et Dassin ?)


Dernière édition par Gontrand le 18 Oct 2017, 19:39, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Oct 2017, 19:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1753
Il etait une Fois dans l'Ouest
La Noire de
Paisa


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Oct 2017, 19:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1753
Plein d'Eastwood (Gran Torino, Lettres d'Iwo Jiwa, Breezy, le Pont de Madison).
L'incroyable Verité sur un mode tordu et avec pleins de transfers (et même la Cinquième Victime où Dana Andews est prêt à sacrifier sa fiancée, où il n'y a au contraire aucun transfert )
Notorious dont on a parlé ici

Dead Reckoning

Milestone
La Chinoise

Airplane avec l'histoire de fraude à l'assurance vie et du maquillage du suicide individuel en accident collectif (inspirée d'un fait réel)

Un Après-Midi de Chien (Pacino se fout dans la merde pour son compagnon putativement trans et John Cazale le suit
).

Heat
Barbara
Femmes Femmes
Le rapport de Bob Fosse au spectacle est de l'ordre du sacrifice (All that Jazz mais, aussi Lenny voire Cabaret)

Citizen Kane

Le clan des Irréductibles

Insiang et Bayam Ko de Brocka

La Tragédie d'un Homme ridicule

La Cosa

Cela revient aussi bizarrement chez Oshima, en contrepoint du volontarisme politique de ses films. Traverse le cinéma de Lumet et de Verhoeven.

Scanner de Cronenberg

Tout ce qui est adapté de Conrad (le Duel)

Comme un Torrent
Trois Camarades
Les Lubitsch sombres (l'Eventail de Lady Windermere, Angel)

J'ai l'impression que Friedkin est travaillé par ce thème aussi, mais sur le versant absurde (Sorcerer mais, aussi Bugs) là où le fantastique de Cronenberg est une manière de le croire moralement utile.


Dernière édition par Gontrand le 19 Oct 2017, 07:41, édité 6 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Oct 2017, 20:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1753
Et tout John Houston aussi (le Malin, Asphalt Jungle, au Dessous du Volcan, Promenade avec l'Amour et la Mort, le monologue de sa fille sur son admirateur dans les Dublinois), exactement entre Friedkin (idée conne) et Cronenberg (nécessaire) dans sa foi dans l'utilité du sacrifice


Dernière édition par Gontrand le 19 Oct 2017, 07:38, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Oct 2017, 20:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1753
Bizarrement le thème du sacrifice est super central chez Godard (déjà dans, A Bout de Souffle, Bande à Part, mais aussi For Ever Mozart où les personnages sont forcés de se sacrifier pour la Yougoslavie, Eloge de l'Amour sur la résistance catholique comme prisme pour aborder le devoir de mémoire comme un paradoxe ou même son dernier film où il parle du chien comme ennobli par sa disposition au sacrifice). C'est aussi l'angle déconstruit d'Ici et d'Ailleurs pour parler de la lutte des Palestiniens : ce n'est pas la cause qui est l'objet de doute,mais le procédé.
Alors que ce n'est pas du tout le cas chez les autres cinéastes français de sa génération (La Guerre est Finie ou le Combat dans l'île decrivent le sacrifice comme politiquement et moralement inutiles et esthétiquement de mauvais goût, à comparer au Petit Soldat).
Cela vient peut-être de son background protestant (calviniste, car Luther n'était pas non plus porté au sacrifice, Febvre en explique bien les conséquences politiques) quand Truffaut, Resnais, Rivette, Rohmer ou plus explicitement Cavalier voire les Straub restent fondamentalement catholiques. C'est le seul bressonien de la Nouvelle Vague (mais il transfére au plan moral, laïc et desexualisé ce qui est érotique est lié à l'image de Marie chez Bresson)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Oct 2017, 08:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1753
Thème aussi présent chez de Oliveira où il est une perversion privée (Val Abraham, le Principe d'incertitude si je ne m'abuse) et une vertu publique et nationale (Non ou la vaine Gloire de Commander). L'adaptation du Soulier de Satin se situant à la jointure.
Je citerais aussi Ruiz (les Mystères de Lisbonne) ou Abel Ferrera (MS 45,King of New York) dans cette indécision.
Les melos d'Almodocar aussi car il est dirkien (Matamore, Julieta)
Et Garrel quand il parle de Nico (Sauvage Innocence).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Oct 2017, 09:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8094
Le sacrifice est partout au cinéma ou dans l'art, dans les mains de l'auteur(e) qui a tout pouvoir de sacrifier une figure pour une autre. La disparition à l'écran reste un sacrifice en soit, rite sacrificiel perpétué par le/la cinéaste ...
Je prendrais Le Bonheur de Varda et le sort accordé à la première épouse, Picnic à Hanging Rock, Psychose, tout slasher est un sacrifice...

Sinon plus en accord avec ce qui est demandé, Mon Nom est Personne (là ça rejoint aussi la lecture ci-dessus avec le sacrifice de Fonda), Il était une fois la Révolution, pleins de Naruse... sacrifier dans un enchaînement entre choix et destin désir et couple dans La fièvre dans le sang, ou Café Society vu récemment tient...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Oct 2017, 21:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Avr 2013, 08:44
Messages: 649
Gravity !

En fait ce topic est un prétexte pour divulgâcher.

_________________
-I failed.
-Good. Now go fail again.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Oct 2017, 22:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16583
Localisation: Lyon
Le pseudo sacrifice de Wolverine à la fin du premier xmen. Il meurt pas mais tout y est.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Oct 2017, 22:38 
Hors ligne
Connaisseur

Inscription: 29 Déc 2016, 10:50
Messages: 100
Hero
Le dernier samourai
Fury

Que des nobles causes.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Oct 2017, 06:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1753
La Source
A travers le Miroir
Sonate d'automne
Fanny et Alexandre

Au debut de sa carrière Bergman sacrifie la fille, à la fin la mère

September
Match Point

The deep blue Sea

Furyo
La Dentellière
Charles Mort ou Vif

Safe
Night moves


Dernière édition par Gontrand le 24 Oct 2017, 07:16, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Oct 2017, 07:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16583
Localisation: Lyon
Gontrand a écrit:
The deep blue Sea


Ouais grave : https://www.youtube.com/watch?v=MROdL4sIZ1E

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Oct 2017, 11:34 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1753
The Deep Blue Sea 2 alors aussi (où Rachel Weisz afftonte deux requins)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Oct 2017, 11:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1753
The Devils et Love de Ken Russell


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 5ème « International AfterWork Cinéma et Cinéma d’animation»

CroqAnime

2

740

01 Juil 2011, 13:17

CroqAnime Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. cinéma 2.0

Agent X

1

975

26 Oct 2006, 07:21

Homerlan Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cinéma bis

Jericho Cane

2

811

18 Nov 2006, 16:49

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. cinema

bigdaddy

3

799

28 Juin 2007, 16:48

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Cha cha cha au cinéma

rod125

13

943

18 Avr 2008, 11:40

Bub Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le bac cinéma

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Tom

59

2570

27 Avr 2013, 16:56

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Paris cinéma

Jack Griffin

4

935

08 Juil 2005, 17:35

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cahiers du cinéma n° 603

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

22

2287

14 Juil 2005, 17:25

Le Pingouin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. De la morale au cinéma

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Karloff

70

5673

02 Mar 2014, 12:40

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Salon du cinéma!

marie-antoinette44

7

608

18 Oct 2006, 18:40

juLILO Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web