Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 20 Nov 2017, 20:00

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 29 Mai 2017, 14:31 
Hors ligne
Il vous dira quoi
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:39
Messages: 12330
Localisation: No soup for you!
Tetsuo a écrit:
Lohmann a écrit:
Y a même pas besoin d'aller voir le film pour savoir que ça doit être exactement ce qui est décrit, Hazanavicius le mec que je conchie le plus de tout le cinéma mondial.


Je trouve ses films affreux, vains, fétichistes, mous, mal foutus, à côté de la plaque et absolument pas drôles. C'est vraiment le cinéma par le (tout) petit bout de la lorgnette. Le culte du culte. Ca dépasse jamais la note d'intention. J'ai essayé La Classe américaine l'autre jour, j'ai tenu 10 minutes.


même pas OSS?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2017, 14:37 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 22682
Localisation: Arkham Asylum
Non, j'aime pas du tout.

_________________
Les femmes...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Sep 2017, 23:47 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1213
Bof. Vous avez déjà tout dit.

En effet, le vrai sujet du film c'est l'autoportrait d'Hazavanicus, qui liquide l'inspiration situationniste de son propre passé artistique, en laquelle il ne croit plus, tout en se consolant par Schadenfreude et de façon un peu pretextuelle qu'au contraire, Godard n'ait jamais réussi à rattraper Debord en qui il croyait et le complexait (Wiazemsky tape là où ça fait mal en l'ébruitant) , et était à partir de là finalement en retard politique sur Canal + (apparu plus tard, dans les années 80, pendant lesquelles Godard se faisait produire par Golan et Globus ou Darty, après avoir essayé l'autoproduction en vidéo). En un sens c'est vrai que la Classe Américaine devance Histoire du Cinéma. Ce n'est pas pour rien que le contenu politique du film est expliqué par un mec de Publicis, idéologiquement déjà proche de la vision de Canal + : Godard prétend articuler en même temps des images et des idées les unes par rapport aux autres, mais ne voit pas que le fascisme est seulement équivalent à lui-même, ce qui le soustrait comme idéologie au symbole, à la métonymie et à l'image.

Et en faisant au contraire du cinéma un art du rapprochement des causes justes du présent avec une mémoire passée, il ne peut au mieux filmer que des causes déjà victorieuses en croyant les sauver, là où les Situationnistes detournaient le passé de l'image pour sauver celui-ci en l'intégrant dans une théorie révolutionnaire actuelle . Côté "bel objet à la fois nihilistes et nostalgique", que n'ont justement pas les films de Godard de l'après La Chinoise, qui ouvrent quand même sur un questionnement, à la fois emprunts de doute et ouverts sur une continuation.

J'ai été quand-même touché par l'aspect "couple infernal", en perdition pour des raisons banales : une différence d'âge qui avive la jalousie obsessionnelle du plus âgé, qui finit par sortir des vacheries qu'il ne pense pas. Mais pour un homme qui vit avec une femme 16 ans plus jeune, Godard est assez honnête en ne faisant pas de sa compagne un trophée (sans compter que les films et livres à charge sur une histoire d'amour réelle c'est toujours assez délicat) . Je trouve le film méchant pour Anne Wiazemsky, plus infantilisée par le film que par Godard lui-même (et plus antipathique que son personnage de la Chinoise).
Et puis Wiazemsky semble lui reprocher tout à la fois de se contredire et douter intellectuellement, de la manipuler et d'avoir renoncé à la séduire, ce qui est finalement un peu contradictoire.


Je me demande à qui correspond le personnage de Bérénice Bejo dans la réalité ?

Stacy Martin réincarnation physique de Marie Trintignant par ailleurs.


Dernière édition par Gontrand le 14 Sep 2017, 10:13, édité 10 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Sep 2017, 00:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1213
Je trouve aussi que le film n'est pas très honnête et surfe sur l'époque en expliquant l'engagement pro-Palestinien de Godard par un réflexe antisémite.

Godard a pu sortir des conneries essentialistes sur à peu près toutes les nationalités d'Europe et d'Amérique, comme : "les Espagnols n'ont pas de cinéma car ils n'ont pas eu de grande peinture",-ce serait plutôt l'inverse d'ailleurs- mais n'est certainement pas antisémite, même s'il y a un problème que l'on sent dans Notre Musique : il a une vision hégélienne de l'histoire, où il cherche parfois à la critiquer et justifier en même temps.
Ce que j'ai pu lire sur "Ici et Ailleurs" indique quand même une grande intelligence de la dynamique spécifique au Proche-Orient derrière l'idéologie.

Le portrait de Gorin en pervers narcissique vampirisant Godard est aussi pauvre, partial et simpliste, et le film verse dans l'image d'Epinal : Gorin ne l'a pas fait dérailler, il y a une continuité formelle (notamment dans Tout va Bien) entre l'époque Dziga Vertov et ses films antérieurs , et le tournant politique de Godard est antérieur à la Chinoise (Made in Usa)


Dernière édition par Gontrand le 14 Sep 2017, 10:14, édité 10 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Sep 2017, 07:31 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17467
Localisation: Paris
Tetsuo a écrit:
Je trouve ses films affreux, vains, fétichistes, mous, mal foutus, à côté de la plaque et absolument pas drôles. C'est vraiment le cinéma par le (tout) petit bout de la lorgnette. Le culte du culte. Ca dépasse jamais la note d'intention. J'ai essayé La Classe américaine l'autre jour, j'ai tenu 10 minutes.


Non mais La Classe américaine, c'est vraiment insupportable (à moins, j'imagine, de le découvrir dans de bonnes conditions). Mais ses autres films, sans être fan (je crois avoir quitté la salle avant la fin de OSS 2), je les trouve plutôt inoffensifs, de simple comédies plutôt carrées, vaguement prétentieuses mais nettement au dessus de la moyenne. C'est surtout l'accueil démesuré de The Artist qui gêne.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Sep 2017, 14:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1213
Comme souvent et déjà dit ico, l'interview d'Hazanavicius dans So Film (revue qui n'a par ailleurs pas vraiment de point de vue critique et théorique, mais un rapport historiciste au cinéma, qui vaut ce qu'il vaut) est plus intéressante que le film lui-même. On y lit une hallucinante attaque (faussement masochiste , car il s'agit de conférer un statut d'œuvre à plusieurs niveaux de lecture diversement compris à son propre film, finalement assez bien reçu) d'Hazanavicius sur son propre point de vue politique d'ailleurs.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 10:38 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 17608
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Je m'attendais pas à adorer mais de là à quasiment détester... Pourtant c'est ce qui s'est passé. Je trouve ce film incroyablement malhonnête et de mauvaise foi. Hazanavicius veut se payer Godard, soit. Le projet du film semble réduit à ça, nous montrer le ridicule de Godard, ses envies révolutionnaires de petit bourgeois, sa misogynie latente, sa jalousie pathétique, sa sinistrose permanente (mec le moins fun du monde) etc... Sauf que terminer le film sur un constat d'échec aussi patent où Godard réalise que ses idéaux sont incompatibles avec la pratique du cinéma c'est quand même d'une mauvais foi assez hallucinante. Car s'il y a bien un réalisateur qu'on ne peut pas attaquer sur la force de ses convictions et sa liberté absolue c'est bien Godard. C'est vraiment le pire exemple qu'il aurait pu prendre pour faire sa petite démonstration scolaire facile. Du coup j'ai bien du mal à m'accrocher à quoi que ce soit quand tout ce que je vois c'est la médiocrité du regard de Hazanavicius, qui a construit son film dans un pur mouvement négatif, pour tenter de réduire ce qu'est Godard à quelques convictions ridicules (cette scène où ils créent le groupe Dziga Vertov, réduit à une blague).

Je pensais par ailleurs que le film serait une espèce d'instantanée de la Nouvelle-Vague mais assez incompréhensiblement ce n'est pas du tout le cas. Étrange absence de tous les comparses de JLG, où sont Truffaut, Chabrol et les autres ? La seule scène où ils sont ensemble on les entend à la radio (annulation de Cannes 68). Etonnante aussi l'absence de Léaud (surtout que le film ouvre avec La chinoise). Pour le reste Hazanavicius fait du Godard, enjolive sa sinistre comédie d'hommages visuelles chatoyants et littéraux à la pertinence toute relative et à la puérilité totale. Louis Garrel est parfait dans son rôle, rien à dire, Stacy Martin est très jolie mais en plus d'être une actrice médiocre hérite d'un rôle affreusement ingrat de jeune ingénue qui s'emmerde et qui n'a aucune personnalité.

Je mentirais si disais que je m'étais pas amusé à quelques reprises dont lors de sans aucune doute la meilleure scène du film, celle du retour en bagnole depuis Cannes assez savoureuse. Mais que ce soit cette construction en petits sketchs, ces petites digressions méta (le moment à poil, naze) et surtout ce regard médiocre d'un cinéaste qui veut parler de lui en parlant de quelqu'un d'autre ça m'a pas intéressé une minute. Hazanavicius confirme son petit cinéma de gamin qui aime jouer avec les images de cinéma sans véritablement les intégrer dans un système esthétique ou dramatique.

1-2/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 14:39 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24039
Localisation: Paris
Art Core a écrit:
Je pensais par ailleurs que le film serait une espèce d'instantanée de la Nouvelle-Vague mais assez incompréhensiblement ce n'est pas du tout le cas. Étrange absence de tous les comparses de JLG, où sont Truffaut, Chabrol et les autres ? La seule scène où ils sont ensemble on les entend à la radio (annulation de Cannes 68). Etonnante aussi l'absence de Léaud
Si ça avait été le cas, les mêmes ne seraient-ils pas en train d'écrire: "Et vas-y que je coche la case "Caméo de Truffaut", et vas-y la petite apparition tosgra de Chabrol (Anthony Sonigo en miscast total)..." ?

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 14:48 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 17608
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
lol oui c'est pas faux non plus, surtout si c'était en effet juste pour un caméo. Mais je sais pas je trouve que le film passe un peu à côté de son sujet (le cinéma).

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 14:59 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18073
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Ah tiens je n'avais pas donné mon avis.
Pas le courage de blablater mais je n'y ai vu qu'une farce gênante dont le dindon se fait déplumer. Drôle d'objet, louable et soigné sur la forme (comme toujours avec MH), mais au final vain et inconséquent. Garrel est top, et j'ai ri une fois (la scène de la voiture).
Je comprends totalement le bide monstrueux en salles car constamment je me suis demandé "mais QUI ça va intéresser?".
Ca fait le deuxième bide d'affilée pour Hazanavicius et vu le budget du film (18 M :shock: :shock: :shock: ) je me demande sérieusement comment il va faire pour le prochain. A moins que ça ne soit un OSS.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 15:01 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 17608
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ce gros con avait dit dans Quotidien qu'il ne ferait OSS117 3 que si celui-ci cartonnait en salles, comme une espèce de chantage. Il s'est bien fait niquer et je crois qu'on le verra jamais.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 15:04 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 22682
Localisation: Arkham Asylum
Arnotte a écrit:
Drôle d'objet, louable et soigné sur la forme (comme toujours avec MH), mais au final vain et inconséquent.


(comme toujours avec MH)

_________________
Les femmes...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 15:08 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24039
Localisation: Paris
Arnotte a écrit:
Je comprends totalement le bide monstrueux en salles car constamment je me suis demandé "mais QUI ça va intéresser?".
C'est justement cette audace qui rend le projet précieux à mes yeux.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 15:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9077
Qui-Gon Jinn a écrit:
Arnotte a écrit:
Je comprends totalement le bide monstrueux en salles car constamment je me suis demandé "mais QUI ça va intéresser?".
C'est justement cette audace qui rend le projet précieux à mes yeux.


Alors regarde Resurrection of the Little Match Girl, ça c'est un vrai projet punk.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 15:55 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 70671
Localisation: Fortress of Writing
Art Core a écrit:
Ce gros con avait dit dans Quotidien qu'il ne ferait OSS117 3 que si celui-ci cartonnait en salles, comme une espèce de chantage.

Une réalité de l'industrie plutôt.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. OSS 117 (Michel Hazanavicius - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Ozymandias

35

3301

09 Aoû 2006, 19:33

Janet Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mes Amis (Michel Hazanavicius - 1999)

Zad

2

666

16 Juil 2007, 17:39

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. OSS 117 Rio ne répond plus (Michel Hazanavicius, 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Le Pingouin

49

3107

20 Juil 2010, 08:30

Ozymandias Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The artist (Michel Hazanavicius - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

DPSR

88

4083

16 Juin 2012, 08:53

karateced Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Classe américaine (Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette, 1993)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Mister Zob

38

2330

27 Oct 2010, 06:07

lewis_orne Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les infidèles (Dujardin, Lellouche, Courtès, Cavayé, Bercot, Hazanavicius, Lartigau - 2012)

DPSR

12

1616

12 Sep 2014, 09:43

Ozymandias Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The We and the I (Michel Gondry - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

25

1659

05 Déc 2013, 15:25

Chevelle Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Anna M. (Michel Spinoza - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

23

1568

24 Avr 2007, 09:50

Noony Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un fil à la patte (Michel Deville - 2005)

Blissfully

5

456

24 Déc 2007, 17:37

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les hommes (Ariane Michel - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

DPSR

52

2248

18 Juil 2008, 18:56

Gerry Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web