Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Sep 2018, 21:47

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 192 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ... 13  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 11 Avr 2018, 12:27 
Hors ligne
Oberkampf Führer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:38
Messages: 15647
Abyssin a écrit:
J'ai eu une larme blanche à la fin de la séance qui m'a coulé sur la joue.


Freak était nu à côté de toi ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2018, 12:34 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72190
Localisation: Fortress of Writing
Misogynie.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2018, 12:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8757
Je crois qu'il bifflait Durendal https://www.youtube.com/watch?v=nzpgfP_jipQ


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Avr 2018, 09:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2007, 08:23
Messages: 898
J'ai trouvé le film bluffant en termes de visuel et de rythme (vive les vieux #GeorgeMiller) et super intéressant dans ce qu'il raconte sur le cinéma. Après y'a quand même pas une once d'émotion et je ne trouve pas que ça dise grand-chose sur des thèmes comme le jeu vidéo, la virtualité, la culture pop ou bêtement le futur des sociétés occidentales ("en 2045 les gens en ont marre d'essayer de changer le monde alors ils le fuient" en ouverture et basta). Ca pourrait n'être qu'un film-concept ludique et brillant et ça m'irait très bien, mais on ajoute des pincées de gravitas (y'a quand même des gens qui meurent et des backgrounds de persos bien lourds) qui sont balayés en une phrase et font encore plus ressortir le côté bâclé des personnages.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2018, 15:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18576
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Revu hier (pas en 3D et pas en Imax car le film est plus diffusé) et j'ai encore préféré. J'avais peur de le revoir parce que l'avalanche d'avis négatifs ou même très mitigés en faisaient ressortir les défauts d'écriture assez évident (le duo asiatique est vraiment raté par exemple) et en fait j'ai été totalement enchanté, totalement emballé. Le truc qui m'a bluffé c'est le rythme du film. Incroyable de se dire que le film dure 2h20. Si tu me dis à la sortie qu'il dure 1h30 je te crois, tout va à fond, ça ne s'arrête absolument jamais on est bombardé en permanence. L'opulence du film n'est pas uniquement dans ses références dans la richesse, de ce qui se passe à l'image, elle est aussi dans sa générosité permanente d'un point de vue narratif. C'est aussi en cela que c'est moderne.

En tout les cas quand je vois la réception qui va du rejet pur et simple aux avis mitigés qui comparent ça aux blockbusters lambdas, j'ai le sentiment que Ready Player One est en train de devenir le grand film incompris de Spielberg. Il est moins évident que Tintin c'est clair mais sa richesse est telle que je comprends mal qu'on puisse le rejeter si facilement. Surtout qu'il est bouleversant, la larme qui glisse sous la visière, c'est sublime.

Bref gros gros kif.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2018, 16:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6429
Localisation: Ile-de-France
Ready Player One grand film incompris :lol:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2018, 16:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18576
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ben un peu l'impression que comme disons Speed Racer on s'arrête à la surface sans véritablement voir non pas forcément ce qu'il y a derrière mais ce que cette surface dit du médium qu'elle utilise. Je sais pas je suis vraiment étonné de voir des gens en parler comme ils parleraient d'un blockbuster lambda en mode "quelques scènes sympas mais globalement film teubé".

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2018, 18:08 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17902
Localisation: Paris
Le truc, c'est que je ne suis pas vraiment ébloui par l'enveloppe. J'ai trouvé ça globalement chiant, mal joué, tout petit, avec même quelques trucs interdits (la tante et son mec, les gens qui courent dans les rues pendant la bataille finale, la scène finale dans le fauteuil...). Par moments pourtant, je me disais bien que dans les scènes d'action Spielberg enterre totalement un Lucas, par exemple. Mais même pendant la poursuite en voiture, j'avais du mal à frissonner pour des gars animés qui ne risquent rien d'autre que de perdre une partie (et donc de devoir rejouer).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2018, 19:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2007, 08:23
Messages: 898
Art Core a écrit:
Surtout qu'il est bouleversant, la larme qui glisse sous la visière, c'est sublime.


J'ai failli rire à ce moment tellement c'est cliché. Le film a plein de qualités, vraiment, mais bouleversant, je ne suis pas sûr que ça soit l'épithète qui rassemblera le plus de monde tellement les personnages ne sont pas construits et les enjeux réduits à ce discours méta sur le cinéma (et pas sur la culture pop dans son ensemble, on sent bien que Spielberg maitrise à fond son domaine et en a une vraie vision, en revanche tout ce qui est littérature, BD, DA ou séries passe à la trappe et tout ce qui touche au jeu vidéo reste bien bien en surface). Le film est pour ainsi dire son propre sujet, il ne cherche pas à bouleverser. Sa morale c'est que le jeu compte plus que la victoire, et par extension que ce film, et tout le cinéma, vaut par le (très grand) plaisir physique et identification culturelle qu'il procure au moins autant que par son discours, que c'est avant tout une expérience sensorielle, et, à de rares exceptions près, le cinéma de Spielberg est comme ça, ludique au sens noble du terme - y compris dans des circonstances dramatiques où il peut du coup devenir bouleversant, ce qui n'est pas le cas ici. Je pense sincèrement que les abominables passages sentencieux de Mark Rylance sont à prendre au quinzième degré, c'est quasiment une blague, j'ai l'impression que Spielberg nous invite à ne surtout pas trop écouter les autoproclamés vieux sages qui voudraient nous apprendre le sens de la vie, à commencer par lui.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Avr 2018, 08:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6429
Localisation: Ile-de-France
Je vais compléter un peu en disant que c'est un peu abusé la façon dont le film nous sort une morale mi figue mi raisin en mode "Un peu d'Oasis mais pas trop" alors que le monde est complètement changé. C'est tout ce que Spielberg et l'auteur ont à nous dire du monde contemporain?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Avr 2018, 13:41 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72190
Localisation: Fortress of Writing
Il est carrément dit dans le texte au début du film que le monde préfère se réfugier dans l'OASIS plutôt que d'essayer de régler les problèmes du monde réel. La fin encourage le peuple à limiter sa fuite apathique. Après, le réel propos ne porte pas vraiment sur l'allégorie via l'anticipation mais sur tous les autres sujets dont j'ai parlé dans mes deux longs messages.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Avr 2018, 13:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6429
Localisation: Ile-de-France
Je ne trouve pas que la valorisation des rapports réels nés de rapports initialement virtuels soit le coeur du film. Cela m'aurait beaucoup plus parlé, ayant fait beaucoup de belles rencontres par ce biais.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Avr 2018, 14:05 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72190
Localisation: Fortress of Writing
C'est pas que ça mais plus "qu'est-ce que tu fais avec ce que cet outil (l'OASIS/Le cinéma/internet) te permet de faire?". Tu t'éclates à te déguiser en ton perso préféré ou tu rencontres des gens, t'éveilles sentimentalement, politiquement, etc. Est-ce que tu restes dans ta bulle ou tu communiques?
C'est l'histoire d'un mec qui passe tout le film à dire "I don't clan" et finit par unir les utilisateurs de l'OASIS du monde entier.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Avr 2018, 14:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6429
Localisation: Ile-de-France
C'est purement subjectif, mais je ne trouve pas que ça soit rendu très sensible... Mais je vois l'idée.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Avr 2018, 19:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Nov 2015, 05:09
Messages: 718
Oui voilà, c'est très évident dans le film. Mais jamais Spielberg ne réussit à faire quelque chose d'émouvant de ses personnages et de son propos. Et c'est une des rares fois ou il ne réussit pas a créer un pont entre le public et les personnages. Ces derniers semblent être des avatars laissés à eux-même, sans une âme inspiré pour leur insuffler la vie. Du coup, on a du mal a croire que "la réalité, c'est mieux". Les personnages sont sans vie, à l'image de cette histoire d'amour bidon sensé motiver le personnage à faire le saut dans la réalité.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 192 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ... 13  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hook (Steven Spielberg - 1991)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Mufti

40

3314

03 Jan 2015, 17:28

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Empire of the sun (Steven Spielberg - 1987)

Zad

8

1263

11 Nov 2013, 09:35

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Munich (Steven Spielberg, 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 17, 18, 19 ]

Film Freak

276

15225

28 Déc 2014, 00:32

Ilouchechka Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Amistad (Steven Spielberg, 1997)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

25

2550

26 Jan 2006, 17:20

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. War Horse (Steven Spielberg, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 7, 8, 9 ]

David Swinton

131

6971

19 Sep 2012, 22:28

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lincoln (Steven Spielberg, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

David Swinton

153

7032

18 Mar 2013, 15:05

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Guerre des mondes (Steven Spielberg - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Patrick Bateman

157

8018

08 Jan 2014, 10:44

Puck Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A.I. - Artifical Intelligence (Steven Spielberg - 2001)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Qui-Gon Jinn

99

4336

18 Fév 2016, 23:20

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Minority Report (Steven Spielberg, 2002)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Baptiste

38

2174

18 Avr 2011, 02:01

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Raiders of the Lost Ark (Steven Spielberg, 1981)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

David Swinton

22

1246

24 Juil 2016, 09:26

Castorp Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web