Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 18 Sep 2018, 23:13

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 26 Avr 2018, 10:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18565
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Image

Improbable carton en salles aux US et nouveau délire critique absolument démesuré (95% sur RT même si je sais que ça ne veut pas dire grand chose), A quiet place est une petite série B jouissant d'un concept simple mais assez génial dont on comprend pourquoi il n'avait pas été déjà mis en scène. En effet la proposition du film, son postulat même, de faire des antagonistes des monstres attirés par le moindre bruit, s'avère d'une certaine manière un geste de cinéma quand même assez radical puisqu'en effet A quiet place est un film très silencieux. Pas totalement silencieux car on est à Hollywood et que le mixage son (d'ailleurs souvent bien lourdingue, pour sans doute contrebalancer) et la musique (même si plutôt discrète) viennent ponctuer un film où la parole en est presque totalement absente. C'est vraiment osé et le pari là dessus est réussi, le film est sincère dans ses intentions et tient à son concept sans faire de détour (ou si peu, même si au final
les deux scènes de dialogues, à la rivière et dans le "bunker", n'ont pas grand intérêt).
Du coup le film a cette particularité d'être particulièrement taillé pour une vision en salle, seul endroit de visionnage permettant une imperméabilité totale au bruits extérieurs. J'ai d'ailleurs eu la chance de le voir dans une salle quasi vide (on était 6) donc pas eu de bruits parasites qui viennent gâcher le délire. Par contre j'imagine qu'un samedi après-midi aux Halles gros risque de séance cauchemar. Autre particularité sympa, film qui peut se voir aussi bien en VO qu'en VF vu le peu de dialogues (je l'ai d'ailleurs vu en version espagnol).

Dommage du coup que l'écriture soit aussi basique, aussi prévisible. Avec son trauma initial, la culpabilité pétée de l'ainée (qui comme par miracle est sourde) et surtout
Blunt enceinte (tu te demandes quand même comment les mecs sont assez cons pour enfanter dans une monde postapocalyptique où le moindre bruit peut te coûter la vie etc...)
Ça fait un peu cheap et le film en fait semble se chercher dans une première partie qui apparaît presque superflue avant que l'on rentre plus directement dans le vif du sujet (tout se déroule sur une nuit).

Formellement c'est pas fou du tout, Krasinski fait le taf mais alors vraiment sans aucun éclat. Si le montage est réussi et parvient à susciter quelques bons moments de tensions et de flippe, la réa est un peu faiblarde, manquant sans cesse d'ampleur et de puissance. Il y a même des moments totalement ratés niveau spatialisation (on est un peu paumés) ou même des aberrations
ce moment où Emily Blunt regarde les caméras de vidéosurveillance mais qu'on ne voit pas ce qu'elle voit, c'est horrible.
Le film fait penser d'une certaine manière à Don't breathe de Fede Alvarez qui avait un concept pas si éloigné. Et là où Alvarez te balançait des plans qui ont de la gueule et une ambiance de feu, là c'est super plat, même au niveau de la photo. J'ai aussi pas mal pensé à It comes at night et pareil niveau ambiance on en est loin. On reconnaîtra les références évidentes à Spielberg où passent E.T, Jurassic Park et La guerre des mondes même si au final ça fait plus emprunt qu'autre chose.

Mais je mentirais si je disais que ça fonctionnait pas et que le film parvenait pas à faire monter la tension comme il faut lors d'une poignée de scènes vraiment cools. Et puis j'adore Krasinski, le mec a une super présence.

J'étais sorti en trouvant ça moyen mais il donne quand même envie d'être sympa ce film, il a malgré tout quelque chose d'assez unique même si ça reste une série B sans grande personnalité. Puis c'était la première fois que je sortais au ciné avec ma femme en laissant ma fille aux grands parents donc forcément c'était un peu une séance spéciale.

4/6

_________________
CroqAnimement votre


Dernière édition par Art Core le 26 Avr 2018, 10:33, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Avr 2018, 10:29 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18465
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Trop envie de le voir!

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Avr 2018, 10:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18565
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ma femme a littéralement adoré, elle était sur le bord de son siège, la main sur la bouche pendant 1h30.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Avr 2018, 10:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4750
Art Core a écrit:
Improbable carton en salles aux US et nouveau délire critique absolument démesuré (95% sur RT même si je sais que ça ne veut pas dire grand chose)

J'étais chaud et regrettais que le film sorte trois mois après donc tu fais bien de calmer les ardeurs.

Citation:
Du coup le film a cette particularité d'être particulièrement taillé pour une vision en salle, seul endroit de visionnage permettant une imperméabilité totale au bruits extérieurs. J'ai d'ailleurs eu la chance de le voir dans une salle quasi vide (on était 6) donc pas eu de bruits parasites qui viennent gâcher le délire. Par contre j'imagine qu'un samedi après-midi aux Halles gros risque de séance cauchemar.

Séance du matin obligatoire.

Citation:
Autre particularité sympa, film qui peut se voir aussi bien en VO qu'en VF vu le peu de dialogues (je l'ai d'ailleurs vu en version espagnol).

Oui mais le voir en VO permettra peut-être de filtrer les bouffons.

Citation:
Dommage du coup que l'écriture soit aussi basique, aussi prévisible. Avec son trauma initial, la culpabilité pétée de l'ainée (qui comme par miracle est sourde) et surtout
Blunt enceinte (tu te demandes quand même comment les mecs sont assez cons pour enfanter dans une monde postapocalyptique où le moindre bruit peut te coûter la vie etc...)

Ah ce n'est pas justifié ça ?
Je pensais que Blunt était tombée enceinte avant l'invasion, du coup ça donne peut-être un côté pro-life.


Citation:
Image

P.-S. Merci pour la "giclée print"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Avr 2018, 10:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18565
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Déjà-vu a écrit:
Ah ce n'est pas justifié ça ?
Je pensais que Blunt était tombée enceinte avant l'invasion, du coup ça donne peut-être un côté pro-life.


Maintenant que tu le dis j'ai un doute.
C'est marqué genre Day 450 (ou 250 je sais plus), du coup pas fait le calcul. A vérifier.


Déjà-vu a écrit:
P.-S. Merci pour la "giclée print"


Je l'ai vu après, j'ai décidé de la laisser pour le lol :o .

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Avr 2018, 10:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4750
FNCF a écrit:
La Fête du Cinéma 2018 aura lieu partout en France du dimanche 1er juillet au mercredi 4 juillet 2018 inclus.

Vous savez ce qu'il vous reste à ne pas faire.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Avr 2018, 18:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2008, 02:22
Messages: 1275
Série B qui promet bcp, dans les 20 à 30 premières minutes, par un style austère para-carpentérien fort prisé ces temps-ci comme antidote aux machineries fantastiques usées de type Insidious. Hélas, ça se casse ensuite complètement la gueule, pour deux motifs présents dès le début et qui graduellement prennent trop d'ampleur pour ne pas gâcher l'essentiel de l'expérience:
1. des persos sans la moindre épaisseur dramaturgique, confiés à des acteurs sans la moindre personnalité.
2. un récit mal travaillé croulant sous les invraisemblances, ce qui ruine cette "suspension d'incrédulité" sur laquelle reposent ses fragiles et maigres fondations. Le minimalisme, ça demande de la rigueur.
La même amplitude de bruit, tantôt pardonne, tantôt ne pardonne pas;
Le père emmène un de ses mômes voir une cascade (qui arrête le son et permet même de crier sans danger) pendant que sa femme s'apprête à accoucher dans la grange au milieu du danger. Au lieu de l'emmener accoucher précisément à cette cascade; etc.


2,5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Avr 2018, 10:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2012, 12:19
Messages: 915
Je me situe à mi chemin entre Art et Jerzy je pense.
Le film tient son concept plutôt bien dans la première moitié mais on sent par la suite que ça manque de rigueur effectivement.
Au rayon invraissemblances j'ajouterai aussi
le bébé qui ne pleure pas vraiment et qu'au final si un simple matelas permet de tamiser le son pourquoi ne pas en avoir mis sur les murs de la maison?

Dommage que la réalisation soit un peu fade également. À plusieurs moments on sent que le film passe à côté du potentiel de certaines scènes
(Il y avait quelque chose à faire avec les feux sur le silo pour communiquer et suggérer ce qui se passe ailleurs...).


Bon Il y a quand même mieux dans cette nouvelle vague de films d'horreur indépendants américains (It Follows, The VVitch, ... (Pas très fan de It comes at night))


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2018, 09:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18565
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Non mais globalement d'accord avec vous deux. Et en effet j'avais pas pensé à cette connerie de
la cascade et de pourquoi ne pas y amener sa femme pour qu'elle y accouche.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Mai 2018, 10:22 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18465
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Bon ben c'est quand même vachement chouette.
Le film a certes des défauts:
- Une écriture imparfaite: on y trouve des trucs WTF
(pourquoi diable faire un gosse dans des conditions de vie pareilles????)
, des trucs inexploités
(le bébé/la boîte, la communication avec les autres survivants)
, incohérents
(la bête passe à travers le silo mais pas à travers la carrosserie de la voiture; mais il y en a d'autres)
, inexpliqués
(la flotte dans la cave, là??)
, ou qui paraissent forcés
(le sacrifice du père, mouais)
...
- l'abus de jumpscares gratuits
Mais ces défauts ne m'ont pas gâché le plaisir de la vision: le film est diablement efficace. La mise en scène n'a pas la maestria d'un Shyamalan (pensons à Signs) mais elle fait le job correctement. Le pitch (assez génial) tient ses promesses et la tension est maintenue de bout en bout. J'ai bien flippé et j'ai même eu mon fameux cri-dans-la-salle #gênance. Les bestioles sont cools.

C'est pas parfait, mais j'ai passé un très bon moment. Je comprends que ça cartonne, c'est tout à fait recommandable.

4,5/6

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Mai 2018, 01:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Sep 2009, 13:01
Messages: 514
Localisation: Where the wild things are
Art Core a écrit:
des aberrations
ce moment où Emily Blunt regarde les caméras de vidéosurveillance mais qu'on ne voit pas ce qu'elle voit, c'est horrible.


Ben si, on sait ce qu'elle voit, puisque les caméras filment le champ : elle voit la scène entre le père et les enfants, de leurs retrouvailles jusqu'à son sacrifice.

_________________
"Les chances sur un million, elles se réalisent neuf fois sur dix".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Mai 2018, 07:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18565
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui bien sûr mais c'est très mal fait on ne voit pas les écrans, du coup on a l'impression qu'elle voit les plans du film que nous, spectateurs, sommes en train de voir. Ça brise une espèce de convention visuelle qui fait que ça marche pas.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 22:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Sep 2009, 13:01
Messages: 514
Localisation: Where the wild things are
Je crois que c'est l'effet recherché, justement : montrer qu'on voit ce qu'elle voit, histoire de faire comme si elle était présente sur les lieux. Bon après, chacun a son ressenti, mais perso ça ne m'a pas paru bizarre :)

_________________
"Les chances sur un million, elles se réalisent neuf fois sur dix".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Juin 2018, 09:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Aoû 2013, 20:10
Messages: 537
Je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout, les invraisemblances m'ont gâché le film.

Sans parler des problèmes scénaristiques, mais, ils sont au milieu de la forêt, la nature ne fait aucun bruits? C'est compliqué tout de même. Ce silence aurait été sympathique si il avait été un peu moins pesant, ou le choix aurait dû être fait de placer les protagonistes dans un environnement urbain délaissé suite à l'invasion.

L'idée de départ est bonne mais appliqué tel quel, c'est juste la fin du monde puisque tout les animaux qui font du bruit sont chassés et mangés, ça en fait de la bio masse.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Juin 2018, 10:02 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4750
Xavierovitch a écrit:
Je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout

Comment as-tu vu le film ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'homme tranquille / The Quiet Man (John Ford - 1952)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zaphod

21

1434

05 Juin 2016, 13:47

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lucky (John Carroll Lynch - 2017)

Lohmann

0

428

29 Déc 2017, 17:10

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. John Wick Chapter 2 (Chad Stahelski, 2017)

Film Freak

0

510

06 Mar 2017, 23:37

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. How to Talk to Girls at Parties (John Cameron Mitchell - 2017)

Qui-Gon Jinn

0

470

25 Mai 2017, 14:42

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Paycheck (John Woo - 2003)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Jack-Griffin

19

1616

16 Aoû 2005, 09:31

Jack Griffin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Once (John Carney - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Qui-Gon Jinn

24

1276

29 Déc 2007, 13:50

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fog (John Carpenter - 1980)

Blissfully

7

941

27 Nov 2012, 18:17

Jack Griffin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Boy A (John Crowley - 2008)

DPSR

4

693

05 Jan 2012, 16:29

xTom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les 3 Royaumes (John Woo - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

44

2201

10 Jan 2010, 12:33

Zaphod Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. À vif (John Wells, 2015)

Film Freak

3

425

03 Jan 2016, 02:31

Caribou Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web