Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Sep 2018, 12:40

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 14 Déc 2017, 17:47 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1759
En même temps c'est (surtout la BD) une hagiographie de de Villepin (je pense au passage qui fait allusion à la Côte d'Ivoire où il a l'air de résoudre les problèmes de la Françafrique rien qu'en sortant d'une 607 et offrant son torse à la foule. On passe de la mort de Thomas Sankara* à Napoléon en Égypte en 5 secondes). Si c'était si simple, ça se saurait. Une telle BD n'est plus possible après le Bataclan.

*La dessus "Les Derniers Parisiens" , dans une petite scène, est beaucoup plus honnête politiquement que lla BD et le film de Tavernier (et n'hésite pas à prendre le risque de froisser son public), en faisant la différence entre un mythe (ou une posture, mais c'est souvent la même chose) politique et le réel, même si le mythe est sans doute légitime.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2017, 18:47 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4742
Une hagiographie de Villepin. On n'a pas vu ou lu la même chose. Le mec est présenté comme un mec insupportable, jamais clair, illuminé, etc.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2017, 19:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1759
La charge est plus cruelle et forte envers les conseillers, pris dans leur carriérisme, soucis de l'apparence (le cirage) et querelles médiocres (surtout les conseillères d'ailleurs) que pour le ministre . Elle accorde au moins à Villepin le mérite d'être au-dessus de la mêlée, avoir une vision géopolitique, de déroger à l'étiquette rigide du milieu, et privilégier le talent au rang hiérarchique lorsqu'il s'adresse au subalterne. Bref elle transfère sur lui les stéréotypes positifs du gaullisme historique.
.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2017, 19:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4742
Non, vraiment pas vu le même film.... .

Le mec est montré comme un pédant absolu, qui plane à des kms, dont les conseillers ne comprennent rien de ce qu'il veut, passent leur temps à gérer ses boulettes.
On te fait même comprendre que le discours pour lequel il reste connu et quasi un coup de bol car ceux qui écrivent ne savaient même plus quoi dire.
Le mec est un mondain, pseudo intellectuel barbant n'ayant aucune idée personnelle, influencé par tous ( et même n'importe qui), préférant les mondanités à son boulot politique.
Le seul mis en avant est l'obscur conseiller politique qui gère tout dans l'ombre (Arzestrup).
Villepin passe pour un gros saoulant brassant du vent


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Déc 2017, 19:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1759
Je crois qu'on a tous les deux raisons. La BD était moins cruelle pour Villepin que le film (mais l'auteur insistait sur les peaux de banane laissée par sa collègue). Le coup des Stabilo étant quand-même montré comme de l'autoderision. Cela peut se comprendre, le scénariste de la BD est un diplomate (valorisant quand-même son rôle) , Tavernier un représentant de la fiction de gauche avec ses forces et faiblesses.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Déc 2017, 10:49 
Hors ligne

Inscription: 26 Déc 2017, 16:19
Messages: 1
Mr Degryse a écrit:
Non, vraiment pas vu le même film.... .

Le mec est montré comme un pédant absolu, qui plane à des kms, dont les conseillers ne comprennent rien de ce qu'il veut, passent leur temps à gérer ses boulettes.
On te fait même comprendre que le discours pour lequel il reste connu et quasi un coup de bol car ceux qui écrivent ne savaient même plus quoi dire.
Le mec est un mondain, pseudo intellectuel barbant n'ayant aucune idée personnelle, influencé par tous ( et même n'importe qui), préférant les mondanités à son boulot politique.
Le seul mis en avant est l'obscur conseiller politique qui gère tout dans l'ombre (Arzestrup).
Villepin passe pour un gros saoulant brassant du vent


J'ai pas perçu ça comme un coup de bol mais comme un type qui malgré son aspect bordélique au quotidien parvient à se "calmer" et avoir un bon esprit de synthèse dans les moments cruciaux
Le film ne cesse de se moquer de Villepin mais toujours sur des choses légères il me semble (ex: les Stabilo jaunes) alors que pour le moment le plus important du film et le plus marquant de la carrière de villepin, la séquence est quasi hagiographique

Après c'est vrai que j'ai pas lu la BD donc je peux difficilement comparer


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L.627 (Bertrand Tavernier - 1992)

Z

13

1061

14 Jan 2011, 09:35

Karlito Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Appât (Bertrand Tavernier - 1995)

Z

3

813

10 Fév 2011, 13:42

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L627 (Bertrand Tavernier - 1992)

Qui-Gon Jinn

5

454

13 Aoû 2012, 09:11

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Daddy nostalgie (Bertrand Tavernier - 1990)

Blissfully

0

560

30 Mar 2009, 18:32

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un dimanche à la campagne (Bertrand Tavernier - 1984)

Blissfully

8

714

10 Mar 2012, 09:40

elmomo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Princesse de Montpensier (Bertrand Tavernier - 2010)

Karloff

4

711

17 Oct 2011, 11:06

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dans la brume électrique (Bertrand Tavernier - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

38

3102

22 Avr 2010, 22:56

Ihsahn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Quai des brumes (Marcel Carné, 1938)

Tom

2

538

03 Fév 2015, 21:28

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quai des orfèvres (Henri-Georges Clouzot, 1947)

Cosmo

4

590

11 Mar 2010, 14:20

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jeanne Dielman, 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles (Chantal Akerman, 1975)

Erik Vonk

8

629

28 Nov 2015, 00:41

Erik Vonk Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web