Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Fév 2018, 00:00

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 75 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
MessagePosté: 06 Fév 2018, 08:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1428
Tout cinéma politique n'est pas subversif (Capra, Ford) et tout cinéma subversif n'est pas forcément politique non plus (le "satanisme" de Kenneth Anger lui fait en fait déceler un charme érotique dans l'ordre le plus immédiat, qu'il s'agit de conserver, je crois que Ford a produit Kustom Kar Kommando).
De toute manière la politique n'est pas une propriété ou un attribut exclusif.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 11:15 
Hors ligne
Petit joueur

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 23
Film Freak a écrit:

scienezma a écrit:
Enfin pour moi Spielberg reste très largement du côté «divertissement» du Nouvel Hollywood. Les films évoqués ci-dessus ne sont subversifs en aucune manière

J'ai jamais prétendu qu'ils étaient subversifs. Les éléments que je cite ne constituent pas la thématique principale de chacun de ces films mais témoignent toutefois d'un esprit contestataire qu'on retrouvait à l'époque même dans les films de divertissements et d'un point de vue qui se retrouve dans les Spielberg d'après, notamment ceux qui en firent leur sujet principal.


Il s'agit d'éléments purement scénaristiques qui ne m'apparaissent, en plus, pas spécialement en phase avec l'actualité beaucoup plus contestataire de l'époque. Il n'a qd mm pas fallu attendre Spielberg, ni mm le Nouvel Hollywood, pour avoir des films mettant en cause la police ou des responsables politiques fictifs dans des fictions hollywoodiennes. Comme tu le présentes ça ressemble bien en effet à une sorte d'effet de mode auquel Spielberg s'est soumis pour faire comme les autres à l'époque, sans trop se mouiller comme tout reste bien métaphorique (le camion, le requin, les ET). Nous avons, et c'est très à la mode aujourd'hui, une lecture actuelle de Spielberg en cinéaste contestataire, ce que je pense personne à l'époque n'aurait jugé bon de remarquer, et le principal intéressé en dernier. Je continue à penser qu'il est assez mal aisé pour le cinéaste de faire un film en donneur de leçon sur cette époque en faisant comme si lui-même n'en avait pas fait partie (au-delà de l'aspect clin d'oeil cinéphilique).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 11:33 
Hors ligne
Petit joueur

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 23
Gontrand a écrit:
Tout cinéma politique n'est pas subversif (Capra, Ford) et tout cinéma subversif n'est pas forcément politique non plus (le "satanisme" de Kenneth Anger lui fait en fait déceler un charme érotique dans l'ordre le plus immédiat, qu'il s'agit de conserver, je crois que Ford a produit Kustom Kar Kommando).
De toute manière la politique n'est pas une propriété ou un attribut exclusif.


Absolument, j'ai conscience que ma subjectivité de critique s'exprime ici dans la mesure où je rejette sciemment un certain type de cinéma très précis (la «foction de gauche» déjà évoquée précédemment) se voulant ouvertement politique, mais qui à mes yeux n'est qu'une baudruche consensuelle et attrape-gogos. Pour les anciens films du cinéaste, voir le message à Film Freak.

D'autres heureusement réinventent, ailleurs, de manière radicalement ou discrètement subversive, les rapports entre le cinéma et le politique...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 11:48 
Hors ligne
Petit joueur

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 23
Je veux bien admettre si vous voulez que Spielberg ait acté (j'adore ce mot) à l'époque ds ses films la perte de confiance du peuple dans les instances politiques dirigeantes, mais pour réinjecter de la croyance en un camion fou tout noir et sans pilote, en un requin plus gros que nature avec des dents aiguisés et en une flotte de soucoupes volantes lumineuses qui feraient d'excellents luminaires. Sans parler du Coca (le vin) et du pop-corn (et le pain de cette nouvelle croyance) qu'il était important de consommer devant ces spectacles promulgant un regain excessivement stimulant d'engagement politique, ô combien «libéral».


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 11:56 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18185
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Putain Gontrand a fait des petits...

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 12:03 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71246
Localisation: Fortress of Writing
Quand on a décidé d'adopter une grille de lecture inamovible et dénuée de nuances et une approche de la vie binaire et manichéenne selon laquelle les gens n'évoluent pas et le sous-texte, même inconscient, est impossible, on finit par se complaire derrière ses œillères. Laisse pisser.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 12:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1428
Sur l'aspect politique du film, l'interview de Liz Hannah (la scénariste, qui est à l'origine du projet, au départ individuel) dans les Cahiers est intéressante. On voit qu'il découle directement de l'histoire de son écriture et de sa production. Elle met principalement en avant le sous-texte feministe, mais dit aussi que c'est quand elle a su que Spielberg allait le faire qu'elle a pu rajouter le prologue au Vietnam.

Ce qui est quand même bien vu dans le film, c'est qu'il ne cache pas la part d'opportunisme individuel et de hasards qui aboutissent à une position collective de lutte qui les dépasse finalement.
C'est bien pour cela que le film ait été applaudi en Belgique, ce n'est pas un hasard non plus : voilà justement le registre utilisé par la NVA pour culpabiliser les gens qui aident les sans papiers ("votre engagement est moins désintéressé que notre vision sécuritaire". Mais le problème est ailleurs, il n'est pas celui de l'exemplarité individuelle, mais du commun).
Et l'idée que c'est le personnage dont les motivations politiques sont les plus explicites qui a le moins à perdre y est aussi centrale (dans ce que, je dois dire, je n'ai pas perçu comme la scène-clé du film) .


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 18:44 
Hors ligne
Expert

Inscription: 26 Jan 2008, 02:22
Messages: 1146
Juste un truc (faut que j'économise mon énergie intellectuelle pour un intérim dans l'ens. secondaire): pourquoi, Scienezma, insistes-tu par deux fois assez lourdement sur la couleur prétendûment "noire" du camion de Duel? Il est rose-rouille.

https://www.youtube.com/watch?v=o-vgfolxW3s

Puis il n'est pas "sans pilote". Et comme on ne sait pas qui c'est, on ne peut pas avancer, comme Gontrand, qu'il est "asiatique". Dans la scène du resto: aucun "asiatique" non plus. Facts, facts...

https://www.youtube.com/watch?v=mA1tF2fg0Bw


Dernière édition par Jerzy Pericolosospore le 06 Fév 2018, 19:44, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 18:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1428
Image

De la couleur de la peau des blancs (le noir c'est l'ombre portée du rétroviseur - alignée avec le montant aveugle du pare-brise - de la citerne, et l'intérieur de l'habitacle-crâne).
D'ailleurs, il y a une source de lumière différente pour chaque composant (sinon les ombres de la poignée et de la petite attache iraient aussi vers l'arrière).

En fait, je crois que Spielberg a utilisé trois camions avec une couleur différente (et qu'il n'a pas été filmé dans l'ordre- il a d'ailleurs été gonflé après la destruction d'un des camions par des scènes supplémentaires pour une ressortie ciné un ou deux ans après).


Dernière édition par Gontrand le 06 Fév 2018, 19:18, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 19:14 
Hors ligne
Expert

Inscription: 26 Jan 2008, 02:22
Messages: 1146
Sur mon étalonnage bluray, le camion est rose-rouille. Mais il n'est noir sur aucune version.

Pour le conducteur: on l'aperçoit brièvement à 7'54 et sa main notamment à 17'38:

https://www.youtube.com/watch?v=VB_zLWpjuBA


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 21:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9622
Jerzy Pericolosospore a écrit:
faut que j'économise mon énergie intellectuelle pour un intérim dans l'ens. secondaire


Je donnerais un rein pour assister à ça.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 21:55 
Hors ligne
Expert

Inscription: 26 Jan 2008, 02:22
Messages: 1146
Castorp a écrit:
Jerzy Pericolosospore a écrit:
faut que j'économise mon énergie intellectuelle pour un intérim dans l'ens. secondaire


Je donnerais un rein pour assister à ça.


En gros, ça se passe bien, mais au prix d'une fatigue monstrueuse et sur le fil du funambule: me levant depuis 10 jours à l'heure (6h15) à laquelle je me couche d'habitude. Je donne tout ce que j'ai mais j'attends comme le messie la fin de la semaine. Et, horreur et putréfaction, je suis reconduit après le congé de carnaval parce que la personne que je remplace est toujours en épuisement. Là-dessus, bonne nuit, vais en écraser. lol


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 22:33 
Hors ligne
Petit joueur

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 23
Jerzy Pericolosospore a écrit:
Juste un truc (faut que j'économise mon énergie intellectuelle pour un intérim dans l'ens. secondaire): pourquoi, Scienezma, insistes-tu par deux fois assez lourdement sur la couleur prétendûment "noire" du camion de Duel? Il est rose-rouille.

https://www.youtube.com/watch?v=o-vgfolxW3s

Puis il n'est pas "sans pilote". Et comme on ne sait pas qui c'est, on ne peut pas avancer, comme Gontrand, qu'il est "asiatique". Dans la scène du resto: aucun "asiatique" non plus. Facts, facts...

https://www.youtube.com/watch?v=mA1tF2fg0Bw


Je reconnais qu'il n'est pas inutile de corriger ces quelques erreurs dues à mon lointain souvenir du film. D'une part, il est fort probable que le camion de Duel se soit confondu avec un camion d'un autre film, qui lui était tout noir. Je ne peux m'en prendre qu'à mon inconscient. Certains ont leur continent noir, d'autres leur camion noir. Cette erreur en dit finalement sûrement plus sur moi-même, qu'elle ne remet en question mon propos sur le film. D'autre part, ne voyant jamais qui est le pilote du fameux camion d'une couleur qui reste visiblement à déterminer en fonction des supports sur lesquels on visionne le film, ou quelles sont ses intentions (sinon de faire peur à l'automobiliste dont je ne m'avancerai pas à donner la couleur - douteuse sur la fin - de la chemise), je trouve que l'on peut aussi bien dire que ce camion n'a pas de pilote, c'est-à-dire plutôt qu'il a le pilote que souhaite chaque spectateur. Je te laisse nous dire pourquoi ça n'est sans doute pas la même chose pour toi - il faut sans doute entre autres oublier l'hypothèse IA qui n'intéressera Spielberg que bien plus tard, dans les années 2000...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 22:47 
Hors ligne
Petit joueur

Inscription: 09 Nov 2011, 16:07
Messages: 23
Il semble s'agir d'un bras d'homme plutôt que de femme, en tout cas ce n'est pas un bras d'ET ou de requin, ni même une patte de tyrannosor ou un crochet de pirate !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Fév 2018, 22:51 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1428
Non mais je sais très bien que le chauffeur n'est pas asiatique, et qu'on ne voit que son bras. C'était pour pointer que le film repose sur des pprojections (et rencontre sans doute la question du racisme par ce biais) . Dans mon souvenir les seuls "corps" que le conducteur de la Chrysler (Valiant) rencontrent sont au bistro et lors de la scène du bus (rajoutée pour le cinéma). D'après Wikipedia qui me corrige, il y a au tota' trois arrêts dans des stations services.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 75 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hook (Steven Spielberg - 1991)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Mufti

40

3084

03 Jan 2015, 17:28

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Empire of the sun (Steven Spielberg - 1987)

Zad

8

1133

11 Nov 2013, 09:35

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Munich (Steven Spielberg, 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 17, 18, 19 ]

Film Freak

276

14178

28 Déc 2014, 00:32

Ilouchechka Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Amistad (Steven Spielberg, 1997)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

25

2321

26 Jan 2006, 17:20

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. War Horse (Steven Spielberg, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 7, 8, 9 ]

David Swinton

131

6252

19 Sep 2012, 22:28

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lincoln (Steven Spielberg, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

David Swinton

153

6477

18 Mar 2013, 15:05

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Guerre des mondes (Steven Spielberg - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Patrick Bateman

157

7452

08 Jan 2014, 10:44

Puck Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A.I. - Artifical Intelligence (Steven Spielberg - 2001)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Qui-Gon Jinn

99

3987

18 Fév 2016, 23:20

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Minority Report (Steven Spielberg, 2002)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Baptiste

38

1903

18 Avr 2011, 02:01

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Raiders of the Lost Ark (Steven Spielberg, 1981)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

David Swinton

22

1104

24 Juil 2016, 09:26

Castorp Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Abyssin et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web