Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Sep 2018, 19:13

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 27 Sep 2017, 11:50 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1181
Abyssin a écrit:
Lohmann a écrit:
Non mais plus sérieusement, j'ai trop de films à voir entre Good Time, le Téchiné et Faute d'amour, faut faire du tri.
Va voir le Zviaguintsev et Mother!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 11:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1181
Gontrand a écrit:
Je me demande quand-même
quelle est la nature exacte de l'objet qui ressemble à un briquet ou téléphone portable plaqué argent qu'elle pousse volontairement d'une console après la première scène où le vieux vomit dans les chiottes ?
C'est beaucoup trop petit pour être un téléphone. Un briquet à la rigueur, mais l'objet me semble trop plat. C'est Adam/Harris qui le laisse dans la maison. Je n'ai jamais réussi à voir ce qui était gravé dessus. Et je n'ai pas compris sa symbolique non plus. Elle le pousse à ce moment là, essaie de le récupérer plus tard sans y parvenir... je sèche.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 11:59 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18470
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Abyssin a écrit:
Vous me conseillez si j'ai adoré Black Swan et Requiem mais détesté The fountain et emmerdé sur Noah. Bon cela n'a sans doute rien à voir mais je suis assez partagé sur la filmo d'Aronofsky et j'ai peur de profondément détester et perdre 2 heures de ma vie.

J'ai adoré Black Swan et je suis totalement fan de Requiem for a Dream, mais The Fountain m'était passé au-dessus de la tête. Je ne compte pas le sympathique Wrestler, Pi je l'ai oublié et Noah je m'en balek, je l'ai même pas vu.

J'étais vraiment chaud pour ce Mother! mais malheureusement c'est pas passé. Esthétiquement, c'est quand même un sacré morceau, l'ambiance est chouette, Jennifer Lawrence s'investit (enfin) à fond, Ed Harris et Michelle Pfeiffer c'est cadeau.. Et l'idée du point de vue exclusif est sympa et intéressant. Après, le film est certes toujours intrigant et souvent surprenant mais perso ça m'a irrité de constamment me demander ce qu'il se passait à l'écran. C'est comme un cauchemar infernal dont le sens nous échappe totalement. Alors, bien sûr, c'est le projet du film: laisser au spectateur interpréter ce conte dingo-lourdingue comme il le veut/peut, et du coup on se construit forcément petit à petit une ou deux hypothèses/théories sur le fond et le sens de l'histoire (si on me de côté les nombreux détails absolument inexplicables), mais je pourrais également très bien dire que je n'ai absolument rien compris à ce qu'on m'a raconté. A la limite c'est même pas ça le souci, mon vrai problème n'était pas tant de plus ou moins "comprendre" car c'est un film qui se "vit" et qui se "ressent" (chouette travail visuel et sonore) avant toute chose. Donc oui sensoriellement/épidermiquement c'est très intense et le crescendo dans le cauchemar est plutôt bien foutu, mais le problème (pour moi) c'est ma déconnexion émotionnelle totale avec les persos (celui de J-Law), et ça ne m'a pas ému une seconde. J'en suis ressorti avec la même impression que sur Antichrist: un grand auteur, en guise d'autopsy, s'offre un trip esthétique brillant mais abscons, qui ressemble à un gros bordel où on ne sait plus distinguer le symbole de la métaphore, le thème de l'intention, le comment du pourquoi. Je préfère mille fois les délices enivrants d'un labyrinthe comme Mulholland Drive qui arrive à bouleverser totalement malgré l'épais brouillard de mystère.

Bon voilà, pas de regrets, je comprends autant ceux qui ont adoré que c'est qui ont détesté, moi c'est juste pas ma came. Je suis néanmoins content de l'avoir vu, ça reste du "vrai" cinéma, qui propose et qui ose des choses, et que je respecte.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Sep 2017, 12:01 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18470
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Abyssin a écrit:
Lohmann a écrit:
Tu perdras toujours moins de temps qu'à regarder Sharknado 3
Ca c'est dans ma case comatage en concurrence avec l'intégrale Papichou et Mamichou.

Non mais plus sérieusement, j'ai trop de films à voir entre Good Time, le Téchiné et Faute d'amour, faut faire du tri.

Euh le Téchiné je crois vraiment que tu peux t'en passer. Va voir Good Time quand tu aura vu Faute d'amour. Mother! c'est toi qui vois :wink:

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2017, 15:44 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14009
Localisation: Lille
Gontrand a écrit:
sponge a écrit:
T'es Lillois ?


Techniquement non, mais j'y ai étudié et y passe souvent car j'ai toujours de la famille là.

Alors le mec "pas safe du tout" de la rue Gambetta,
c'est toi ?


Ahah non, même si je vois pas duquel tu parles, y'en a pas mal des mecs chelous sur Wazemmes.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2017, 15:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4742
Citation:
y'en a pas mal des mecs chelous sur Wazemmes.


Tu m'étonnes


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2017, 16:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1759
Mon père vient de Wazemmes, attention.

(ça c'est d'ailleurs un chouilla gentrifié depuis 15 ans avec quelques résidences étudiantes neuves)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2017, 16:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4742
Les étudiants sont parfois les plus chelou surtout quand on se rapproche de massena.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2017, 16:30 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1759
Les étudiants de la catho ouai


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Oct 2017, 21:57 
Hors ligne
Connaisseur

Inscription: 22 Sep 2011, 22:13
Messages: 177
J'ai trouvé ça atroce. Le meilleur moment de la séance pour moi c'était la bande annonce de Blade Runner 2049 juste avant, mais Mother ! c'est pas passé non plus pour moi. J'ai trouvé le film trop hystérique, mais ça c'est un reproche que je fais au style d'Aronofsky en général dans la plupart de ses films, mais surtout je n'ai pu m'empêcher d'avoir une lecture politique du film (ce qui est sans doute un défaut de ma part). Mon interprétation est sans doute grossière, mais je n'ai pu m'empêcher (attention spoiler)
de faire une analogie avec tout le fatras autour des réfugiés et des migrants. En gros le poète est un peu bête et naïf, il invite tout le monde chez lui (sans contrôle des « frontières »), il est généreux, les gens s'installent chez lui, profitent de sa maison, de sa bouffe, presque de sa femme, ils vont même jusqu'à tuer ses (son) enfant(s), et malgré ça il veut leur pardonner et les garder chez lui... enfin faut pas vous faire un dessin, mais vu le contexte dans lequel je vis en ce moment le film m'est apparu comme une métaphore de cette vision, la « mère » étant une mère « patrie » à préserver sinon attention le résultat.... Après pour moi on est libre de défendre le point de vue que l'on veut si c'est fait intelligemment, subtilement, pour moi l'Art(iste) est toujours innocent à condition qu'il soit génial. Mais là je n'ai pas trouvé le film génial,.. La « boucle » qu'est cette histoire est téléphonée on le sent dès le premier plan que ce film est bâclé... pardon « bouclé » et que c'est une spirale sans fin.

Après il y'a une deuxième interprétation plus « artistique » que l'on peut faire du film, avec le poète (l'artiste) qui est tout simplement dépossédé de son bébé, son oeuvre par ses fans, jusqu'à lui vouer un culte religieux et le poète qui par faiblesse ou soif de reconnaissance accepte de se faire déposséder de ce qu'il a de plus cher. Dans les deux cas j'ai trouvé le film trop tape-à-l'oeil. Et le style ici ne transcende pas l'hystérie ( à la différence pour moi de Lars Von Trier par exemple), ce qui fait que le film est d'une lourdeur,..


1/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Oct 2017, 16:46 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17900
Localisation: Paris
DPSR a écrit:
Décidément après Rachel Weisz dans The Fountain, Aronofsky persiste à filmer les femmes de sa vie de manière particulièrement iconoclaste. Semblant démarrer comme une variation de maison hantée sous influence Cronenbergienne, avec cette bâtisse dont les murs paraissent s'animer de manière organique et où le parquet saigne par des failles comme autant de plaies ouvertes, Mother! s'en détourne vite pour virer progressivement au film de home invasion quand se pointe Ed Harris tout transi d'admiration, puis sa femme jouée par une Michelle Pfeiffer sans gêne, puis quatre, puis dix, puis cent puis une masse aussi fanatique qu'incontrôlable.


Au début je trouvais ça surtout sous influences Polanskiennes, avec Jennifer Lawrence dans le rôle de Catherine Deneuve et son appart qui se fend de tous les côtés meets Rosemary, et Bardem dans celui de cassavetes.

EDIT : Rosemary's baby, tu en parles plus bas et les autres aussi.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Oct 2017, 09:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3005
Localisation: - L Y O N -
Je ne vais pas répéter ce qu’ont très bien formulé Freak et Art. Malgré quelques longueurs / redondances et des effets parfois faciles dans la première partie, le propos simple mais profond sur le potentiel créateur et destructeur de l’artiste, sur l’amour, est mené avec une puissance évocatrice aboutie.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Oct 2017, 10:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 4211
Localisation: Poitiers
Dans ma salle, j'ai senti des spectateurs trompés par la bande-annonce.
D'ailleurs, certains sont partis lors de la scène finale avec le nourrisson.

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Fév 2018, 17:29 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20752
sur l'interprétation du film, je suis tombé sur ça

Spoiler( explication du film ) Lui, c'est Dieu (il est écrivain, il créé). Elle, Dame Nature. La maison, c'est la Terre. Dame Nature prend bien soin de la maison/Terre. Le mec qui arrive, c'est Adam. Dieu lui enlève une cote pour créer Eve (on le voit brièvement à sa blessure dans le dos). La nana qui débarque, c'est donc Eve. Elle représente la tentation, la luxure. On apprend que Dieu ne considère plus autant la Terre comme avant et qu'il envisage d'y introduire la vie, il veut que sa fourmille ! La pierre dans son bureau représente la pomme interdite à laquelle Adam et Eve ne résistent pas (ils la cassent). Dieu est en colère et les chasse du paradis (la maison est appelée paradis au début du film, le paradis c'est la partie haute de la maison et effectivement les invités se réfugient dans une chambre en bas). Adam et Eve procréent. On voit apparaître leurs 2 fils (Abel et Cain) qui, comme dans la Bible, se battent et l'un est tué par l'autre. Du monde arrive dans la maison : c'est la Terre qui se peuple de plus en plus. Il y a un manque de respect des humains envers la maison/la Terre. La Terre en colère pète son câble : le lavabo cassé représente le Déluge. La Terre est inondée et les humains disparaissent de la maison/Terre. Dieu donne la vie via Dame Nature : ce sera Jésus qui reste au chaud dans le ventre (la femme tombe enceinte). Dieu est inspiré : il rédige un texte sacré (l'Ancien Testament ou les 10 commandements mais j'opterais plus pour le Testament vu qu'on y apprend la création de la Terre lorsqu'elle lit le texte). Le texte est adoré par tous les humains. Dieu a maintenant des fidèles, il aime être adoré et il adore les humains car ceux-ci le vénèrent. Il en oublie la Terre/Dame Nature parfois. Le boucan dans la maison correspond à la surpopulation, aux guerres de religions (CRS, bagarres), à la destruction de la nature (la maison est ravagée). Dieu essaye de protéger et la nature/Terre et les humains en même temps (il dit que ce n'est pas grave, qu'il faut excuser es humains, il les aime trop et ne sait pas les arrêter, comme si c'était ses enfants). Jésus naît. Jésus reçoit des offrandes (les rois mages?). Dieu laisse les humains dans la maison/sur Terre (malgré leur comportement) et leur amène Jésus. Jésus est sacrifié, les humains boivent son sang et mangent son corps (le vin et Ostie). Encore une fois, Dieu veut tout pardonner aux humains, il ne leur dit rien, il n'intervient pas, silence radio. Mais c'en est trop pour la femme/la Terre, elle se consume peu à peu. C'est trop tard, la Terre explose (Apocalypse). Dieu recrée un nouveau cycle. Voilà le débat est ouvert !"

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Fév 2018, 19:04 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14009
Localisation: Lille
Ouais, ça se tient.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Fountain (Darren Aronofsky - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 7, 8, 9 ]

Karloff

128

9783

06 Nov 2013, 02:06

Kost Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Wrestler (Darren Aronofsky - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 12, 13, 14 ]

Mon Colonel

204

7563

26 Avr 2009, 16:26

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Noah (Darren Aronofsky, 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Film Freak

153

8020

02 Sep 2014, 13:04

Nada Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Black Swan (Darren Aronofsky - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 11, 12, 13 ]

DPSR

189

10310

17 Avr 2014, 18:19

noisette 7 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mother (Bong Joon Ho -2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Zad

92

4363

30 Juil 2013, 23:38

Billy Budd Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mother and Child (Rodrigo Garcia, 2010)

Arnotte

0

524

06 Sep 2010, 15:56

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Saw II (Darren Lynn Bousman - 2005)

Billy Hayes

4

666

02 Jan 2006, 12:04

Jack Griffin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Saw III (Darren Lynn Bousman, 2006)

Blissfully

6

842

30 Nov 2006, 17:41

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dancing Girls (Darren Grant - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

15

771

01 Juil 2009, 03:10

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Repo! The Genetic Opera (Darren Lynn Bousman - 2009)

Blissfully

4

533

05 Fév 2009, 01:04

Blissfully Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web