Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 22 Juil 2018, 13:45

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 154 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 26 Déc 2009, 16:13 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2008, 02:22
Messages: 1252
.


Dernière édition par Jerzy Pericolosospore le 11 Juin 2014, 11:38, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Déc 2009, 20:07 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23396
Localisation: Arkham Asylum
the black addiction a écrit:
Parler de cinéma c'est parler d'art, de création, de réception, donc parler de soi même. Ca ne me pose aucun problème qu'un critique puisse aimer un film pour ce qu'il lui renvoie de lui même.


Là je ne me suis pas très bien exprimé, j'aurais dû dire "pour l'image que ça leur renvoie d'eux-même" ou "la position où ça les place". Je ne parle pas de ceux qui se placent au sein de leur avis pour critiquer (ça, ça ne me dérange pas du tout) mais ceux qui se servent de leur avis pour se placer quelque part. Je parle de sincérité sans doute...

Citation:
Seulement, parler de cinéma c'est souvent lier ces petits soucis de cinéma aux problèmes sociaux justement, encore une fois je trouve que tu tranches un peu trop dans le vif avec cette dichotomie un peu dure; car des critiques qui s'intéressent uniquement à une véhiculation des problèmes sociaux sans se soucier de l'esthétique, ils ne parlent pas de cinéma.


Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Pour moi il est évident que le réprésenté va de pair avec la représentation. Parler de social à propos d'un film, par exemple le dernier De Oliveira, c'est aussi quelque part aborder son esthétique (intrinsèquement liés, si on regarde comment les questions sociales guident la mise en scène et comment cette même mise en scène nous dit quelques choses des rapports sociaux etc...). Moi je crois que parler de ce dont parle un film (qui ne se résume pas à son énoncé mais aussi (et surtout) à son énonciation) c'est parler de lui, donc de cinéma.


Citation:
Tout ça pour dire que ma remarque n'était pas pour te contrer, bien au contraire, mais pour nuancer, car il ne me semble pas que tu ne t'intéresses qu'à des films qui discutent des problèmes sociaux. Après, y a plein de débats qui découlent de ce dont on parle, comme, par exemple, tous les films doivent ils discuter quelque chose ? Est ce la seule manière d'être politique ? Je ne pense pas, je vais pas ressortir la "vieille" phrase de Godard.


Oui, j'ai dit problèmes sociaux, comme j'aurais pu dire problèmes humains, politiques ou autres, tout ce qui relie le cinéma à la réalité du monde...

_________________
Ce que ce critique de cinéma dit de ce film va vous bouleverser...


Dernière édition par Tetsuo le 27 Déc 2009, 17:16, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Déc 2009, 21:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Jan 2007, 22:02
Messages: 5744
Localisation: Prout !
http://www.bonnebranlette.net/

_________________
On a frôlé la fissure anale...

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Déc 2009, 20:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 2487
DPSR a écrit:
Je l'ai plus sous les yeux, mais Twilight 1 et 2 sixième du top des Inrocks...

A part ça pas mauvais top:

1. Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
2. Funny People (Judd Apatow)
3. Tokyo Sonata (Kiyoshi Kurosawa)
4. Hadewijch (Bruno Dumont)
5. Le Roi de l'évasion (Alain Guiraudie)
6. Twilight 1 & 2 (Catherine Hardwicke & Chris Weitz)
7. Les Herbes folles (Alain Resnais)
8. Singularités d'une jeune fille blonde (Manoel de Oliveira)
9. Irène (Alain Cavalier)
10. ex aequo Non ma fille tu n'iras pas danser (Christophe Honoré)
ex aequo Les Beaux gosses (Riad Sattouf)
12. La Fille du RER (André Téchiné)
13. Inland (Tariq Teguia)
14. L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
15. Bellamy (Claude Chabrol)
16. Le Temps qu'il reste (Elia Suleiman)
17. Ce Cher mois d'août (Miguel Gomes)
18. Morse (Tomas Alfredson)
19. Vincere (Marco Bellocchio)
20. Yella (Christian Petzold)

Et pour les lecteurs:

1. Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
2. Un prophète (Jacques Audiard)
3. Gran Torino (Clint Eastwood)
4. Non ma fille tu n'iras pas danser (Christophe Honoré)
5. Le Ruban Blanc (Michael Haneke)
6. L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
7. Harvey Milk (Gus Van Sant)
8. Etreintes Brisées (Pedro Almodovàr)
9. Les Herbes folles (Alain Resnais)
10. ex aequo Les Noces Rebelles (Sam Mendes)
ex aequo District 9 (Neill Blomkamp)

_________________
Mon blog


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Déc 2009, 23:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:25
Messages: 2039
Mr.Orange a écrit:
Et pour les lecteurs:

1. Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
2. Un prophète (Jacques Audiard)
3. Gran Torino (Clint Eastwood)
4. Non ma fille tu n'iras pas danser (Christophe Honoré)
5. Le Ruban Blanc (Michael Haneke)
6. L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
7. Harvey Milk (Gus Van Sant)
8. Etreintes Brisées (Pedro Almodovàr)
9. Les Herbes folles (Alain Resnais)
10. ex aequo Les Noces Rebelles (Sam Mendes)
ex aequo District 9 (Neill Blomkamp)

les lecteurs ont le journal qu'ils méritent.

_________________
L'ennui est le mal suprême, le péché originel, l'avant-goût du néant déja sur les lèvres et dans les tripes.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Déc 2009, 23:48 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23396
Localisation: Arkham Asylum
:lol:

_________________
Ce que ce critique de cinéma dit de ce film va vous bouleverser...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Déc 2009, 15:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 2487
Le top d'Excessif (Dvdrama):

1 - The Wrestler (Darren Aronofsky)
2 - Watchmen - Les Gardiens (Zack Snyder)
3 - Un prophète (Jacques Audiard)
4 - Avatar (James Cameron)
5 - Gran Torino (Clint Eastwood)
6 - Là-haut (Pete Docter & Bob Peterson)
7 - Morse (Tomas Alfredson)
8 - Antichrist (Lars Von Trier)
9 - Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
10 - Les noces rebelles (Sam Mendes)
11 - District 9 (Neill Blomkamp)
12 - Public Enemies (Michael Mann)
13 - L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
14 - Harvey Milk (Gus Van Sant)
15 - Ponyo sur la falaise (Hayao Miyazaki)

_________________
Mon blog


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Déc 2009, 12:38 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Sep 2009, 13:01
Messages: 514
Localisation: Where the wild things are
...immédiatement suivi par le Top 15 hybride de Studio-Magazine-Cine-Live-hébergé-par-L'Express :

1 - L'Etrange histoire de Benjamin Button
2 - Un Prophète
3 ex-a - Inglourious Basterds
3 ex-a - Avatar
5 - Mary et Max
6 - Là-haut
7 - Vincere
8 ex-a - L'Autre
8 ex-a - Dans la brume électrique
8 ex-a - Irène
8 ex-a - Welcome
12 - Etreintes brisées
13 ex-a - A l'origine
13 ex-a - Lascars
13 ex-a - Public Ennemies

Bon ben Cine Live a clairement pris l'ascendant sur Studio en fait.

_________________
"Les chances sur un million, elles se réalisent neuf fois sur dix".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Déc 2009, 13:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18459
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Quand je vois Bellamy dans tout ces tops j'ai quand même énormément de mal à comprendre. Le thriller pachydermique ringardos et totalement craignos de Chabrol ne mérite certainement pas tant d'éloges.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Déc 2009, 16:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Tetsuo a écrit:
Je parle de sincérité sans doute...


Oui surement, là je suis assez d’accord, quand la critique sert de mise en scène à la création d’une image, c’est un peu imbuvable. Mais bon, je ne saurai pas quel critique sortir de ce schéma là, j’ai l’impression que même les grands critiques fonctionnaient comme ça. Même Godard, comme quelqu’un m’avait dit une fois, ses écrits font presque parti de son œuvre, ça forme un tout, du coup on peut parler de création d’image et de placement, de posture, il était déjà dans la création pourtant je pense que c’est quelqu’un de sincère, même si je ne crois pas qu’une personne sincère à 100% existe sur cette planète. Il avait créé une image en parlant du cinéma et du monde, mais aussi de lui, irrémédiablement, de son regard, de sa sensibilité etc… Il avait réussi à lier ces aspects là.

Citation:
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Pour moi il est évident que le réprésenté va de pair avec la représentation. Parler de social à propos d'un film, par exemple le dernier De Oliveira, c'est aussi quelque part aborder son esthétique (intrinsèquement liés, si on regarde comment les questions sociales guident la mise en scène et comment cette même mise en scène nous dit quelques choses des rapports sociaux etc...). Moi je crois que parler de ce dont parle un film (qui ne se résume pas à son énoncé mais aussi (et surtout) à son énonciation) c'est parler de lui, donc de cinéma.


Ah mais je suis d’accord, seulement, souvent, le représenté est mis en avant et le reste est oublié, du coup on ne parle plus de représentation mais d’un simple choix, d’idée de départ, mais pas de son incarnation, juste de l’énoncé, comme tu dis. C’est ce que je voulais dire, bien sur que pour parler d’un film il faut s’intéresser à ce qu’il évoque, enfin pour moi en tous cas…
Concernant le Oliveira, c’est un cas intéressant je trouve, il montre bien comment un film peut être parfait au niveau de sa structure de pensée thématique tout en étant extrêmement lourd, à mes yeux bien sur. Pour moi il lui manque l’altérité dont j’ai besoin pour être vraiment remué par un film, il donne à penser, je ne le nie pas, mais sans cette altérité je trouve que la pensée est seule, figée, finalement inefficace et, justement, pas bien raccordée au monde. Beaucoup trop rigide dans son traitement du « désir bourgeois », comme tu l’appelais, comme une assertion gauchiste qui finalement ne va pas bien loin. Je ne suis pas contre cette idée du milieu social qui créé les désirs, bien au contraire, mais ça ne veut pas dire que ces désirs et leurs naissances soient si simplistes dans leurs expressions, par une homme « coquille vide » attiré par la beauté angélique et superficielle d’une femme qui ne s’avèrera pas si angélique que ça, qui verra sa mécanique révélée dans le dernier plan où elle s’efface, où elle s’arrête, où la fausseté du beau des apparences ne prend plus. Ce plan est beau, il incarne des choses, mais bon, résumer par ce trajet le désir bourgeois dans son ensemble ça me parait compliqué, en restant tant à l’extérieur, en traitant ses figures de surfaces comme des automates. L’inverse d’un Bresson, qui par le traitement des surfaces arrivait à pénétrer au plus profond de l’altérité et l’opacité des choses et du monde.
Tout ça pour dire que même si ce film est de « mon bord », je ne peux pas dire que je l’aime, il est trop éloigné de ma manière de penser et de ma sensibilité face au monde justement, ce n’est pas un film dont je me servirais pour avancer un discours sur les rapports sociaux. Au final je trouve qu’il tourne un peu à vide sur beaucoup de choses qu’il aborde, ou alors il évoque des choses très ressassées. Dans un même schéma de vision cynique, rentre dedans, un peu bourrine, de la bourgeoisie, je préfère nettement regarder un film de Buñuel, qui lui aussi va plus loin, offre une profondeur aux choses qui va au-delà d’un simple constat critique sur un milieu.
Après, me concernant vraiment, je préfèrerai toujours la vision d’un Antonioni sur les choses, les humains, et le monde. Car ce sont des films qui ne font pas que « parler », ils existent, vivent…
Tout ça pour dire que, pour moi, parler de cinéma ce n’est pas parler uniquement de ce qu’un film dit.


Citation:
Oui, j'ai dit problèmes sociaux, comme j'aurais pu dire problèmes humains, politiques ou autres, tout ce qui relie le cinéma à la réalité du monde


Je suis bien d’accord, après on a tous un regard différent sur cette réalité, et tous un point de vue sur « comment et par où on peut la capter » : par les discours, par les êtres, par les sensations… à quel degré et à quel moment cette réalité est elle bien présente. C’est ça qui oppose deux personnes comme toi et moi, qui à la base ont un point commun sur le regard porté au monde. Personnellement je trouve ça bien.
Bon je suis pas mal sorti du débat, mais j’avais un peu de temps, ça faisait un moment.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Déc 2009, 17:05 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20719
Art Core a écrit:
Quand je vois Bellamy dans tout ces tops j'ai quand même énormément de mal à comprendre. Le thriller pachydermique ringardos et totalement craignos de Chabrol ne mérite certainement pas tant d'éloges.


Il a la carte et peut crever à tout moment, un peu comme Resnais et Oliveira.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Déc 2009, 10:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8087
Le palmarès de Culturopoing:

http://www.culturopoing.com/Cinema/Palm ... poing-2709


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Déc 2009, 11:47 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6401
lol ta "photo", j'aime.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Déc 2009, 14:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Sep 2009, 13:01
Messages: 514
Localisation: Where the wild things are
Mr Chow a écrit:


Ils sont bien ces petits, ils sont bien...

_________________
"Les chances sur un million, elles se réalisent neuf fois sur dix".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Jan 2010, 18:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Fév 2008, 23:10
Messages: 3966
Localisation: bah un cimetière, tiens...
TBA, je t'aime, bonne année à toi a écrit:
Parler de cinéma c'est parler d'art

J'avais même pas noté celle-là.
Merci pour ça. Même si du coup, on n'est pas dans la merde.

_________________
Image

"Tirer la chasse, c'est comme le ping-pong. Plus on y pense, moins on ressemble à sa mère".

Espace branleurs


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 154 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Tops 2008 de la presse (papier ou internet)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Film Freak

162

7270

19 Jan 2009, 14:32

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. TOP 2007 Presse (papier, internet)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

57

3919

04 Jan 2008, 01:53

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les tops 2005 de la presse

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Karloff

53

6810

14 Jan 2006, 13:54

Jack Griffin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tops de la presse 2010

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 14, 15, 16 ]

DPSR

226

10744

07 Jan 2011, 13:42

Noony Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les tops de la presse 2011

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

DPSR

152

9194

14 Jan 2012, 14:46

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tops de la presse 2012

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 16, 17, 18 ]

Mr.Orange

263

9653

22 Fév 2013, 13:07

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tops de la presse 2013

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 11, 12, 13 ]

Art Core

190

7924

14 Jan 2014, 12:49

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tops Presse 2017

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Art Core

75

2338

10 Jan 2018, 13:24

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. ...Des vieux Tops...

Billy Hayes

6

1621

23 Oct 2005, 22:55

Billy Hayes Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le topic des tops progressifs de 2011

DPSR

9

1293

17 Nov 2011, 14:19

Art Core Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web