Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 15 Nov 2018, 00:44

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 23 Aoû 2013, 13:04 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Image

Au cœur de la nuit, un jeune couple et leur gouvernante travestie préparent une orgie. Sont attendus La Chienne, La Star, L’Etalon et L’Adolescent.

Comme souvent avec les critiques que j'apprécie (ah les compte-rendus cannois de Gonzalez bourré, draguant tout ce qui bouge et s'extasiant sur Tarnation, sur le site de Têtu à la grande époque), le passage derrière la caméra coince. Cette partouze qui n'a de sulfureux que ses prothèses en caoutchouc ou cette manière de parler cul comme si on gobait des xanax en doigtant une femme fontaine, rappelle aussi bien le lyrisme mortifère d'un Holy Motors que le cinéma très logorrhéen et artificiel d'un Eugène Green. Une salle de cinéma encore une fois désertée, des acteurs pas tous très convaincants (dont la palette oscille du décidément catastrophique Niels Schneider, à un Nicolas Maury dantesque qui s'éclate en soubrette), un lyrisme appuyé sur des dialogues souvent trop écrits: On se croirait limite au théâtre avec ces décors fauchés de carton pâte, et plus particulièrement chez Copi dans la tour de la défense dont Martial di Fonzo Bo avait signé une mise en scène exhibitionniste et libérée il y a quelques années avec Clément Sibony et Marina Foïs. Difficile d'y voir autre chose qu'un nanar flamboyant (avec une scène pécassienne en diable avec Béatrice Dalle en maîtresse Domina qui fouette Eric Cantona), qui aura bien du mal à exister outre le copinage de la presse.
2/6


Dernière édition par DPSR le 23 Aoû 2013, 13:54, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Aoû 2013, 13:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:47
Messages: 3553
On est pas loin d'un certain cinéma français (70-80) bis du type Jean Rollin aussi...ça a son charme mais c'est aussi assez programmatique et très froid. Dialogues et certaines acteurs pas à la hauteur.
Malheureusement (oui car ça reste sympathique et quelque chose se dégage malgré le peu de moyens) beaucoup de choses tombent à plat.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Nov 2013, 12:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18815
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
J'ai beaucoup aimé à ma grande surprise.
J'ai un peu eu du mal au début avec les dialogues un peu WTF et clairement ridicules (le monologue de Cantona sur sa "queue" faut le sortir). J'ai eu de la peine pour les acteurs de les voir débiter des conneries pareilles. Mais peu à peu le film a fait son effet et je me suis totalement laissé emporter par son espèce de romantisme naïf, de nostalgie fétichiste, de poésie limpide. Et plus le film avançait plus je trouvais ça beau.
Il faut dire que Gonzales a de la chance que son frère soit membre des M83, parce que la BO fait honnêtement 50% du taf. Et c'est marrant d'ailleurs parce qu'elle est naturellement très proche de celle d'Oblivion et bien que les films soient on ne peut plus opposés, je ne peux m'empêcher de les rapprocher dans leur profonde mélancolie, dans cet amour tourné vers le passé. Marrant comme la musique rapproche deux films situés chacun à deux extrêmes de la production.

Mais vraiment je suis super emballé par le film, j'y repense beaucoup, j'adore son univers entre préciosité littéraire et giallo/série Z assez vulgaire. Le truc a une personnalité folle et le film est superbe. Le cast m'a beaucoup plu à part peut-être Kate Moran qui physiquement m'a un peu refroidi et son accent m'a pas séduit.
Et la dernière scène est une des plus émouvantes que j'ai vu cette année.

4.5/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Déc 2013, 01:06 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Comme prévu, c'est pas si détestable que ça. On aimerait pouvoir mépriser tout ce petit cirque et c'est pas si simple : il n'y a pas que de la gesticulation là-dedans. Je préfère en tout cas ce genre de configuration un peu grossière, un peu facile dans sa charge pop et référentielle, à l'impuissance mortifère de dentelière d'un Holy Motors.

Le film est comme prévu insupportable pour sa pose : pour la conscience trop appuyée et scolaire de ses influences, par l'abstraction poussée un peu trop loin pour faire chic, pour la sur-écriture précieuse, pour la décadence hipster célébrée, pour le plaisir de faire débiter des conneries d'une voix morne (quoique c'est jamais très désagréable à écouter, cette diction claire qui articule tout et n'imp, notamment pour Maury qui s'éclate ; mais bon, ça tourne aussi vite à vide).

Mais malgré tout, ce petit théâtre est la matrice de quelque chose de plus lyrique, de plus évocateur, de plus prenant, qui finit par transcender l'impression de vignette désincarnée. Même si ça doit passer par un romantisme souvent trop artificiel (effectivement, sans la musique parfois y aura pas grand chose...), par des changements d'humeurs aléatoires en mode hystérie ("oh oui regarde moi ; non, plus maintenant ; mais en fait tu es un fils ; tu comprends, je veux te baiser ; non vous serez ma famille..."), ou par le fait de formuler, de verbaliser l'atmosphère (la mélancolie immédiate de la soirée, la tendresse qui naît entre les invités), plutôt que de la faire poindre patiemment et naturellement du récit.

Il y a le sentiment qu'à tout prendre, Gonzalez ne va pas assez loin. Peut-être aurait-il fallu une dimension de fresque, qu'on sente vraiment l'ampleur de la traversée de la nuit. Mais auu final, le film reste plutôt bien en tête (des scènes isolées, notamment : celle du cinéma par exemple), et malgré tous ses défauts, il est difficile de l'envoyer paître comme s'il n'était qu'une simple coquetterie.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un couteau dans le coeur (Yann Gonzalez - 2018)

Qui-Gon Jinn

8

724

14 Nov 2018, 18:19

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quelques minutes après minuit (Juan Antonio Bayona - 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

33

2670

20 Mar 2018, 11:25

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Permission de minuit (Delphine Gleize, 2011)

Arnotte

0

669

15 Mar 2011, 18:22

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Minuit à Paris (Woody Allen, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Baptiste

40

2722

30 Oct 2011, 13:35

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. De l'aube à minuit (Karl-Heinz Martin - 1920)

Tom

0

723

16 Juin 2013, 13:32

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Babel (Alejandro González Iñárritu - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Mufti

141

8428

06 Sep 2010, 14:24

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 21 grammes (Alejandro González Iñárritu, 2003)

_ZaZaZa_

6

612

05 Sep 2011, 15:25

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Biutiful (Alejandro González Iñárritu - 2010)

Karloff

5

1152

22 Jan 2015, 03:35

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Birdman (Alejandro Gonzalez Iñárritu - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Arnotte

46

3441

17 Mar 2015, 14:54

crevardinho Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Inori (Pedro Gonzalez-Rubio - 2012)

Karloff

0

414

14 Sep 2015, 21:32

Karloff Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web