Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 13 Déc 2018, 00:00

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 14 Mai 2018, 21:02 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18601
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Les Chatouilles est l’adaptation cinématographique du seul en scène éponyme de et avec la danseuse Andréa Bescond (énorme succès critique et public), qui racontait et dansait son parcours personnel, celui d’une petite fille abusée sexuellement par un ami de la famille, qui a dû guérir de son traumatisme et se reconstruire en tant que femme. Le procédé et le ton du film sont déconcertants au début, d’autant plus que c’est un premier film avec ce que cela implique comme hésitations voire maladresses, mais on se laisse vite embarqué par le souffle de vie et l’énergie folle qui se dégage du récit (le montage, les moments dansés, les idées de transition) et d’Andréa Bescond (la danseuse devenue actrice de son propre rôle). Bel exemple d’autopsy par l’art, d’une histoire personnelle à portée universelle, Les Chatouilles atteint dans son dernier quart d’heure une puissance émotionnelle dévastatrice (j’ai sangloté comme un enfant). Viard et Deladonchamps sont très bons dans des rôles pas évidents, et même Cornillac est bien, c’est dire l’exploit. Belle réussite d’un film qui devrait faire sensation à Cannes, en salles à la rentrée, puis aux César.
5/6 du coeur

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Mai 2018, 18:42 
Hors ligne
Petit joueur

Inscription: 17 Mai 2018, 20:47
Messages: 11
Cette histoire de résilience est magnifique. J'ai vu son spectacle, qui m'a bouleversé.
D'après ce que j'ai vu de la bande annonce le récit est exactement le même, mais j'ai peur de la réalisation...
Le théâtre était un support tellement adapté à ce qu'elle voulait faire passer, tellement poétique, que j'ose pas voir le film.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2018, 00:20 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72662
Localisation: Fortress of Writing
Il y a une scène dans le premier tiers du film durant laquelle Odette, le personnage principal qui n'est autre qu'un alter ego de son interprète Andréa Bescond, danse lors d'un cours et le professeur la félicite car il y a dans son expression corporelle toute l'émotion, même s'il n'y a pas la technique.

Il y a fort à parier que cette séquence a été écrite précisément pour servir de justificatif potentiel à ce premier long que Bescond et Métayer adaptent de leur propre pièce inspirée de la triste histoire de son actrice. Bescond, par exemple, est très bien dans son propre rôle, forcément naturelle, mais son jeu n'a rien de "cinéma". Et le film n'épouse pas vraiment une structure conventionnelle.

Pour autant, il n'y a aucun amateurisme dans la forme, qui apparaît bien au contraire réfléchie et tout à fait pertinente. Qu'il s'agisse des plans-séquences qui ne se font pas trop remarquer mais dansent autour des personnages ou des flashbacks et autres effets de style qui viennent délibérément les interrompre pour casser la continuité de la scène mais surtout de la vie de l'héroïne, brisée dans sa plus tendre enfance sans jamais avoir été recollée, la mise en scène adopte ce rythme tout en ruptures, même narratives, de manière à illustrer comment le trauma passé contamine le présent, comment il appelle à la reconstruction.

Parce que c'est de ça qu'il s'agit, en fin de compte. La nécessité de traiter le trauma pour avancer, progresser, se reconstruire et ainsi sortir de cette temporalité parasite où l'on ne peut que se remémorer l'horreur, où l'on pénètre dans ses propres souvenirs, parfois pour essayer d'en rire, avec cet humour propre aux victimes, dans le recul mais trahissant une colère, parfois pour le changer, fantasmant une version idéalisée des faits où l'on aurait été sauvé, où l'on aurait parlé...

Ainsi le film parvient à rester entraînant ou plutôt devrais-je dire engageant parce que les soudains retours de la pesanteur lors de scènes dures (film trigger puissance 4000 dès la 3ème scène) ou crispantes (Karin Viard glaçante dans le rôle de la méchante de l'année) ne sont jamais gratuits, choc ou de mauvais goût. À l'instar du reste du film, ils témoignent d'une sincérité qui, couplée à l'énergie globale, créent un ensemble d'une puissance indéniable.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Nov 2018, 12:22 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24934
Localisation: Paris
C'est franchement du solide. La manière dont le fond et la forme s'épousent fonctionnent super bien. Ce mélange de fluidité et de fragmentation sied parfaitement au propos du film. Karin Viard, parfaitement castée, est géniale à la fin. J'ai bien aimé Gregory Montel aussi.
André Bescond sera peut-être la femme d'un seul film, mais là elle apporte un truc vraiment unique. Si je devais critiquer quelque chose, je dirais que le film a peut-être 10% de scènes dansées en trop. Certaines sont un peu gratuites.
Bref, pour un premier film c'est vraiment très bien, très complet, cohérent, touchant.

Par contre, y en a marre des titres qui apparaissent à la fin du film sans raison. Dans BATMAN BEGINS (et la plupart des Nolan), ça a du sens. Mais ici, je ne vois absolument pas l'intérêt, post-catharsis, alors qu'on a tourné la page, de soudainement nous renvoyer en arrière avec la mention à l'écran des "Chatouilles".
Le film est passé à autre chose, les "chatouilles" sont derrière nous à ce moment-là. Bref, un choix pavlovien que trop de films font sans réfléchir au sens.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fleuve noir (Eric Zonka, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Abyssin

24

982

15 Aoû 2018, 21:25

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Red Road (Andrea Arnold - 2006)

Blissfully

2

730

04 Avr 2015, 16:27

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sur la ligne (Andrea Sedlackova - 2015)

DPSR

3

265

11 Aoû 2015, 13:26

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fish Tank (Andrea Arnold, 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Karloff

49

3196

12 Mar 2010, 02:15

David Swinton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Wuthering Heights (Andrea Arnold - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

38

2730

19 Avr 2016, 19:36

JeanJacquesSchool Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. American Honey (Andrea Arnold - 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

39

1562

20 Fév 2017, 11:54

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dead End (Jean-Baptiste Andrea, Fabrice Canepa, 2003)

jaimebonlesflutes

0

617

18 Juil 2008, 08:55

jaimebonlesflutes Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Biutiful cauntri (Esmeralda Calabria, Andrea D'Ambrosio et Peppe Ruggiero - 2008)

DPSR

0

297

10 Aoû 2008, 22:45

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. [CM] Éric Valette

Zad

0

833

14 Aoû 2005, 23:16

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. [CM] Éric Rohmer

Mr Chow

9

550

15 Aoû 2014, 18:18

Tom Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web