Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 12 Déc 2018, 00:21

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 167 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 12  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 02 Avr 2009, 10:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 21:23
Messages: 3218
Assez déçu pour ma part. Je retiens 3 ou 4 scènes bien réussies et dans la veine de ce que j'attendais
(les 2 accidents, la vision de la forêt en feu, la fin d'EE)

mais par contre je suis bien refroidi :mrgreen: par
l'imagerie mystico-mes-couilles de tout ce qui est relatif au départ des enfants, puis à la toute fin : bien trop cucul à mon goût... mais ça c'est mon côté zobscur qui ressort, forcément. Du coup j'ai trouvé ça un peu sans âme... mais c'est peut-être seulement parce que le message d'espoir ne me parle pas.

Cela dit, j'arrive pas à considérer ça comme mauvais. Même si je trouve pour l'instant pas ça bon... Bref, comme I, ROBOT (dont j'étais sorti "bof" avant de le revoir à la hausse), il aura droit à une 2e chance.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Avr 2009, 22:55 
Hors ligne
Expert en croix rouge
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 08:11
Messages: 1957
Alors moi j'en sors content, parce que j'avais très peur du sujet et de la bande-annonce. Même très content. Et j'y reviens demain parce que ça fait longtemps qu'un film ne m'avait donné envie d'écrire une petite bafouille, chose que je ferais demain.

5/6 en attendant !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2009, 09:40 
Hors ligne
Expert en croix rouge
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 08:11
Messages: 1957
Je sais pas si je dois mettre des balises spoilers pour certains trucs, dont ceux qui ont pas vu le film, évitez peut être mon petit texte pour l'instant !

En gros fan de The Crow et Dark City, j'étais pas jouasse après la lecture du pitch, après les premières images...Très peur de me retrouver devant un thriller à chiffres, façon "Bonjour,je suis Joel Schumacher et je vais faire un film avec Jim Carrey et y aura des chiffres aussi. Partout, Plein. Bon je sais pas trop après ce qu'il aura autour, j'ai pas encore réflechi"

Je me suis vraiment demandé pourquoi Proyas avait accepté le projet... Et après vision du film, ça me parait assez clair finalement. Le scénario est classique, pas faible. Mais très classique. Très peu de surprises en fin de compte mais l'intéret du film est dans le traitement formel, ça c'est indiscutable. On le sent dès le prologue d'une rigueur Shyamalanesque (celui des très bons jours) Proyas se fait donc tour à tour, réalisateur de film d'action, catastrophe, SF, fantastique et va picorer dans les grands classiques, en se mesurant à ces derniers de façon mineure et respectueuse ( les War of Words, Abyss. J'entends par là, on a déjà vu ça ailleurs comme disait Ozy, ok on peut pas dire le contraire mais avec autant de rigueur, de choix judicieux de mise en scène, de qualité d'interprétation (Cage est vraiment impliquée, on avait pas vu ça dans un blockbuster depuis...depuis quand déjà ?), alors là on peut pas dire qu'on voit ça tous les jours quand même.

Ca me fait penser au traitement de Verhoeven sur Basic Instinct, de Ferrara sur Body Snatchers. Sur un script basique, voire pas très finaud, t'as le traitement d'un réalisateur d'exception qui fait toute la différence. Chaque scène est pensée en terme de tension, d'émotion, de frissons. Depuis quand on avait pas vu, aussi bien filmé, des silouhettes inquiétantes autour d'une maison ? Depuis quand on avait pas vu un crash d'avion aussi saisissant ? Morts calcinés à l'appui. Pareil pour la scène du métro. Proyas va au bout du concept catastrophe (les morts en nombre, MONTRES à l'écran) et se trouve constamment sur le fil d'un certain ridicule, sans jamais y tomber. Ceux qui parlent de nanar sont quand meme gonflés, je trouve.


Il y a eu toute une vague de films catastrophes, parfois très réussis (War of Worlds), parfois intéressants (Deep Impact), parfois moisis (je vais pas vous faire toute la liste), mais pour une fois qu'on nous promet la fin du monde et que, bah ça y est. C'est la fin du monde, d'un monde en tout cas. Et personnellement j'y ai cru, ça m'a glacé le sang. Donc content, oui. Parce que j'ai envie de revoir le film, parce que j'adore son brassage des genres, parce que les personnages existent. Parce que Proyas est toujours dans la course, il l'a jamais quitté en fait...

PS : le dernier plan est digne d'un Ridley Scott, old school.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2009, 10:53 
Hors ligne
Expert en croix rouge
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 08:11
Messages: 1957
Citation:
Pour me situer : j'aime beaucoup Dark city malgré une kitscherie assez dérangeante.


Déjà tu lis ça, tu te dis que c'est quand meme particulier. :) Ou et quand et comment Dark City dégage une quelconque kitscherie.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2009, 12:06 
Hors ligne
Expert

Inscription: 19 Aoû 2005, 20:16
Messages: 341
bof, pas du tout aimé, très long, mal foutu par endroit, Cage est transparent, hormsi les trois séquences "catastrophes" qui clairement sont des modèles du genre, le reste ressembnle du remplissage assez vaseux, et je passe sur le final où on a l'impression que les auteurs ont fumé la Bible en écrivant le script. Autant je vois ce que les auteurs ont voulu dire autant là c'était trop pour moi :/ et ce qui m'a saoulé ce sont les clichés
"j'ai perdu ma femme, j'ai du mal à communiquer avec mon fils, hop on remet trois fois la scènes de communication en langage des signes avec l'évidente dernière fois qu'on va le faire".
Vraiment vraiment déçu :/
2/6

_________________
lBordelais bordelique The next time an actor has to act scared when he only has a wooden T-Bar to track, they will ask, “Hey, where’s Stan Winston?” Steven Spielberg


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2009, 14:13 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16713
Localisation: Lyon
F-des-Bois a écrit:
Citation:
Pour me situer : j'aime beaucoup Dark city malgré une kitscherie assez dérangeante.


Déjà tu lis ça, tu te dis que c'est quand meme particulier. :) Ou et quand et comment Dark City dégage une quelconque kitscherie.


J'aime le film mais quand meme, l'effet visuel de la sintonisation (orthographe approximative), l'onde zarbi qui sort du frond avec les yeux exorbites de Sewell, ca m'a fait pouffer la premiere fois, je trouve qu'il faut arriver a avaler ca avant d'apprecier le film. Et puis ya quelques autres details que je trouve aussi un peu genants (genre le gros plan en 3D de la meche de la perceuse de Kiefer).

Sinon, je suis d'accord avec vous pour dire que Knowing va jusqu'au bout du delire, ca c'est clair. Mais j'ai trouve ce qui precedait ce final tellement foire en termes de rythme et d'atmosphere que quand c'est arrive, j'en avais deja plus rien a foutre.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2009, 14:54 
Hors ligne
Expert en croix rouge
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 08:11
Messages: 1957
deudtens a écrit:
F-des-Bois a écrit:
Citation:
Pour me situer : j'aime beaucoup Dark city malgré une kitscherie assez dérangeante.


Déjà tu lis ça, tu te dis que c'est quand meme particulier. :) Ou et quand et comment Dark City dégage une quelconque kitscherie.


J'aime le film mais quand meme, l'effet visuel de la sintonisation (orthographe approximative), l'onde zarbi qui sort du frond avec les yeux exorbites de Sewell, ca m'a fait pouffer la premiere fois, je trouve qu'il faut arriver a avaler ca avant d'apprecier le film. Et puis ya quelques autres details que je trouve aussi un peu genants (genre le gros plan en 3D de la meche de la perceuse de Kiefer).

Sinon, je suis d'accord avec vous pour dire que Knowing va jusqu'au bout du delire, ca c'est clair. Mais j'ai trouve ce qui precedait ce final tellement foire en termes de rythme et d'atmosphere que quand c'est arrive, j'en avais deja plus rien a foutre.


Je trouve que si y a bien un film qui ne dégage pas d'aspect kitsch et qui semble de plus, coûter le double de son budget, c'est bien DC. Il est impressionnant à ce niveau là. Vais me le refaire ce week-end d'ailleurs, je pense.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2009, 15:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16713
Localisation: Lyon
Je parle bien de choix artistiques pour dark city et non pas de qualite des FX. Je suis d'accord pour dire que le film s'en sort plutot bien avec le budget qu'il a.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2009, 21:14 
Hors ligne
Expatrié en tongs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 17:40
Messages: 14376
Localisation: The Far Side of the World
F-des-Bois a écrit:
Je trouve que si y a bien un film qui ne dégage pas d'aspect kitsch et qui semble de plus, coûter le double de son budget, c'est bien DC. Il est impressionnant à ce niveau là. Vais me le refaire ce week-end d'ailleurs, je pense.


J'adore Dark City, mais par exemple, Rufus Sewel, je peux pas m'empêcher de me dire que Proyas n'a pas eu d'autre choix que de se servir dans le fond de la raclure de chiotte des acteurs.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Avr 2009, 23:57 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72648
Localisation: Fortress of Writing
Heyyyyyyyyyyyy.

Bref. Je dois dire que je l'ai abordé un peu par-dessus la jambe ce film...j'en avais un peu rien à foutre.
J'aime bien The Crow, j'aime beaucoup Dark City, j'aime assez I, Robot même si ça reste une déception et voilà que Proyas récupérait un ancien projet de Richard Kelly avec un acteur devenu une blague. Le pitch était pas mal mais la bande-annonce suggérait un truc dans le style The Number 23...

...et au départ y a de ça. Mais au final...disons que je comprends autant le 6/6 de hal5 que les 2/6 d'autres.
Le film est tellement jusqu'au-boutiste dans son délire que, forcément, ça divise.

Voilà, après cette belle banalité, j'enchaîne.
Je trouve les 20-25 premières minutes assez pénibles a posteriori...rien de honteux, juste une exposition un poil trop longue pour ce genre de concepts à présent mille fois vus ("Mais tu comprends pas??? Ces numéros ont un sens!!! Ils désignent des catastrophes!!! Et ça a été écrit y a 50 ans!!!!"). Ils auraient pu aller tout de suite au coeur du truc, "la scène sur l'autoroute embouteillée" pour ne pas spoiler, ça nous aurait évité aussi la caractérisation grossière du père en deuil avec un Cage au mieux cachetonnant, au pire mauvais.

D'ailleurs à ce niveau, avec son point de départ, sa thématique qui s'insère gros-sabots-style dans les dialogues et ses deux principaux protagonistes, pendant un moment, je me suis dit "Putain c'est Signs 2 en fait"...mais...pas vraiment...j'y reviens plus tard.

Donc arrive "la scène de l'autoroute". Magistrale. Renvoyant à des scènes-catastrophes d'autres films post-11 septembre comme La Guerre des mondes et Children of Men. Terrifiante. L'horreur du truc. Déjà même avec que ça devienne gore, et même si je savais ce qui allait se passer, l'arrivée du truc, la vision, m'a tétanisé.
Ca, ça marche très bien.
Pareil pour "la scène en pleine nuit dans la chambre du gamin"...je pensais pas être aussi tendu en fait, surtout que la première apparition du personnage dans cette scène m'aurait presque fait ricaner...mais là, bon coup de flippe. Très bien filmé, très bien éclairé (alors que le reste est parfois assez terne).

Et en fait, c'est ça le problème. Je trouve le film très inégal, bizarrement structuré.
Sûr, c'est très riche. Et c'est bon ça. Entre thriller numérologique, film catastrophe, atmosphère apocalyptique, science-fiction, etc., l'oeuvre brasse plein de genres mais c'est pas toujours dosé au mieux. Le côté "enquête à chiffres" est par exemple bien banal, très balisé et compose donc les séquences les plus chiantes du film, où la tension retombe...à ce titre, si vous avez besoin d'une actrice jolie mais qui tire la gueule et/ou chiale tout le long pour un personnage qui sert globalement pas à grand chose, Rose Byrne is the girl. Après Troy et Sunshine, elle s'est défintivement trouvé une niche.

Inégal donc, alternant morceaux de bravoure ("la scène du métro", ooouuffffffff) et enlisement scénaristique ("la scène du mobile home", zzzzzzzz) et aboutissant à un final pour le moins...surprenant.
Bon là jsuis obligé de spoiler.
J'avais vu venir le coup de la fin du monde mais j'avais pas pensé tout de suite au fait que les Etrangers (hey, comme dans Dark City) étaient des aliens (hey, comme dans Dark City) qui ont une espèce de contrôle sur notre monde (hey, comme dans Dark City)...en fait, je craignais le bon vieux finish "ce sont des anges, God iz in da house, don't worry, be happy" et même si l'analogie est EVIDEMMENT là (les aliens ont des pseudos-ailes quand ils s'envolent, l'apparition du vaisseau renvoie à la gravure "Ezekiel", Caleb est "sauvé", etc.) je trouve ça plutôt "malin" comme manière de contourner le truc...
...dommage du coup que l'épilogue tombe dans le lourdingue au message prêchi-prêcha que je redoutais tant ("Ce n'est pas la fin" - "Je sais"), genre c'est bon on a converti la brebis égarée.

Une fois de plus, c'est un peu 50/50.

Mais y a de très bonnes choses...formellement, ça va un peu dans tous les sens (j'ai du mal à reconnaître le Proyas de The Crow/Dark City, et à peine plus celui de I,Robot) mais au niveau des thèmes, ça m'a l'air déjà plus personnel que son précédent...même si l'ouvrage ne m'apparaît pas des plus aboutis.
Y a de très bonnes choses, horrifiantes, stressantes, ou tout simplement belles, qui en côtoient des plus désincarnées, plus conventionnelles. Frustrant.

4/6 néanmoins

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Avr 2009, 00:00 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12991
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Je pensais même pas le voir mais le combo Hal+F a réveillé ma curiosité. Eh bien à ma grande surprise j'ai beaucoup aimé aussi et le post de F est assez juste donc je vais pas non plus paraphraser... le script est basique avec ses moments de balourdise (effectivement les touches religieuses ne sont pas super fines) mais woah, j'ai trouvé que c'était un gros gras morceau de mise en scène et d'ambiance électrique, avec une efficacité qui m'a rappelé les dernier Darabont et Shyamalan, je dirais, pour aller vite, le savoir-faire rétro, cette approche du B du premier, et un peu la même chose du second mais avec ce goût purement shyamalanesque pour l'équilibrisme entre ridicule et va-tout. C'est de la vraie machine à ricaner mais je trouve qu'il y a des moments vraiments forts, le crash aérien, la scène dans la chambre du gamin (et la façon dont la musique vient la gonfler)... vraiment très bonne surprise même si c'est du périlleux (je sais pas si je peux le conseiller à toi... ou toi). Et Cage, dont je ne suis pourtant pas fan, je ne l'ai pas vu aussi convaincant depuis un long moment.

5/6

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Avr 2009, 00:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 16:48
Messages: 11777
Localisation: in the forest of the Iroquois
Spoilers partout.

Pour moi c'est un peu le film des occasions ratées.

On sent à plusieurs reprises que le film peut basculer vers quelque chose d'absolument énormissime: que ce soient les grosses scènes d'accident ou celle qui préfigure l'apocalypse, il y a quelque chose qui prend aux tripes violemment. Un travail sur le son absolument admirable, une mise en scène bien burnée et ça envoie. Sévèrement. Mais il y a un problème au niveau du scénario à ce niveau là : on sent que le film a du mal à se défaire de sa structure hollywoodienne (les crashs qui viennent à intervalle réguliers) pour aller vers ce que le scénario semble vouloir vraiment explorer (la fin du monde et le sauvetage des enfants par les ET). Et le liant se fait au cours de scènes de dialogues que je trouve sincèrement pénibles (lorsqu'ils discutent dans la caisse ou dans la maison... que c'est long et que c'est mal joué par Cage). C'est vraiment dommage parce que sur ce pan là du film, ils y vont à fond là encore : y'a un gros saut de foi pour le spectateur avec l'apparition des anges et du vaisseau spatial. Et à la limite, ça passe.

Sur le fond, je suis beaucoup plus circonspect. J'aimerais bien avoir le background des scénaristes et de Proyas, mais je pense qu'on est devant un film clairement pro-intelligent design (les anges sont en fait des extra-terrestres, tout est déterminé, l'homme n'est pas une anomalie mais a bien été "fabriqué" blablabla). La fin du film ne laisse pas vraiment de doute à ce niveau là. Autant dire un bon gros délire.

Cage est pas bon. Deudtens fait bien de relever son tombage à genou devant le vaisseau spatial. C'est un peu la goutte d'eau.

Sur la caméra. Il faut le crier haut et fort sur tous les toits : ce film a été tourné en NUMERIQUE. Le résultat est absolument parfait. Aucune sensation de vidéo, des profondeurs de champ de malade, les flous qui vont bien... Y'a que dans les blancs très forts qu'on sent que la RED galère un peu mais sinon, c'est absolument nickel (j'ai vu le film en peloche... je tâcherai de le voir en numérique pour pouvoir comparer).

Au final, j'aurais aimé plus sentir cette ambiance apocalyptique, cette promesse énorme apportée par la scène de la forêt enflammée (qui fait bien flipper ma foi). Que la scène finale sur Beethoven soit plus marquante, plus flippante. Là, ça fait limite cheapos. Et puis l'utilisation de Beethoven quand on parle d'humanité, d'extra-terrestre et de conception de la vie, ça te place tout de suite sous le patronnage de Kubrick. Et c'est une charge que le film a un peu de mal à porter je trouve.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Avr 2009, 00:34 
Un bon épisode de la Quatrième Dimension. Pas du tout crédible dans son délire mais Proyas n'est pas un manchot et réussit quelques belles fulgurances.

4/6


Haut
  
 
MessagePosté: 04 Avr 2009, 00:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 16:48
Messages: 11777
Localisation: in the forest of the Iroquois
Jericho Cane a écrit:
Pas du tout crédible


???


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Avr 2009, 00:46 
Noony a écrit:
Jericho Cane a écrit:
Pas du tout crédible

???

Cage qui jette un coup d'oeil furtif sur la feuille de Melinda et qui tique comme par hasard sur le 9/11 parmi les centaines de chiffres...


Haut
  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 167 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 12  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Crow (Alex Proyas - 1994)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

F-des-Bois

17

1207

05 Déc 2005, 16:03

F-des-Bois Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. I, Robot (Alex Proyas, 2004)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Cosmo

20

1449

25 Mai 2009, 23:58

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dark City (Alex Proyas - 1998)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Tom

18

1016

03 Mar 2014, 11:34

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gods of Egypt (Alex Proyas, 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

27

1431

10 Juil 2016, 00:40

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Donne-moi la main (Pascal-Alex Vincent - 2009)

Blissfully

8

713

22 Fév 2009, 03:17

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Repo Man (Alex Cox, 1984)

Mister Zob

2

573

28 Mai 2008, 09:23

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Guy (Alex Lutz, 2018)

Film Freak

5

468

17 Sep 2018, 08:00

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Borgman (Alex Van Warmerdam - 2013)

DPSR

5

689

30 Nov 2013, 22:16

cergy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ex Machina (Alex Garland, 2015)

Film Freak

1

720

31 Jan 2015, 01:14

_ZaZaZa_ Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Deep Web (Alex Winter, 2015)

Caribou

5

492

10 Nov 2015, 14:26

Abyssin Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web