Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 22 Avr 2018, 05:59

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 12 Fév 2018, 17:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18138
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Image

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.

C'est d'une folle efficacité. Vraiment impressionnant la simplicité apparente de la plupart des scènes où il ne se passe objectivement rien mais où peu à peu infusent une tension, une terreur qui te met littéralement un nœud au bide qui te lâche pas pendant quasiment tout le film. Le film parvient au miracle de faire une version longue de son fameux court sans jamais perdre l’énergie et l'inquiétude brute qui le caractérisait. Sur l’échelle d'un long-métrage c'est balaise.

J'aime assez l'approche qui aurait pu être rapidement putassière mais qui ne l'est pas de nous faire douter. La première scène chez le juge, pose une espèce de dilemme moral sur la sincérité des deux parents. On est même de prime abord plutôt en empathie
avec le père qui semble subir une injuste cabbale de la part de la mère.
Mais cette espèce de flottement sans doute nécessaire pour nous donner cette place particulière de "témoin assisté" ne fait pas long feu et de manière très organique on comprend de quoi il est question et quels sont véritablement les enjeux.

Les acteurs sont assez dingues notamment le gamin, vraiment impressionnant (la scène dans la bagnole où ils cherchent l'appart là). Ménochet aussi que je trouve pas forcément excellent en général mais qui là impose une étrange douceur délétère dans un corps d'ogre. Léa Drucker aussi est vraiment bonne. Tout repose sur eux et sur une mise en scène super précise bien que discrète se jouant intelligemment de détails qui prennent soudain une autre dimension (idée géniale du bip de la ceinture dans la voiture, le bruit d'un ascenseur étouffé entendu au loin). Et des petites choses précieuses comme cette scène de chant où l'ado est ailleurs les yeux rivés sur la porte, pressentant une tragédie à venir.

Je note une chose assez ratée et qui alourdit le film inutilement
cette scène où l'ado découvre qu'elle est enceinte. Aucun intérêt, ça n'intervient plus dans le reste du film. Après je comprends qu'il ait rechigné à couper le plan qui est assez génial. Erreur typique du premier film.
Quelques maladresses aussi
j'ai trouvé horrible les inserts sur le filc à la fin. Déjà le mec joue super mal et puis ça donne un côté démonstratif, clip institutionnel pour s'engager dans la police qui m'a fait sortir de la scène. J'aurais trouvé bien plus couillu qu'il reste sur eux tout le temps.
Et plus largement je trouve le film presque trop focalisé sur sa recherche d'efficacité au détriment du reste. Le seul moment où je sens un truc un peu singulier dans sa narration c'est ce personnage furtif de voisine âgée et plus largement
le traitement de la fin. Soudain on fait presque un pas de côté et on évoque un hors-champ avec cette femme qui regarde le drame de loin qui, peut-être a vécu la même chose et comprend ce qui se joue.


Curieux de voir vers quoi va se diriger Legrand parce que j'ai un peu peur pour lui que ce soit un "one shot", qu'il ait épuisé son concept. J'ai du mal à imaginer vers quoi ce film pourrait ouvrir. Mais je ne demande qu'à voir.

4.5/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Fév 2018, 18:00 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18233
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Avis mitigé pour ma part.
Je reconnais le talent réel du réal (toujours un plaisir de voir émerger des futurs "auteurs") pour mettre en scène, pour réer une tension, une ambiance, gérer les regards les non-dits, etc. C'est assez efficace effectivement. Mais autant je trouve le film vraiment captivant quand il explore la violence psychologique, autant je trouve qu'il a la main lourde (haha) quand la violence devient physique. Le basculement de la dernière partie, pourtant intéressante par son flirt avec le film de genre, m'a presque fait sortir du film, que je trouvais tout d'un coup beaucoup moins subtil et beaucoup plus lourdingue.
Mec à suivre en tout cas.
Et mention aux acteurs, Léa Drucker en tête, que j'ai trouvée parfaite.

3.5/6

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Dernière édition par Arnotte le 13 Fév 2018, 09:49, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Fév 2018, 09:44 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24421
Localisation: Paris
Tout est dit dans les avis précédents. Ce qui est fascinant et inquiétant c'est que pendant longtemps on ne sait pas quelle menace représente le père: violent avec la mère ? Avec l'enfant ? Pedo bear ? Ca infuse le film de toutes parts, et lorsque ça rentre en conjonction avec les petits éléments sus-cités, comme le bip de la ceinture, ça fait froid dans le dos.

Après, Ménochet est peut-être un peu trop "méchant" de gueule pour apporter de l'ambigüité, même si le film essaie comme dit Art Core de lui donner une douceur inattendue.

Perso, j'ai préféré le court mais ça reste un bon premier film.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Fév 2018, 17:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4388
Très bonne première séquence (responsabilités ambiguës, lourd passé, enjeux posés par le biais des avocats et point de vue "objectif"), aussitôt non suivie d'effets (il ne fait pas de doute que le père est brutal, tout le monde est contre lui, on ne voit quasiment plus Léa Drucker pendant la première moitié, le perso de la fille ne sert à rien), tant et si bien que l'on comprend rapidement où Xavier Legrand veut en venir : une scène choc où la violence adviendra vraiment à la fin, il n'y a plus qu'à l'attendre, en mode "vis ma vie de femme battue" mais cinq minutes seulement et pour te clouer à ton fauteuil. Après Avant que de tout perdre (César du titre pompeux t'as vu), ce serait bien qu'il fasse autre chose du sujet des violences conjugales qu'un prétexte, et plutôt un thriller ou un film d'horreur qui s'assument, parce que là il se contente de remaker la salle de bain de Shining.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Fév 2018, 17:52 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24421
Localisation: Paris
Qui est le foruméen qui a oublié de se délogger du compte de Déjà-Vu avant d'écrire sa critique ?

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Fév 2018, 17:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4388
Pour une fois que je poste mon avis ! Je n'ose pas enchaîner avec Gaspard va au mariage, mais ça va être bref.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Fév 2018, 18:56 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71469
Localisation: Fortress of Writing
Dès la première séquence, j'ai effectivement trouvé ça brillant dans la mise en scène. Ce découpage qui choisit judicieusement qui montrer, qui ne pas montrer, comment le montrer alors qu'on est techniquement dans du simple champ-contre-champ sur du jargon et élucubrations juridiques potentiellement rébarbatives.
Par contre, je suis d'accord avec Déjà-Vu, y a presque zéro ambigüité (malheureusement d'ailleurs) vu la carrure de Ménochet et sa présentation (il bosse dans la sécurité et fait partie d'un club de chasse). Tu n'as aucun doute qu'il est violent.

Mais c'est pas foncièrement gênant.

Le reste est tout aussi redoutable formellement, tant dans cette réalisation manipulant la rétention d'information, peut-être un peu trop visiblement, comme lors du plan-séquence rendu muet par le bruit de la fête d'anniversaire, que dans l'écriture économique, et c'est pourquoi je ne M'EXPLIQUE PAS cette histoire, enfin cette scène, enfin CE PLAN sans suite
de la fille aux chiottes et ce qu'elle y apprend sauf si c'est pour sous-entendre un enfant né de l'inceste.

Le souci à mes yeux, c'est davantage cette fin abrupte (après un climax puissant) qui me donne l'impression qu'il a beau avoir adapté son Avant que de tout perdre en long, on est toujours dans du court métrage. J'ai l'impression d'être sorti de table sans le dessert ou au milieu du plat principal.

Et du coup, j'étais un peu genre "Ah?...Ok. Bon."

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Fév 2018, 20:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18138
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
À mais j'avais pas compris en fait
que l'ado se barrait avec son mec à la fin. Elle pose les clefs de la salle des fêtes par terre et elle pose une lettre. En effet ça paraît logique, c'est en parlant avec un pote que je m'en suis rendu compte. Mais c'est quand même hyper maladroit.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Fév 2018, 20:56 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71469
Localisation: Fortress of Writing
Ah oui là c'est complètement incompréhensible. J'ai cru que c'était le solde pour la location de la salle, genre.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Fév 2018, 09:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18138
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ben moi aussi. Mais je trouvais louche que le plan dure aussi longtemps pour un truc aussi inutile.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Fév 2018, 09:47 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71469
Localisation: Fortress of Writing
Je trouverais ça plus fort qu'elle parte juste pour fuir le père et non pour une histoire de grossesse artificiellement rajoutée.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Fév 2018, 10:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18138
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
On est d'accord.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Fév 2018, 12:12 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18233
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Je n'ai absolument aucun souvenir de tout ça.. (Bon, vu en mai dernier, aussi)

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Fév 2018, 13:47 
Hors ligne
Connaisseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Déc 2013, 03:31
Messages: 109
J'ai trouvé ça très compréhensible. Elle laisse ses clés avec la lettre.

Mais ça n'empêche pas que ça sert quand même pas à grand chose. On est pas dans le thème , c'est un autre histoire.

Tout autant que le plan chiottes dont parle Bob. T'as capté en 5 secondes qu'elle fait un test... dont on se fout. Et tant bien même, qu'il me foute la caméra dans les chiottes alors. Vu qu'on sait ce qui se passe, pas de stèrmy à filmer les pieds en lent trav avant, montre moi 10 secondes dans les chiottes et basta.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Fév 2018, 10:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6222
Bon bah moi j'attendais tout le film
une sorte de twist où le père paraîtrait moins con et méchant, et la mère plus vicieuse
, mais il n'en a rien été. C'est du tout droit après la première séquence, qui rétrospectivement est là pour
un peu trop se foutre de la gueule de la juge (même si on comprend l'idée: se baser sur des preuves pour les gardes d'enfant, c'est dur).


Je salue la performance du réal qui, pour une fois en France ces dernières années (quelqu'un aurait d'autres exemples en tête?), arrive à créer une vraie tension faisant passer le métrage du drame au thriller, je pense que c'est pour ça que la critique s'emballe. Mais ça ne suffit pas à faire un film intéressant.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Apparition (Xavier Giannoli, 2018)

Jerónimo

2

467

02 Mar 2018, 19:47

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Enfants de Don Quichotte (Legrand family - 2008)

DPSR

0

537

26 Oct 2008, 19:55

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Garde à vue (Claude Miller - 1981)

Tom

5

1158

05 Fév 2017, 10:43

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jusqu'en enfer (Sam Raimi - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 9, 10, 11 ]

Blissfully

163

5952

19 Aoû 2010, 00:19

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare (Scafaria, 2012)

Film Freak

4

544

15 Aoû 2012, 03:56

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jusqu'au bout du rêve (Phil Alden Robinson, 1989)

Film Freak

13

637

19 Mai 2012, 09:09

Dark Jojo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Une Aventure (Xavier Gianolli - 2004)

Zad

9

1141

22 Mai 2009, 13:01

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hitman (Xavier Gens - 2007)

Mufti

9

1182

30 Sep 2008, 09:41

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Frontières (Xavier Gens - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Qui-Gon Jinn

56

3272

19 Aoû 2008, 21:40

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. J'ai tué ma mère (Xavier Dolan - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Blissfully

66

3319

03 Jan 2017, 12:29

Abyssin Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web