Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 18 Oct 2018, 14:57

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 05 Juin 2018, 21:16 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72379
Localisation: Fortress of Writing
Et bah non.

Les gens, on peut râler contre Kathleen Kennedy pour avoir remplacé ses réalisateurs, mais putain, soyons-lui éternellement reconnaissante d'avoir jarté Trevorrow.

Elle a fait ce que Spielberg n'a pas fait. Apparemment, Steven Spielberg voulait déjà recruter Bayona pour réaliser Jurassic World. S'il l'avait fait, Trevorrow n'aurait pas hérité des clés de la franchise. Parce qu'il n'est pas seulement le réalisateur incompétent de Jurassic World, il en est également, avec son partenaire habituel Derek Connelly, le scénariste. Et le tandem rempile pour Fallen Kingdom.

Par conséquent, même avec un metteur en scène talentueux comme Bayona, qui plus est héritier de Spielberg, impossible de faire des miracles.

L'introduction laisse présager du meilleur, Bayona réussissant précisément ce dont Trevorrow était incapable : la montée de la tension avant l'attaque. À plusieurs reprises à travers le film, le cinéaste s'amuse avec l'apparition de chaque dinosaure, de chaque menace : un éclair par-ci, de la lave qui goutte par-là, ou à l'inverse une lumière aveuglante qui empêche de voir au-delà de son propre reflet... Mais si ce premier acte n'est pas déplaisant, parvenant même à se faire touchant par moments (la relation entre Owen et son raptor dressé, pourtant une des idées ratées du précédent), il apparaît fort précipité, pour le meilleur et pour le pire. On ne perd pas de temps à quitter l'île...mais pour arriver où?

Dans un premier temps, je me suis surpris à ne pas trouver le film si bête que ça. Il a toujours fallu trouver un prétexte un peu fallacieux pour retourner sur l'île et le débat sur la nécessité de sauver ces animaux est pas inintéressant (bon ok, le volcan c'est un peu concon/gratos/facile), même si le propos anti-spéciste avait déjà été traité, en mieux, dans Le Monde perdu. Ici s'ajoute une couche sur la bêtise de l'Homme et son incapacité à dépasser sa cupidité pour voir qu'il est responsable de sa propre extinction (magique petit bandeau quasi-invisible lors d'un flash info sur "le président qui doute de l'existence même des dinosaures"). Malheureusement, cette question s'incarne dans le récit par le biais d'une sous-intrigue continuant sur la lancée du concept de "manipulation génétique" à la Peur bleue du précédent film, poussant la vulgarité de l'écriture un peu plus loin vers la série Z, notamment dans la caractérisation toujours plus grossière des antagonistes.

Par ailleurs, le souci c'est que l'action et même la tension disparaissent complètement durant cette partie centrale, un gros ventre mou qui accouche alors d'un troisième acte confirmant un film tout petit. On dirait que Trevorrow a laissé le film de transition à un autre et s'est réservé le grand final pour lui. Durant le climax en mode maison hantée, Bayona s'éclate enfin sur quelques plans grandiloquents et cette scène de la chambre de l'enfant, aperçue dans la bande-annonce mais au bout du compte, c'est bien chiche. Le film ne lui donne pas grand chose à se mettre sous la dent en termes de morceaux de bravoure. Il y a une séquence où deux personnages sont coincés dans un camion avec un T-Rex endormi qui aurait pu être un monument de stress comparable à la scène de la cuisine du Spielberg mais là aussi, comme la scène de la chambre, c'est vite torché.

De l'auteur, on retrouve un peu la patte quand le film touche à la mort et au deuil (une très belle scène d'adieu conclue le premier tiers) mais tout ce qu'il pourrait y avoir de porteur dans les thèmes est laissé en friche au profit d'un thriller pas si spectaculaire et bardé de conneries.
Le twist sur la fille clonée...qui n'aboutit sur rien, à part justifier de laisser les dinos vivre...
In fine, ce n'est que marginalement meilleur que le Trevorrow, qui avait peut-être même un ou deux set-pieces plus mémorables.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 22:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10476
C'est la même bouillie visuelle que le premier ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 22:23 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72379
Localisation: Fortress of Writing
Non, y a moins une patine numérique. C'est pas surexposé, ça joue sur le clair-obscur. C'est mieux mis en scène.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 22:33 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20776
Rarement ressenti une telle différence entre un scénario en mode automatique et une mise en scène inspirée. Juan Antonio Bayona est un maestro et sur quelques séquences, il retrouve le côté film d'horreur des deux premiers. Bon, dommage que le scénario soit dans le prolongement du premier avec ses gros sabots, ses personnages caractérisés à la hache et des gros trous un peu partout. Mais le spectacle est assuré, surtout dans la première partie.

3/6

Mon top Jurassic
1-3-5-2-4

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2018, 09:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18695
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ouais c'est décevant quoi :(.
Impression que le film va bider, promo très légère et il y a plus du tout l'effet de surprise du précédent.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2018, 09:24 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16495
Localisation: FrontierLand
Art Core a écrit:
Ouais c'est décevant quoi :(.
Impression que le film va bider, promo très légère et il y a plus du tout l'effet de surprise du précédent.

J'ai cette impression aussi. Et puis c'est con, mais le sous-titre en tout petit, je me dis que les gens ne vont même pas capter que c'est le cinquième (ou suite du reboot). Ça pourrait être l'affiche de l'expo ou d'une sortie blu-ray, ce serait pareil...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2018, 11:16 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20776
Je crois au contraire que ça va cartonner et je m'y connais, j'ai prédis la fin des films de super-héros.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2018, 11:39 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72379
Localisation: Fortress of Writing
Ça fera pas le biz du précédent mais je me fais pas de souci pour eux.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2018, 11:57 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16495
Localisation: FrontierLand
Karloff a écrit:
Je crois au contraire que ça va cartonner et je m'y connais, j'ai prédis la fin des films de super-héros.

lol

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Juin 2018, 09:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18695
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Je m'attendais pas à adorer mais de là à trouver ça pas loin d'être nul ça fait mal. Pour être rapide j'ai aimé deux choses dans le film, son introduction très réussie et la partie (bien trop brève) maison hantée à la fin. Pour le reste pfiouuu que c'est laborieux, que c'est idiot, que c'est mal écrit, mal rythmé, que ça manque d'action, d'aventures, de surprise. Déjà le film part d'une absurdité scénaristique assez balaise, ils auraient donc construit un parc à plusieurs milliards de dollars au pied d'un volcan qui allait potentiellement se réveiller ? Le lol est total.

Mais si j'ai dans un premier temps été agréablement surpris par une pirouette que j'ignorais
le film ne se passe pas uniquement sur l'île
j'ai rapidement déchanté face à une construction vraiment catastrophique. J'avais déjà envie de m'ouvrir les veines dans le premier acte (pourtant sans doute le plus fun) à chaque fois qu'on coupait sur la sous-intrigue dans le manoir qui fait vraiment pendant ce temps à Véra Cruz. Comment peut-on à ce point ne pas comprendre ce que le spectateur attend, comment on peut à ce point torcher une sous-intrigue aussi pétée ?

C'est dommage parce qu'on sent dans le dernier acte l'idée un peu originale du film, faire une espèce de Shining avec des dinos, renouant avec la maison hantée dans un manoir gigantesque au possibilités ludiques. Malheureusement tout ça est à peine effleuré, beaucoup trop bref et finalement assez raté
la scène sur la verrière super mal montée, pas du tout impressionnante ou kiffante
malgré quelques plans bien cools ou idées un peu fun (les dioramas). De toute façon quand dans ton film la scène plus tendue consiste à faire une prise de sang à un T-Rex tu comprends qu'ils ont raté un truc.

Puis j'ai un vrai problème avec Chris Pratt absolument nul, dans un rôle pas écrit, il est pas drôle, il a aucune personnalité, le mec est physiquement totalement lisse, il exprime rien. On parlera pas des sideckicks embarassants non plus.

C'est pas juste moyen, c'est carrément mauvais. Triste pour Bayona, qui hérite d'un scénario calamiteux et qui a pas pu/su le transcender au delà d'une poignée de plans bien classes (la fin du diplodocus). J'espère pour lui qu'il va pas s'enfermer dans du blockbuster générique de ce style, il vaut mieux que ça. J'aurais tant aimé le voir remplacer Trevorrow sur le Star Wars IX. Le pire du pire c'est que je crois que le film est même moins bon que le précédent, dans le sens où le précédent est con et peu inspiré mais est plutôt rythmé alors que là avec sa construction bâtarde, son absence de gros morceau de bravoure et de climax... Et finalement j'ai envie de voir le troisième qui du coup pourrait être vraiment sympa. Mais vu que c'est Trevorrow qui rempile on va pas trop s'emballer hein.

2/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juin 2018, 17:20 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24775
Localisation: Paris
Au début j'y ai cru avec cette intro relativement soignée et cool. La manière dont Bayona filme le T-Rex qui attrape l'échelle avec les faisceaux de lumière qui balaient sa gueule, c'est pas non plus du Gareth Edwards mais ça envoie bien et ça donne vachement de réalisme aux CGI.

Après, on rentre dans un long tunnel de copisme, le film décalquant en partie LE MONDE PERDU, avec ce sous-Pete Postlethwaite prévisible et sans nuance (même si j'ai adoré sa phrase-blague anti-Trump "What a nasty woman"), et cette galerie de portraits dévitalisés (le pseudo-John Hammond alité... j'ai rien compris au rapport de ce personnage avec la précédente saga). T'as vraiment l'impression d'une ère du cinéma faite exclusivement de formes qui se pompent entre elles. Y a un ou deux trucs sympa au milieu (style la bulle sous l'eau) mais ça reste quand même bien inférieur au deuxième Spielberg.

Par contre, je trouve le troisième acte bien plus réussi. La situation est légèrement différente des autres films de la série et ça donne de la fraîcheur, d'autant plus que Bayona se fait plaisir. A la fin, avec cette pluie battante et ce manoir, on rentre quasiment dans un film de dragon. La mise en scène de toute façon est plutôt bonne tout du long, la lumière est excellente. On sent que Bayona réalise presque "contre" le scénario, même s'il est forcément plombé par de trop nombreuses afféteries du blockbuster moderne: la caméra qui passe à travers des barreaux numérique pour que ça claque en 3D, les décors digitaux (lorsque j'ai vu que la maison de Lockwood au début était CGI, je me suis dit que la séance allait être longue...)...

Sur le plan scénaristique, le film tente un truc vaguement pas mal à travers la reconstruction d'une cellule familiale via le trio Pratt/Howard et la fille - et réussit à faire exister de manière relativement attachante deux personnages a priori 100% tête à claques (l'informaticien black et la meuf de Twitter) - mais malheureusement, le twist scénaristique par rapport à la génétique (que je ne spoilerai pas) s'avère trop gros pour le film, ça déséquilibre le tout. Ça aurait dû faire l'objet d'une vraie sous-intrigue plus travaillée.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juin 2018, 17:52 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72379
Localisation: Fortress of Writing
Putain non l'informaticien il est insupportable…Ça faisait longtemps que j'avais pas vu un personnage de comic relief inséré de manière aussi voyante dans un script.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juin 2018, 18:15 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24775
Localisation: Paris
Au début aussi il m'a gavé et finalement je me suis attaché à lui, surtout lorsqu'il réapparaît à la fin en mode gagesque.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juin 2018, 18:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8796
Quand je vous lis, on se demande à quoi ça servait de ramener Bayona pour filmer ce truc.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juin 2018, 19:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18695
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Film Freak a écrit:
Putain non l'informaticien il est insupportable…Ça faisait longtemps que j'avais pas vu un personnage de comic relief inséré de manière aussi voyante dans un script.


Pareil pourtant au départ j'étais content de retrouver l'acteur principal de The Get Down.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Orphelinat (Juan Antonio Bayona, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

22

1683

18 Sep 2017, 15:37

ISP2017 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Impossible (Juan Antonio Bayona, 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

18

1385

06 Avr 2014, 01:42

Chevelle Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quelques minutes après minuit (Juan Antonio Bayona - 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

33

2631

20 Mar 2018, 11:25

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mort d'un cycliste (Juan Antonio Bardem, 1955)

Steph69008

2

797

02 Mar 2016, 15:21

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jurassic World (Colin Trevorrow, 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

51

3615

01 Nov 2015, 20:52

Castorp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Transformers - Revenge of the Fallen (Michael Bay, 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 16, 17, 18 ]

Ozymandias

265

11308

16 Avr 2012, 14:14

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Afterschool (Antonio Campos - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Jericho Cane

33

1837

05 Oct 2008, 13:12

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Sorcière sanglante (Antonio Margheriti - 1964)

Blissfully

3

536

11 Nov 2008, 11:45

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. El camino de los ingleses (Antonio Banderas - 2006)

DPSR

0

433

21 Avr 2009, 19:55

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cannibal Apocalypse (Antonio Margheriti, 1980)

Mr Chow

0

547

21 Jan 2013, 10:37

Mr Chow Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot], Google [Bot] et 12 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web