Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 27 Mai 2018, 00:50

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 06 Mai 2018, 11:02 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1533
En fait il y a bien une explication au fascisme du maire et à son brusque revirement, mais elle est elle-même une citation pour happy fews. Le maire est modelé d'après Toshiro Mifune dans "Entre le Ciel et l'Enfer" (même carrure, même visage et surtout même complet blanc, qui peut évoquer aussi Göering), et craque car il se souvient qu'il était, dans la même veine contemporaine de Kurosawa, lui-même un "Chien Enragé" quelques années plus tôt, dans la même logique de poursuite d'un objet fetichisé et abandonné au profit d'un sentiment et d'une position (un revolver) que son fils adoptif.
Il y a souvent chez Kurosawa une logique où la neutralisation individuelle d'une passion qui préexiste au film permet la description froide d'un ordre collectif (qui n'est pas tout à fait celle du film noir américain). La ville vit dans l'atmosphère des films policiers de l'après-guerre de Kurosawa quand l'île est dans celle de ses films historiques


Dernière édition par Gontrand le 06 Mai 2018, 19:10, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2018, 14:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8337
Gontrand a écrit:
En fait il y a bien une explication au fascisme du maire et à son brusque revirement,
Très logique quand on connait la conception de l'honneur dans la culture japonaise.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Mai 2018, 14:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1533
Ben justement, ce n'est pas un film japonais. On sait qu'il y a plutôt eu des soldats perdus continuant seuls leur guerre aux Philippines ou à Guam pendant des dizaines d'années, ou bien que l'Empereur ne s'adressait jamais à ses sujets avant l'allocution radio de la capitulation. Et d'un autre côté, il y a eu quand-même des films japonais plus profonds dans les critiques des psychologie et représentations collectives de la nation en jeu dans tout cela, comme Le Piège d'Oshima, dont Anderson reprend d'ailleurs beaucoup du dispositif et des situations.
Le gamin est un parachutiste, absurdement chez Anderson car il se crashe dans l'avion-même, mais les chiens l'aident avec sa toile comme les villageois d'Oshima le font au début. Les scènes de vote inutiles et les rapports entre le chiens lors de ces délibérations rappellent aussi beaucoup tout ce qui tourne autour du personnage du maire chez Oshima, pour un enjeu proche : un captif qui est à la fois une charge et une opportunité, un ennemi et un semblable. Le kidnapping de Spot par les Cannibales cite également ce film ou peut-être la nouvelle de Ôe (le second du chef de cannibales qui a la clé de la cage possède une patte en bois, comme la jambe de bois du vétéran du Piège)
Tout comme le jeu entre deux langues dont une est non traduite, et où on s'adresse directement à un interlocuteurs qui ne nous comprend que par l'intonation et le rythme (comme entre un chien et un être humain d'ailleurs) qui est lui aussi présent dans le film d'Oshima


Anderson cela reste de l'Epinal-chic, de l'imagerie et des poncifs. Cela ne sert à rien de le lui reprocher, car c'est la raison d'être de ses films, dont les grippages répétitifs et l'épuisement lent dans la persévérance me sont plus sympathiques que l'intention.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Mai 2018, 23:46 
Hors ligne
Departed
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2006, 12:37
Messages: 3897
Localisation: Hotel Yorba
Marlo a écrit:
Suis-je le seul à avoir subi un format bizarre, avec les sous-titres placés en-dessous de l'image (avec donc l'image réduite à l'écran ?). Déjà que je n'avais pas fait le meilleur choix en allant le voir dans une petite salle au MK2 Bastille, et que je me suis en plus retrouvé au fond, le format était minuscule là.


Salle 10 des Halles, même chose. J'ai attendu tout le film le passage en plein écran en mode gimmick de mise-en-scène style THE GRAND BUDAPEST HOTEL, et ça m'a littéralement pourri ma séance.

L'explication du distributeur sur un forum de projectionnistes :

"Format image : Scope (2D)
Format de projection : Flat pour VF & VOSTF

Edit : L'image comporte une multitude d'informations, d'inserts, etc. et la lisibilité des sous-titres est gênée. Insérer les sous-titres dans la barre noire du Scope projeté en Flat est une décision artistique assumée par la production et ne résulte pas d'une incompétence de la direction technique du distributeur."

N'importe quoi.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Mai 2018, 17:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18236
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Lohmann a écrit:
D'une part je trouve très désagréable de réaliser un film dont la réception sera modifiée suivant la langue que l'on parle, d'une autre c'est une nouvelle preuve d'un impérialisme linguistique détestable, qui ne traite de toute autre langue que l'anglais que comme un élément d'exotisme sympathique.


Très d'accord avec ça et ça rejoint mon plus gros problème envers le film : son rapport au Japon. J'ai rarement eu autant l'impression d'un film fait par un américain qui ne connaissait strictement rien au Japon et pour qui ce pays, et donc cette langue, n'était qu'un terrain de jeu effectivement exotique et amusant. On a quand même droit au menu best of extra large avec tout ce qu'on pouvait attendre : sushis, haïku, geta, maneki-neko, cerisiers en fleur, ref à Hokusai etc.... C'est vraiment basique de chez basique et ça m'a vraiment donné l'impression que le film était surtout fait pour des non-japonais. C'est bien aidé il faut le dire par l'héroïne du film, un personnage totalement débile d'étudiante étrangère bien américaine qui vit au Japon mais parle anglais à tout le monde. Anderson a pas du tout assumé de faire un film japonais alors il fait un film le cul entre deux chaises avec un jeu sur la langue effectivement assez épuisant et inutile (en plus de ne pas être crédible - pourquoi le discours du maire d'une petite ville serait traduit en direct par une interprète ?). Alors là où beaucoup ont vu dans le film une déclaration d'amour au Japon, c'est dans mon cas beaucoup plus problématique que ça et j'ai envie de dire que c'est surtout le Japon vu par des américains qui trouvent ça mignons et différent. Etonné que dans cette période où l'appropriation culturelle est un sujet polémique ce film soit passé au travers tant on est en plein dedans, une culture réduite à son exotisme de façade (et les haïkus moqués comme des poèmes débiles).

C'est dommage du coup parce que le film est une splendeur de chaque instant, c'est plein d'idées, c'est sublime, les chiens sont géniaux (le casting de voix est très cool) et si je retrouve le rythme un peu bâtard d'Anderson qui souvent menace de m'ennuyer, si je ne ris jamais vraiment et ne fait que sourire je prends quand même beaucoup de plaisir devant ce film d'aventures canins malgré tout plutôt singulier.

Mais c'est clairement un Anderson mineur je trouve.

4/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Mai 2018, 19:36 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20680
Le film est co-écrit par un scénariste japonais mais au-delà de ça, je trouve justement que l'hommage au Japon est beau, fort et franc, je comprends même pas comment on ne peut pas ressentir l'amour de wes anderson pour la culture japonaise

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Mai 2018, 22:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18236
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Il y a de l'amour c'est indéniable mais ça l'empêche pas d'être maladroit.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Mai 2018, 22:43 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20680
Perso, j'ai trouvé qu'il y avait quand même beaucoup de petits détails moins connus du japon, rien que le kabuki par exemple, pas sûr que les américains sachent ce que c'est

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Mai 2018, 22:51 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71627
Localisation: Fortress of Writing
Quand ils éjaculent tous sur une meuf?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Mai 2018, 23:02 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20680
scène géniale avec le lait.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Mai 2018, 23:55 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23186
Localisation: Arkham Asylum
Karloff a écrit:
Perso, j'ai trouvé qu'il y avait quand même beaucoup de petits détails moins connus du japon, rien que le kabuki par exemple, pas sûr que les américains sachent ce que c'est


Oui, ou ça : https://www.youtube.com/watch?v=jC7TEr9 ... e=youtu.be

_________________
Minecraft mon amour


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Mai 2018, 01:02 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 13813
Localisation: Lille
Sa reprise Toto est magique (et sa réaction au poulet aussi)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. War Dogs (Todd Phillips, 2016)

Film Freak

0

355

29 Sep 2016, 00:35

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Plague Dogs (Martin Rosen, 1982)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Mr Chow

19

1073

09 Mai 2012, 00:44

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Barking Dogs Never Bite (Bong Joon Ho - 2000)

Blissfully

2

630

30 Juil 2008, 12:55

Vintage Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rebecca H [Return to the dogs] (Lodge Kerrigan - 2010)

DPSR

0

393

30 Mai 2010, 23:55

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Stray dogs (Tsai Ming-Liang - 2013)

DPSR

14

1160

10 Mar 2014, 19:48

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rushmore (Wes Anderson - 1998)

Zad

8

1180

09 Oct 2011, 19:26

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bottle Rocket (Wes Anderson - 1996)

oeil-de-lynx

4

509

23 Déc 2007, 15:17

Janet Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Orca (Michael Anderson, 1977)

Mr Chow

2

565

18 Oct 2008, 23:06

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fantastic Mister Fox (Wes Anderson - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

31

2868

05 Avr 2010, 23:23

Gerry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Moonrise kingdom (Wes Anderson - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

44

3106

20 Sep 2013, 10:15

Art Core Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web