Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Juin 2018, 11:47

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 18 Mai 2018, 21:51 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8411
Le combat d'un délégué syndical face aux actionnaires de son entreprise, qui veulent la fermer parce que sa rentabilité n'est pas jugée suffisante

En tant que bon Macroniste, je me permets d'ouvrir le topic du film. Sans surprise, film honteux qui attaque la liberté d'entreprendre et qui ose même donner une mauvaise image du président du Medef et des entrepreneurs allemands. Si les actionnaires n'ont même plus le droit de s'engraisser sur le dos des ouvriers, où va le monde? Pourquoi reléguer la rentabilité au second plan de nos démocraties? Cinéaste dangereux, Stéphane Brizé mérite d'être blacklisté à Cannes et d'être expulsé hors de notre glorieuse patrie libérale qu'est la France. Surtout que le film a reçu des aides capitalistes du CNC.

Bon, critique en mode sérieux.

Pour commencer les points positifs, ça fonctionne plutôt bien ces premières minutes avec la caméra embarquée qui est tout le temps en action, ces moments de grève ouvrière où nait l'angoisse sourde grâce à cette musique électronique stressante. Stéphane Brizé n'est pas un manchot et Lindon a le charisme attendu mais l'illusion des 30 minutes s'évapore vite. Si vous avez vu la bande-annonce, pas la peine de vous déplacer, vous avez tout vu du film.

Qu'est-ce que c'est répétitif! Toujours l'impression de voir le même enchainement, les mêmes scènes à l'écran. Une scène de discussions entre grévistes avec Vincent qui gueule, une scène d'action coup de poing des grévistes, une réunion, une nouvelle scène de discussions entre grévistes....Bref même si la situation des grévistes évolue ça manque de nuances et ça a beaucoup de mal à se renouveler. L'impression de voir un film qui joue toujours le même refrain. Et niveau mise en scène c'est pareil.

Sur le fond, c'est hyper programmatique! Dès 5 minutes, on sait déjà ce que le film veut nous dire et où il va nous emmener. Même si c'est souvent juste, ça verse plusieurs fois dans la caricature en particulier à cause d'un parti pris d'hyperréalisme sec foireux. OK les images de manifs et les reportages BFM fonctionnent bien au début puis ça commence à devenir faux et desservir le film. Et puis venons au plus gros problème qu'est l'omniprésence de Vincent Lindon.

Le film est censé être une lutte collective mais ne filme que Vincent Lindon qui est de tout les plans. Le seul acteur pro au milieu de vrais syndicalistes. Il y a un côté obsessionnel dans la place que le film accorde à Lindon et qui bouffe tout l'espace ne laissant rien aux autres personnages. En guerre est une ode christianique à l'acteur qui devient presque malaisante avec cette fin qui confine au ridicule. Vincent est bon et est le christ qui va défendre les gentils travailleurs contre les méchants actionnaires. Et un peu comme toute le film, l'acteur joue toujours sur le même registre. Il ne se repose que sur son charisme naturel mais son jeu manque singulièrement de finesse.


2/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Mai 2018, 18:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1108
J'en peux plus de voir la BA au cinéma, l'impression de voir une resucée de Ressources Humaines, aussi appliquée, également pleine de bonnes intentions et probablement aussi mauvais. C'est con parce que j'avais bien aimé le précédent Brizet, il y avait une vraie maîtrise formelle, une certaine audace, qui semble totalement absente ici. L'un des films de la compétition officielle que je ne verrais probablement pas.

Sinon sur le même sujet il y a moins de 6 mois sortait L'Usine de rien qui semble en tout point opposé à En guerre, je ne sais pas s'il passe encore sur Mubi mais pour ceux qui en ont l'occasion je le recommande fortement.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Mai 2018, 21:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8411
Il faut voir le film juste pour la fin qui est la plus débile de l'année dans le cinéma français.

Disons effectivement que le film est pavé de bonnes intentions comme l'enfer. Le traitement caricatural qu'applique Brizé au "management" révèle l'échec du film. Le jeune directeur financier sorti d'une école de commerce qui te balance en costume que même si l'entreprise ne perd pas d'argent, la rentabilité n'est que de 3,2%. Ca devrait être une scène forte on voit juste une caricature simpliste et tête à claques de financier cliché. Un personnage qui s'apparente à un pantin plutôt qu'à de la chair. Quoique le personnage pourrait être drôle dans un pastiche mais là dans le ton ultraréaliste de l'ensemble, c'est juste une scorie. Comme la scène avec l'agression du patron allemand qui fait rigoler et crée un décalage avec le sérieux du film. Bref traitement vulgaire et Lindonmania abusée mais en dehors ça le film a ses quelques moments de grâce quand il arrive à capter les instants de vérité de l'action syndicale et ses moments de grève très forts.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 17:34 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24517
Localisation: Paris
Pendant la première heure j'étais partagé entre "Il est allé jusqu'au bout, c'est génial" et "Mais bordel c'est complètement naze".

Sur le papier, le film a tout pour me plaire: geste radical ultra-pur, authenticité absolue, narration elliptique... Mais dans les faits, cet espèce de spin-off de LA LOI DU MARCHE est surtout complètement répétitif et lassant. Comme dit Abyssin, le film est construit en boucle, et surtout chaque séquence est poussée jusqu'à 11. Epuisant.

C'est dommage car le film aurait pu donner des arguments plus forts aux opposants (notamment au sosie de Captain N. là), mais en l'état c'est juste tout d'un seul côté. Dommage également de ne pas explorer un peu plus ces clins d'oeil où les autres syndicalistes reprochent à Laurent Amédéo/Vincent Lindon de faire "le matador, le beau devant les caméras". Quant à la fin, elle est catastrophique.

N'y allez pas.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 18:58 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16240
Localisation: FrontierLand
C'était pas prévu !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 19:51 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 12:23
Messages: 4874
Rien que le titre, je ne pouvais pas.

_________________
There is no such thing in life as normal


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 20:08 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18354
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Impression d'un film passé totalement inaperçu à Cannes.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 20:12 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20701
Projection à 16h le jour de Star Wars....

Lose (et pas vu)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 22:19 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18302
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Liam tu cristallises toutes mes craintes sur le film. J’avais déjà pas des masses envie, mais là je sais que je n’irai pas. J’ai même envie de me spoiler, c’est quoi la fin??

Film passé inaperçu à Cannes et qui bide - du moins en Belgique.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 22:28 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24517
Localisation: Paris
Arnotte a écrit:
J’ai même envie de me spoiler, c’est quoi la fin??
La direction refuse le rachet de l'usine, donc Vincent Lindon va devant les bureaux de la direction et s'immole par le feu.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 22:29 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20701
lol

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 22:29 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20701
c'est une blague ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 22:33 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24517
Localisation: Paris
Aussi vrai que je m'appelle Liam.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mai 2018, 22:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8411
Non et c’est catastrophique à l’écran.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Mai 2018, 12:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8411
Sur la fin un peu plus de détails
La société mère est allemande. Donc Vincent prend sa minable voiture d'ouvrier et fait le trajet Agen-Allemagne. Là on a une image de vidéo pris par des employés de bureau du siège avec leur smartphone. Vincent leur crie je ne sais plus quelle connerie en français. Evidemment ils ne comprennent que dalle. Là Vincent sort un bidon et s'asperge d'essence avant de sortir une allumette et de devenir une torche humaine avec le fameux savoir-faire du cinéma français pour ce type de scène.
Le rendu est catastrophique et ça renforce la détestable impression christique que laisse le film sur Vincent Lindon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Une vie (Stephane Brizé - 2016)

DPSR

6

1096

06 Déc 2016, 22:55

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Loi du marché (Stéphane Brizé - 2015)

Karloff

7

1018

08 Jan 2017, 23:28

swiffer49 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Entre adultes (Stéphane Brizé - 2007)

Blissfully

0

446

27 Mar 2007, 20:17

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mademoiselle Chambon (Stéphane Brizé, 2009)

Mr.Orange

12

881

28 Avr 2015, 22:48

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quelques heures de Printemps (Stéphane Brizé, 2012)

Art Core

9

940

29 Juil 2014, 22:25

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Je ne suis pas là pour être aimé (Stéphane Brizé - 2004)

Zad

1

568

02 Nov 2005, 14:54

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ombline (Stéphane Cazes, 2012)

Art Core

6

687

28 Sep 2012, 12:50

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bad Buzz (Stéphane Kazandjian - 2017)

Qui-Gon Jinn

9

315

29 Mai 2018, 22:08

Massinfect Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Modern Love (Stéphane Kazandjian, 2008)

oeil-de-lynx

6

570

22 Mar 2008, 00:36

The Xcapist Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Johnny Mad Dog (Jean-Stéphane Sauvaire - 2008)

Karloff

4

603

07 Juin 2009, 03:40

DPSR Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web