Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Jan 2018, 04:34

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
MessagePosté: 28 Aoû 2017, 15:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1012
Image

Pendant la Grande Guerre, un jeune américain de la haute société s'engage. Sur le terrain, il tombe amoureux d'une jolie fermière française.

L’année dernière j’avais été fortement impressionné par la maîtrise technique de Wellman dans Les Ailes (les scènes aériennes, la balançoire), poursuivant ma découverte des œuvres phares du cinéma muet sur la 1ère guerre mondiale La Grande parade n’est pas moins imposant. Voir plus. Parce qu’au-delà de l’aspect technique, je n’avais pas été très emballé par la dramaturgie et la direction d’acteurs proposées par Wellman, à l’inverse de l’œuvre très aboutie qu’a réalisé Vidor.

J’ai toujours une crainte lorsque je lance un film muet, c’est de tomber sur des acteurs surjouant, n’ayant pas encore compris qu’il n’était pas nécessaire de grimacer outrageusement pour faire passer une émotion. Crainte renforcée ici avec la présence de John Gilbert que j’avais vu récemment dans deux mélos larmoyants de Clarence Brown (je l’ai également vu et probablement apprécié dans La Veuve joyeuse de Von Stroheim, mais comme je ne m’en souviens guère…), qui s’est finalement rapidement estompée (malgré une introduction pas toute à fait rassurante, scène inverse de l’intro du Navigator de Keaton – l’enfant oisif de la grande famille bourgeoise en plein désœuvrement) devant la composition toute en subtilité qu’il livre ici. Comme décrit dans le pitch la première partie du film (probablement trop longue, les scènes entre bidasses auraient méritées d’être moins nombreuses ou plus courtes) se concentre sur l’amour naissant entre le soldat US campé par Gilbert et une paysanne française. Scènes d’une inventivité remarquable (Vidor arrive a parfaitement retranscrire la barrière linguistique entre les deux sans la faire bêtement passer au travers des cartons), drôles et subtiles (la scène du chewing-gum), les moments où ces deux-là sont les seuls à l’écran sont parmi les meilleurs du film.

L’autre versant, c’est bien évidemment les scènes de combats. Vidor bascule alors dans une esthétique proche de l’expressionnisme, dont la phase de progression des troupes US au sein des lignes allemandes est certainement le point d’orgue (l’avancée au travers des arbres inquiétants derrière lesquels se cachent l’ennemi, séquence tout à fait saisissante). C’est aussi l’occasion de réveiller le versant cocardier du personnage joué par Gilbert (et du spectateur), ce qui m’interpelle beaucoup moins (mais ce que je peux comprendre vu l’époque). Ce qui peut paraître étonnant dans un tel film c’est que cette 2ème partie est (ou du moins semble) moins longue que la précédente dans la ferme, alors qu’elle devrait en être le centre.

Excellente découverte donc, je ne regrette qu’un déséquilibre entre les différentes parties qui rend le film trop long.

4.5/6


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ruby Gentry (King Vidor, 1952)

Tom

3

624

03 Mai 2011, 10:58

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Guerre et Paix (King Vidor, 1956)

Mr Chow

1

384

03 Jan 2014, 18:04

JeanJacquesSchool Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tartuffe (F.W. Murnau, 1925)

Le Pingouin

3

1874

26 Juil 2008, 10:26

Gerry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Fantôme de l'Opéra (Rupert Julian - 1925)

Blissfully

4

431

09 Juin 2008, 15:50

Mister Zob Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Monde perdu (Harry O. Hoyt - 1925)

Tom

0

679

01 Fév 2012, 19:27

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La ruée vers l'or (Charles Chaplin - 1925)

Castorp

2

208

26 Juin 2016, 09:51

Castorp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Maître du logis (Carl Theodor Dreyer - 1925)

Blissfully

3

619

20 Fév 2015, 00:28

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Grande évasion (John Sturges - 1963)

Z

5

561

17 Juin 2011, 19:18

Umanimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Grande Bellezza (Paolo Sorrentino, 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Karloff

18

1743

14 Fév 2015, 15:57

Caribou Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gone in 60 Seconds (La Grande Casse), (H.B. Halicki, 1974)

Gontrand

3

421

15 Juin 2015, 11:00

Gontrand Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yahoo [Bot] et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web