Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 24 Mar 2019, 18:03

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
MessagePosté: 10 Jan 2019, 10:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 19158
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Je l'ai terminé ce matin et si la dernière moitié devient plus chiante que véritablement nanardesque, ça reste une anomalie assez hallucinante ce film tant il n'y a rien qui va. Que ce soit déjà ce scénario de téléfilm juste sans intérêt, sans aucune tension, sans aucun mystère. Un gosse disparaît et on lance une enquête visiblement menée par les pires flics de France. Rien n'a de sens, l'enquête avance pas, tout est maladroitement balancé dans une révélation toute foireuse dans les 5 dernières minutes, c'est nullissime, ça raconte rien de rien, ça abandonne littéralement une sous intrigue en plein milieu (sur le fils de Cassel). Une aberration. Au niveau géographique aussi j'ai pas compris, tout se passe à Pigalle en extérieur mais l'enquête est en banlieue ? Aux abords d'une forêt ? Donc pourquoi c'est un commissariat parisien qui fait l'enquête ? What the fuck ? Et on apprend que la forêt est un repère d'homosexuels qui viennent "s'enfiler" la nuit venue. Mais c'est ridicule c'est juste à côté d'un grand bâtiment d'habitation, les mecs sont pas du tout cachés, comment on est censés y croire ? Qui a pensé ce film bordel ?

Il y a aussi la pire faute de raccord vu depuis longtemps. Cassel se rend chez les parents du gamin disparu, ils habitent au moins au troisième étage (on le voit prendre l'ascenseur, regarder par la fenêtre et voir Duris arriver en bagnole au moins 15 mètres plus bas), scène d'après Cassel est devant le bâtiment et regarde à l'intérieur de l'appart de la mère et voit tout à l'intérieur à l'horizontal comme si elle habitait au rez-de-chaussée :shock:.

Mais ce qui était voué à n'être qu'un triste navet, tentative totalement ratée de polar crépusculaire devient carrément surréaliste grâce à la prestation d'un Vincent Cassel apocalyptique. On sait qu'il a été appelé au dernier moment suite au désistement de Depardieu qui a laché le tournage après 3 jours donc ça explique peut-être le sentiment qu'on a gardé que les premières prises où il balance son texte en mode rien à foutre dans un surjeu a-bu-sé de tous les instants. Il faut le voir marcher en courbant le dos et en balançant les bras, faire des grimaces pas possibles dans les plans de coupe où il parle pas et sortir des répliques du style "on a plus le droit de pisser" ou "je vais chier" avec un ton rigolard imbibé de whisky. C'est pas aidé par la panoplie du flic dépressif alcoolique, pardessus mal taillé, barbe hirsute, cheveux gras dégueulasses collés au front, valoches sous les yeux... On a vraiment l'impression qu'il joue dans une parodie tellement il a poussé loin le curseur.
A côté Duris est moins ostentatoire mais tout aussi mauvais dans le rôle d'un prof de français inquiétant, personnage ridicule de A à Z qui sort des dialogues pseudo littéraires pas possibles en surjouant le mec bizarre. Le plus grand moment de tension du film c'est quand Elodie Bouchez renverse de la crème anglaise sur le carnet de Duris... Moment de dingue. Il y a une scène de dialogues entre Cassel et Duris à la toute fin elle est magique, vraiment sans éxagérer tu la mets dans une parodie ça passe crème tellement c'est juste n'importe quoi.

Enfin bref, le film est ultra mauvais et si on s'amuse de Cassel dans un premier temps (il y a une scène dans un bar au début où il aborde une meuf dans un bar, c'est hilarant) on se fait quand même vite chier et on reste un peu abasourdi devant la pauvreté de ce film qui a tellement peu à proposer, de ce pitch sans intérêt au traitement télé sans gueule (la photo est pas trop mal allez). Surpris qu'il ait réussi à faire quasi 400 000 entrées, sur une sortie en plein été, ils s'en sortent vraiment très bien. Une anomalie ce film, on se demande comment ça a été financé et comment Zonca qui avait pas tourné depuis dix ans peut revenir avec ce truc informe et sans la moindre personnalité...

1/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Jan 2019, 10:42 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23492
Localisation: Arkham Asylum
Putain, tu me chauffes là !!!

_________________
Mon testament


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Jan 2019, 14:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 9397
Je suis content que vous suiviez mes recommandations cinématographiques.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Julia (Erick Zonca - 2008)

DPSR

5

744

23 Nov 2008, 21:08

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. No Escape (John Erick Dowdle, 2015)

Caribou

10

711

25 Déc 2015, 19:39

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. En quarantaine (John Erick et Drew Dowdle, 2009)

the black addiction

11

660

03 Fév 2009, 23:24

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Peur(s) du noir (Collectif - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Blissfully

35

2288

16 Jan 2009, 01:33

Zaphod Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Dahlia Noir (Brian De Palma - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Film Freak

106

6493

04 Fév 2007, 18:45

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Trou noir (Gary Nelson, 1979)

the black addiction

13

595

07 Avr 2010, 20:53

Azuma Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Lézard noir (Kinji Fukasaku, 1968)

Mister Zob

1

391

29 Mai 2008, 08:43

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Sergent noir (John Ford, 1960)

Baptiste

1

368

01 Mai 2009, 08:54

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Or noir (Jean-Jacques Annaud, 2011)

Film Freak

2

745

24 Nov 2011, 09:51

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La dame en noir (James Watkins - 2012)

DPSR

2

810

26 Mar 2012, 21:07

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web