Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 25 Sep 2017, 07:10

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 172 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 05 Sep 2014, 09:20 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20467
pas mieux

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 05 Sep 2014, 09:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 17355
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Vu sur Twitter :
Image

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 05 Sep 2014, 10:18 
Hors ligne
Expert

Inscription: 04 Juin 2010, 12:55
Messages: 4386
Misère de la presse étrangère.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 05 Sep 2014, 10:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 17355
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui je me suis dit la même chose. Autant noter sur dix dans ce cas là.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 05 Sep 2014, 11:16 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8794
#28 Red Amnesia, de Wang Xiaoshuai

Récemment veuve, une vieille dame reçoit des coups de fils anonymes, se fait suivre dans la rue par un énigmatique jeune à casquette rouge, et envahit l'existence de ses deux fils (l'un marié à une femme exaspérée de la présence continuelle, l'autre gay à son plus grand désarroi). Un bon Xiaoshuai qui joue bien de son mystère jusqu'à se demander si on ne flirterait pas avec un fantastique fantômatique, et qui se fait un peu moins vénéneux lorsqu'il lâche ses explications. Il n'empêche que dans une compétition dominée par les rôles masculins, il ferait une idéale coupe Volpi de la meilleure actrice (à moins que ce soit Alba Rohrwacher pour Hungry hearts)
4/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 05 Sep 2014, 11:31 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8794
#29 Les nuits d'été, de Mario Fanfani

Récipendiaire du Queer Lion, prix qui ne cesse de se distinguer du teddy berlinois et de la palme cannoise par son absence absolue de vision artistique, cette amorpherie raconte comment des hommes se réunissaient en cachette pour se traveloter en tailleur Marie-Chantal. Et Guillaume de Tonquédec de débuter par un "Moi, c'est Mylène...". Cocorico! C'est financé par France 3, et ça tombe bien parce que ça pourrait être écrit et réalisé par Cyril Féraud, Arielle et Bertrand Renard des chiffres et des lettres ou Pascal Sevran de l'au-delà tant ce truc est un catalogue de clichés: Tonquédec en notaire de province corseté contrastant avec toute une cohorte de folles youyou (dont un avec un accent suisse mdr kikou lol), des scènes de cabaret Lily Marleen d'après-guerre en veux-tu en voilà et ses scènes émotion face miroir "Nous on sera toujours libre". Sinon le film est un repère d'acteurs qu'on voit surtout au théâtre ces derniers temps: Balibar, Nicolas Bouchaud, Clément Siboni, pour lesquels on éprouverait presque de la peine pour cachetonner dans un truc d'une telle paresse.
1/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 05 Sep 2014, 11:46 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8794
#30 Pasolini, d'Abel Ferrara

"To scandalise is a right, to be scandalised is a pleasure", Ferrara a sans doute placé la barre un peu haute en débutant son film par un extrait de Salo car son Pasolini est encore un film crépusculaire de dernières 24 heures comme l'était 4h44, déjà avec le fidèle Willem Dafoe, un peu effacé par la stature du personnage. Il n'empêche que ce film qui mêle ultimes interviews, extraits fantasmés du film qu'il était en train d'écrire (notamment une scène d'orgie sous un feu d'artifice), et son assassinat (qui diverge de la version officielle, sans prétendre faire non plus le JFK d'Oliver Stone) dégage souvent un lyrisme flamboyant entre derniers élans de jouissance s'égarant dans les ténèbres et opéra soul.
4/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 06 Sep 2014, 06:46 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8794
#31 Theeb, de Naji Abu Nowar

Sorti d'un peu nulle part dans le genre bon film qu'on n'attendait plus en section Orizzonti (le certain regard vénitien) Theeb s'illustre dans le registre inédit du western jordanien au milieu des bédoins à hauteur d'enfant. Certes, le film souffre un peu de longueurs arrivé aux deux tiers et on aurait sans doute aimé que ce soit encore plus tumulteux, mais voilà un film d'une radieuse simplicité avec un vrai sens du danger où on frémit à chaque instant pour ses personnages. Le valeureux Theeb se verra-t-il accorder les faveurs d'Ann Hui et triomphera-t-il de l'infâme Hong Sangsoo ou de la dernière blague foireuse de Quentin Dupieux? Réponse ce soir, en attendant j'octroie à cette petite pépite pas moins que le pépito du coeur.
4/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 06 Sep 2014, 06:55 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8794
#32 Burying the ex, de Joe Dante

C'est en même temps triste et réjouissant de voir ce film. Réjouissant car Dante a gardé son côté fun qui ne s'embarrasse pas de quiproquo à la mords-moi le noeud: L'ex bimbo vegan revient des morts après être passée sous un bus comme si de rien n'était, sa peau part en lambeaux, elle pue, il fait s'en redébarrasser. Triste car dans une industrie où on trouve 200 millions sous le sabot d'un cheval pour nimporte quel yes man s'engageant dans une franchise de bouquin teen, le cinéaste doit se démener avec trois francs six sous pour ce petit film fort sympatoche mais dont on aura du mal à le considérer autrement que riquiqui à l'aune de son immense carrière.
3/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 06 Sep 2014, 06:57 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8794
#33 Mita Tova (The farewell party), de Sharon Maymon et Tal Granit
Une comédie israélienne sur l'euthanasie sympa. Le film est arrivé juste derrière le Cantet qui a gagné le prix du public de la section Venice Days.
3-4/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 06 Sep 2014, 12:03 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8794
#34 The postman's white nights, d'Andrei Konchalovski
Ultimates flavours du film fourbe avec ce village perdu au milieu de nulle part et son quotidien de facteur... Nature impérale, vrais gens en sursis d'un monde qui change sans eux, naturalisme à la russe (moins chichiteux)...
2/6

#35 Good Kill, d'Andrew Niccol
Ce qu'il y a bien avec Niccol, c'est que la note d'intention est toujours dans la première scène avec ce film sur l'usage des drônes dans des frappes chirurgicales en Afghanistan ou au Pakistan llors que les exécuteurs restent tranquillement à Las Vegas à actionner des boutons. Genre de Top gun cloué au sol où les ordres viennent du haut-parleur d'un téléphone et où les soldats sont transformés en gamers lobotomisés à scruter des écrans de contrôle vissés sur leurs sièges, Good Kill distille un genre de léthargie dépressive qui bride également toute échappée dans la mise en scène (confinée presque administrativement dans des bureaux ou au foyer conjugal) mais illustre un script brillant, où se distingue Ethan Hawke poursuivant sa veine poker face de Gattaca.
4/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 06 Sep 2014, 12:16 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8794
Pronostics sur le palmarès...

Difficile de se projeter dans un président compositeur. On sait que Haussner et Gröning n'ont pas trop l'air portés sur la gaudriole (or les films étaient plus légers, à tout point de vue, que l'année dernière) et il me semblait avoir entendu un truc selon lequel Tim Roth était partisan de zapper toute récompense américaine lors de ses participations cannoises dans le jury de Wong Kar Waï et la présidence du certain regard (où il avait donné le prix au mexicain Franco pour un film très lourd et démonstratif)

Le lion d'or et le lion d'argent de la mise en scène devraient sans doute se jouer entre Andersson et Iñarritu. Oppenheimer pourrait accrocher un généreux grand prix ou un plus adéquat prix du jury. Niveau interprétation, la grand-mère du Xiaoshuai et on parle beaucoup d'Elio Germano (dans un biopic que j'ai zappé) qui avait déjà gagné à Cannes pour la nostra vita, même si les prétendants plus installés ne manquent pas. Alba Rohrwacher et Adam Driver dans Hungry hearts pourraient aussi se distinguer, à moins que Driver n'hérite du prix Mastroianni de l'espoir qui peut tout aussi bien échoir à de jeunes acteurs qu'à des gamins (peut-être une carte à jouer pour le Delaporte). Pour le scénario, Niccol ferait un choix idéal. Dans l'absence de grands films incontournables, le palmarès reste particulièrement ouvert et à vrai dire, vu que les films de Venise dans mon top de fin d'année seront ceux vus l'année dernière, je m'en fous un peu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 06 Sep 2014, 12:30 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
DPSR a écrit:
il me semblait avoir entendu un truc selon lequel Tim Roth était partisan de zapper toute récompense américaine lors de ses participations cannoises dans le jury de Wong Kar Waï et la présidence du certain regard (où il avait donné le prix au mexicain Franco pour un film très lourd et démonstratif).

Les critères-à-la-con des gens qui font le cinéma...
Faut pas leur donner de jury, en fait. Faisons des jurys de critiques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 06 Sep 2014, 12:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 7614
DPSR a écrit:

#35 Good Kill, d'Andrew Niccol
Ce qu'il y a bien avec Niccol, c'est que la note d'intention est toujours dans la première scène avec ce film sur l'usage des drônes dans des frappes chirurgicales en Afghanistan ou au Pakistan llors que les exécuteurs restent tranquillement à Las Vegas à actionner des boutons. Genre de Top gun cloué au sol où les ordres viennent du haut-parleur d'un téléphone et où les soldats sont transformés en gamers lobotomisés à scruter des écrans de contrôle vissés sur leurs sièges, Good Kill distille un genre de léthargie dépressive qui bride également toute échappée dans la mise en scène (confinée presque administrativement dans des bureaux ou au foyer conjugal) mais illustre un script brillant, où se distingue Ethan Hawke poursuivant sa veine poker face de Gattaca.
4/6


Ca a l'air de se rapprocher de Lord of war. Comment est-ce que tu les compares par rapport à ce dernier?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Festival de Venise 2014
MessagePosté: 06 Sep 2014, 12:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4117
Tom a écrit:
Faut pas leur donner de jury, en fait. Faisons des jurys de critiques.

Tu crois que les critiques n'ont pas de critères-à-la-con ? On récompenserait les mêmes "films de festival".


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 172 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mon Festival de Venise

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

42

1793

28 Aoû 2016, 15:45

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Festival de Venise 2011

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Prout Man

138

7243

15 Sep 2011, 10:49

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Festival de Venise 2015

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Qui-Gon Jinn

66

3232

13 Sep 2015, 09:25

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mon Festival de Venise 2017

Karloff

8

805

30 Aoû 2017, 14:09

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sélection du festival de Venise 2006

Noony

3

714

24 Juil 2006, 16:39

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Festival de Cannes 2014

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 114, 115, 116 ]

Karloff

1738

55319

30 Nov 2014, 00:38

grunt Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Festival de Berlin 2014

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Karloff

73

3588

16 Fév 2014, 11:21

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Festival Doc en courts 2014

Mayouta

13

665

30 Jan 2014, 16:57

Mayouta Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Festival de Deauville 2014

Karloff

6

516

10 Sep 2014, 20:58

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Etrange festival 2014

Karloff

13

1109

15 Sep 2014, 15:09

Prout Man Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web