Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 17 Nov 2018, 05:26

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Sep 2007, 14:34 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Je trouve que l'esquive décroche parfaitement du documentaire justement, mis à part la scène avec les flics qui est là pour faire rupture.
On touche à autre chose ici: souviens toi du sublime décrochage lorsque Krimo est censé répéter la pièce, il s'éloigne mentalement, il part ailleurs, la caméra suit ce mouvement. Ce plan incarne parfaitement la finalité du film qui est autre qu'un simple constat social. Je vais pas m'étendre, Z a parfaitement défendu le film dans les pages qui précèdent.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Sep 2007, 14:38 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Sep 2007, 18:23
Messages: 49
Peut-être faudrait-il que je le revoie, aussi. Je l'avais vu dans l'effervescence des Césars et je n'avais pu m'empêcher de me dire : 'tout ça pour ça ?'

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Sep 2007, 14:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Je pense qu'il faudrait que tu le revoies. Moi je l'ai vu bien avant tout ce remou médiatique et j'ai trouvé ça très clair: l'envelloppe est social mais le réel sujet est ailleurs

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Sep 2007, 15:27 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10588
Localisation: Previously on Premiere
the black addiction a écrit:
souviens toi du sublime décrochage lorsque Krimo est censé répéter la pièce, il s'éloigne mentalement, il part ailleurs, la caméra suit ce mouvement. Ce plan incarne parfaitement la finalité du film qui est autre qu'un simple constat social. Je vais pas m'étendre, Z a parfaitement défendu le film dans les pages qui précèdent.


C'est le seul plan (dix secondes) où Kechiche se permet une mise en scène autre que de coller aux visages et aux gestes. J'ai beau aimer et défendre L'Esquive, je ne suis pas certain que Kechiche soit un cinéaste doué d'un point de vue mise en scène. D'un point de vue écriture, direction d'acteurs, je le trouve parfait. Mais sur la mise en scène avec la caméra, c'est difficile de répondre tant il ne s'est pour le moment pas risqué à quoi que ce soit.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Sep 2007, 15:39 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10588
Localisation: Previously on Premiere
Léo a écrit:
L'autre grand défaut formel étant pour moi le fait que dans les scènes les choses sont systématiquement répétées deux fois.


Pas sûr de voir de quoi tu parles, mais possible.

Sinon ce que j'adore, c'est que plutôt que d'être dans "le monde de la cité", on est tout du long "dans le monde des jeunes de cité", dans un monde de gosses, dans un univers minuscule. Y a quatre adultes qui traversent le film comme autant de repères de leur jeune âge : le couturier, la mère de Krimo, la prof de français et les flics. Seulement quatre. A chacune de leur apparition, cela nous fait relativiser sur leurs problèmes, comment il les vivent, comment ils en parlent, comment ils les cachent. C'est vraiment cette impression d'être dans la souricière qui me plait, avec cet effet très Bugsy Malone.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Sep 2007, 17:23 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24860
Localisation: Paris
Ah t'es pas à fond sur le Sciamma ?

Je vais aller chercher ton avis.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Sep 2007, 18:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Déc 2006, 18:16
Messages: 3449
Revu l'autre jour sur la 5, je reste sur ma position : 0/6. Film inaudible.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Sep 2007, 19:52 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10588
Localisation: Previously on Premiere
_ZaZaZa_ a écrit:
Revu l'autre jour sur la 5, je reste sur ma position : 0/6. Film inaudible.


Pourquoi ne suis-je pas étonné ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Sep 2007, 22:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Z a écrit:
the black addiction a écrit:
souviens toi du sublime décrochage lorsque Krimo est censé répéter la pièce, il s'éloigne mentalement, il part ailleurs, la caméra suit ce mouvement. Ce plan incarne parfaitement la finalité du film qui est autre qu'un simple constat social. Je vais pas m'étendre, Z a parfaitement défendu le film dans les pages qui précèdent.


C'est le seul plan (dix secondes) où Kechiche se permet une mise en scène autre que de coller aux visages et aux gestes. J'ai beau aimer et défendre L'Esquive, je ne suis pas certain que Kechiche soit un cinéaste doué d'un point de vue mise en scène. D'un point de vue écriture, direction d'acteurs, je le trouve parfait. Mais sur la mise en scène avec la caméra, c'est difficile de répondre tant il ne s'est pour le moment pas risqué à quoi que ce soit.


On est bien d'accord, le film n'en fait pas des tonnes à ce niveau là mais cette séquence, ce plan, est représentatif je trouve. Il donne des indications sur le désir du cinéaste, c'est un film sur un personnage particulier, atypique, Krimo n'est pas une métonymie ni un symbole, il est en marge. C'est une scène clé je trouve.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Sep 2007, 07:07 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10588
Localisation: Previously on Premiere
the black addiction a écrit:
cette séquence, ce plan, est représentatif je trouve. Il donne des indications sur le désir du cinéaste, c'est un film sur un personnage particulier, atypique, Krimo n'est pas une métonymie ni un symbole, il est en marge. C'est une scène clé je trouve.


Le personnage de Krimo est atypique, oui. Ni héros ni anti-héros. Même pas narrateur, ni témoin. C'est un peu le garçon qui n'était pas là. En ne le faisant pas s'épanouir, Kechiche échappe à la fable moraliste, et en le retrouvant à la fin à son point de départ, on n'est pas encore tout à fait dans le constat d'échec. Il y a quelque chose chez ce personnage de strictement propre à son caractère, à sa personnalité. Il ne s'épanouit pas, non pas à cause d'un contexte social, ou d'un frein dû au langage, mais à cause de son manque d'ambition, à sa timidité, à son manque d'imagination. J'aime beaucoup ça, ça relève considérablement le film, ça lui donne de la substance. L'Esquive est un film assez déprimant pour cette raison (et je comprends ceux qui s'y ennuient, tant le personnage central n'est moteur de rien, ou en tous cas de petits riens).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Sep 2007, 07:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Citation:
ça lui donne de la substance. L'Esquive est un film assez déprimant pour cette raison (et je comprends ceux qui s'y ennuient, tant le personnage central n'est moteur de rien, ou en tous cas de petits riens).


Voilà, on est bien d'accord au final. Mis à part que je trouve au film un peu plus d'ambitions, le filme parfaitement les visages mais il ne le fait pas pour rien, le cinéaste nous offre une manière inédite (à ma connaissance) de dramatiser ses visages.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Sep 2007, 07:25 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10588
Localisation: Previously on Premiere
the black addiction a écrit:
il filme parfaitement les visages mais il ne le fait pas pour rien, le cinéaste nous offre une manière inédite (à ma connaissance) de dramatiser ses visages.


C'est certain que ce ne sont pas des gros plans TV sans imagination, ce ne sont pas non plus des plans caméra portée stylés à la Mann, il y a sans conteste de la mise en scène dans la représentation de ces visages. Mais en terme d'esthétique, c'est assez pauvre (photo moche, plans fixes moches). Le seul joli cadre hors visages, c'est précisément ce plan décroché sur un arbre et une fenêtre qui dure quelques secondes.

Je suis impressionné par le montage par contre, excellent.

Ah moi, dès que je parle avec un défenseur du film, rien de tel que de me mettre à en dire du mal !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 18 Sep 2007, 14:49 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10588
Localisation: Previously on Premiere
Léo a écrit:
C'est peut-être léger, mais je trouve que ça aggrave le cas de Kechiche... Dans "La faute à Voltaire", on avait déjà droit au coup du Maghrébin gentil comme tout


Naïf comme tout je dirais, voire con comme la lune aussi. Moi ce ne sont pas les personnages féminins qui m'intriguent, mais ce personnage principal masculin sans vie, Krimo puissance 10.

Citation:
qui était pris dans le tourbillon de femmes pas fiables du tout:
- Aure Atika, salope au point de planter son amoureux le jour même de son mariage...


Un mariage blanc...

Citation:
- Elodie Bouchez, très caractéristique des femmes françaises dont la sexualité libre fonctionne, c'est bien connu, sur une pathologie de nymphomanes...


Il fait sa connaissance dans un hôpital psychiatrique, elle michetonne pour avoir des clopes...

Citation:
Je trouve que cette angélisme d'un côté et cette vision des femmes de l'autre fabriquent de bien mauvais films et sont de bien mauvaises actions.


La Faute à Voltaire n'a pas besoin de ces éléments pour être un mauvais film. J'ai souffert à la revoyure, mais franchement, ce qui te reste en tête n'est pas nauséabond, c'est juste mauvais.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche, 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 57, 58, 59 ]

Art Core

883

37133

08 Juin 2016, 23:20

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Graine et le mulet (Abdellatif Kechiche, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 23, 24, 25 ]

the black addiction

369

13628

03 Jan 2016, 01:10

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vénus noire (Abdellatif Kechiche - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

DPSR

59

3459

24 Juin 2015, 12:48

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Faute à Voltaire (Abdellatif Kechiche - 2000)

Qui-Gon Jinn

14

822

28 Mai 2013, 15:24

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mektoub My Love : Canto Uno (Abdellatif Kéchiche, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

42

3326

13 Mai 2018, 13:41

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Arc (Kim Ki-duk - 2005)

Blissfully

5

847

18 Déc 2005, 21:26

panel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Saw (James Wan - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Mufti

17

1721

08 Mar 2006, 12:18

F-des-Bois Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Red Eye (Wes Craven - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Jericho Cane

46

3281

12 Fév 2006, 15:04

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 4:30 (Royston Tan - 2005)

Zad

3

614

20 Juil 2006, 21:24

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les 4 Fantastiques (Tim Story - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Blissfully

35

2656

27 Oct 2008, 23:53

Nijal Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web