Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 15 Nov 2018, 04:58

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 24 Avr 2018, 16:52 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 645
Oui je me doutais que le personnage était inspiré de la réalité. Je ne pensais pas que le héros était un alter ego du frère de Mia Hansen-Love en revanche. C'est bien pratique d'avoir une soeur réalisatrice et de pouvoir recycler aussi sec, sur le mode mélancolico-introspectif, son parcours. Quel bel exemple de conversion du négatif en positif dans la famille !
Pour revenir aux Daft Punk, j'ai lu une interview d'Hansen-Love où elle disait qu'elle avait choisi de s'intéresser à ces individus aux velléités artistiques mais qui n'auront jamais la volonté, ni la persévérance, ni le talent d'en faire quelque chose comme Daft Punk. C'est un peu le remords du graphiste sans talent, qui éprouve une jalousie secrète pour la liberté du branleur vaguement artiste actuellement, tout comme cette jalousie a toujours existé du côté de l'ingénieur ou du bussinessman vis-à-vis du littéraire un peu bohème.
Un cinéma quand même trop petit-bourgeois finalement.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Avr 2018, 19:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1840
Je ne dirais pas sont qu'ils sont mauvais. C'est leur succès qui amène les tensions (le voyage à New York oumù le duo trouve un producteur mais qui est plus introspectif que le personnage ne le souhaiterait, le caprice ruineux de la diva américaine qui les teste). Le monde des patrons de boîte de nuit et des débriefings financiers sous coke a aussi raison d'eux. Je ne crois pas que le dessinateur ne soit mauvais (j'ai pensé plutôt à de Crécy en voyant son dessin, son style est en phase avec le Zeitgeist de l'époque). On a aussi parlé pas mal du suicide de son modèle réel à l'époque. J'ai l'impression qu'il se suicide surtout
pour faire chier le personnage de Pauline Etienne et son pote qui le lui a piquée. Il n'a ensuite plus de liaison et refuse d'aller à New York - où vu ce qu'il s'est passé il aurait eu une chance de la reconquérir
.

Simplement ils sont coincés sur une niche avec le garage (dont le nom entretient une confusion avec un genre rock qui a une inspiration opposée), d'abord par élitisme réfléchi, puis par routine, ils ne s'aperçoivent même pas que leur succès est lié à un retour de hype nostalgique.
C'est aussi un peu le prisme de Vernon Subutex.

Pour ma part j'ai été touché par cette disparition du passé immédiat. On la trouve ailleurs dans l'époque. Par exemple en politique il n'y a aucune continuité entre Besancenot et Mélenchon,le mouvement des "Intelligents" et Nuit Debout,l'altermondialisme à la Toni Negri ou Naomi Klein et la ZAD, les Indignés ou les social justice warriors, Podemos ou le populisme catalan, Yves Leterme et de Wever. Et pourtant tous ces mouvements sont globaux et s'adressent aux même personnes. Par contre Philippot arrive à passer de Chevènement à le Pen et Macron de l'exigence mémorielle de Ricoeur (qui il est vrai fait du pardon historique un recommencement historique et l'aveu d'une faiblesse ontologique permanente) à la défense des frontières avec Trump via Bayrou.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Avr 2018, 19:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Jan 2014, 16:24
Messages: 1840
bmntmp a écrit:
C'est bien pratique d'avoir une soeur réalisatrice et de pouvoir recycler aussi sec, sur le mode mélancolico-introspectif, son parcours. Quel bel exemple de conversion du négatif en positif dans la famille !


C'est vrai, mais la mère, qui est pourtant la planche de salut du gars, échappe à cette valorisation et à cette dialectique. Elle est perpétuellement aux fraises (ne pas comprendre que son fils se drogue, alors qu'il s'escamote à New York et au Maroc et revient fauché et seul). Bizarrement Huppert dans l'Avenir est aussi typée un peu de la même manière (complètement larguée, alors que la fille voit venir la séparation des parents de loin). La mère dans le cinéma d'Hansen-Love est le ridicule du salut efficace mais à côté de la plaque, la personne qui pose le Même (le nivellement par la compréhension pour la lecture de Hegel par Heidegger) dans l'illusion, intègre mais trop grotesque pour vieillir.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'avenir (Mia Hansen Love, 2016)

Art Core

7

973

30 Oct 2017, 01:52

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tout est pardonné (Mia Hansen-Love, 2007)

Jericho Cane

5

639

16 Aoû 2008, 15:35

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le père de mes enfants (Mia Hansen-Love - 2009)

DPSR

4

515

27 Jan 2011, 23:48

Noony Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un amour de jeunesse (Mia Hansen-Love - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

21

1533

27 Nov 2014, 23:09

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Love is strange (Ira Sachs - 2014)

DPSR

9

761

01 Déc 2014, 13:38

Nada Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The One I Love (Charlie McDowell - 2014)

Qui-Gon Jinn

3

286

09 Avr 2017, 10:43

Prout Man Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Eden Log (Franck Vestiel, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

32

1981

16 Aoû 2008, 17:07

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. À l'est d'Éden (Elia Kazan - 1955)

juLILO

5

606

28 Mar 2009, 07:20

juLILO Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Eden Lake (James Watkins - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Zad

69

3791

25 Aoû 2014, 13:14

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Eden à l'ouest (Costa-Gavras - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

28

1498

05 Jan 2010, 22:33

Tetsuo Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web