Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Oct 2018, 22:51

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Dragons 2 (Dean DeBlois, 2014)
MessagePosté: 21 Mai 2014, 03:13 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
La barre était haute.

Dragons jouissait d'être une merveilleuse surprise, sa suite, par contre, était attendu au tournant.

Comment Dreamworks Animation, qui ne se contente plus désormais de jouer dans la cour des grands mais en est carrément devenu le caïd, allait réussir à capturer une deuxième fois la magie semblablement élusive de cette histoire pourtant si classique?

Si le premier épisode peut se comparer sommairement à "E.T. avec un dragon", ce deuxième volet ne risquait-il pas de commettre l'erreur que Spielberg a soigneusement évité?

En guise de source d'inspiration, Dean DeBlois, seul ce coup-ci au scénario et à la réalisation, Sanders étant parti faire Les Croods, cite le mètre-étalon des seconds chapitres, L'Empire contre-attaque, comme l'exemple à suivre. "What I loved especially about Empire is that it expanded Star Wars in every direction: emotionally, its scope, characters, fun. It felt like an embellishment and that's the goal."
Si l'on retrouve ce classicisme assumé cette fois-ci, c'est dans le schéma de la séquelle, à la fois un tome indépendant et un nouveau chapitre de la saga, notion qui paraît aller de soi mais qui paraît de plus en plus difficile à accomplir en cette ère de fabrication de franchises à tout prix, de set up et de cliffhangers parfois malaisés.
À ce titre, Dragons 2 est même plus sage encore que L'Empire contre-attaque. Pas de fin en suspens, le film tient tout seul.

Face à l'abondance de suites qui débarquent chaque année dans les salles, je ne cesse de lire des gens déplorer le "manque de créativité" à Hollywood. Or, quand je vois Dragons 2, j'ai du mal à lui trouver cette carence. Un simple chiffre à côté du titre n'implique pas que le film n'a rien à proposer de neuf et dès le départ, DÈS LA PREMIÈRE SCÈNE, avec sa présentation en voix off qui renvoie délibérément à celle du précédent, l'ouvrage témoigne d'une extension de l'univers qui s'est infusé intelligemment dans les moindres détails.

En gros, le film se devait de poser cette question : à quoi ressemble le monde depuis que les vikings ont apprivoisé les dragons?
Dans un premier temps, il y répond en incluant tantôt une séquence dédiée, tantôt un simple gag, qui vont d'une nouvelle activité sportive à une réelle utilité professionnelle, avant de passer aux choses sérieuses en diégétisant carrément cette soudaine ouverture de l'univers, rendue possible par l'apprivoisement des bêtes - à vol de dragon, on explore plus vite et plus loin qu'en drakkar - permettant à la carte de notre héros de s'élargir littéralement à l'écran.

Nouvelles contrées, nouveaux dragons et nouveaux peuples, le film assure à tous les niveaux, dans la forme comme dans le fond.
Du point de vue de la direction artistique, c'est le plus beau livre d'images qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps. Le design du Bewilderbeast ou du costume de Hiccup ou de l'armure de Valka, ces décors de glace ou sous-terrains, c'est autant de visuels iconiques qui racontent déjà beaucoup, sans jamais avoir à verbaliser la moindre information. À ce titre, on retrouve par moments le même art du storytelling muet par la mise en scène pure qui faisait vibrer le spectateur lors de l'apprivoisement de Toothless par Hiccup (et vice versa) dans le premier film. Je pense évidemment à toute cette séquence dans la caverne.
Toothless utilisant ses inventions pour montrer qu'il est l'un des leurs aux dragons de Valka, qui l'observe sans un bruit, derrière son masque, avant d'appeler ses dragons à allumer leur feu. Pfooo. La grande classe.

Il n'est pas innocent de voir que le premier qualificatif énoncé par DeBlois dans sa citation plus haut ne concerne pas le "scope" ou les personnages ou le fun, mais l'émotion. Ça restait à mes yeux la grosse inconnue de cette équation, le film serait-il aussi émouvant que son prédécesseur?
La réponse est oui. Ce beau livre d'images, DeBlois l'incarne, continuant l'histoire de Hiccup qui n'a pas fini de se chercher, de trouver qui il est, comment il se définit. On est vraiment dans la continuité du premier sans pour autant qu'il y ait redondance. Hiccup continue de se construire. D'ailleurs, après Noé et Days of Future Past, la thématique de l'année semble décidément être "Change les choses en montrant un meilleur exemple aux Hommes", avec cette peur de l'extinction par la main de l'Homme (y a de ça dans Godzilla aussi). Singer parle de ces Sentinelles comme de "la Solution Finale pour les mutants" et dans Dragons 2, la guerre qui point peut être remportée par celui qui invoquera le plus gros dragon dans un rapport de force qui rappelle la course à l'armement.
Bon, je brode un peu là hein, DeBlois approche ces thèmes de façon plus légère et plus personnelle mais prend le temps de donner du sens à la créature qu'il crée pour ce film - on n'est pas dans la bête surenchère - tout comme il le fait pour le méchant, sorte de miroir du héros mélangé aux pires aspects de son père.
Drago Bludvist est amputé d'un membre, comme Hiccup, mais a une haine des dragons et une peur du changement semble à celle de Stoick.

Ce méchant aurait mérité d'être un poil plus développé, tout comme le film aurait gagné à inclure une scène d'action en plus probablement, mais en l'état, il ne souffre d'aucun manque, bien qu'il soit rapide.
Retrouver sa mère et perdre son père la même journée ou presque, c'est un peu bourrin, narrativement.
Le film est un ravissement, toujours aussi incroyablement grisant dans ses scènes de vol (la 3D est un vrai plus pour le vertige et l'échelle), peut-être plus drôle encore que le premier, sans jamais surfaire l'humour (souvent relégué à des gags géniaux d'arrière-plan) et intolérablement mignon (les dragons-chats du premier deviennent des cabots ici, même là le film ne se répète pas).

Dragons 2, ce n'est pas du vulgaire franchise-building tout calibré.
C'est du world-building, fascinant, réfléchi, émouvant.

Si je préfère le premier film, plus beau dans sa simplicité, son intimisme, ce deuxième opus n'a pas à rougir une seconde.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Mai 2014, 07:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Aoû 2013, 20:10
Messages: 541
Tu l'as vu où? A Cannes? Ma fille est fan du premier et de la série animé et je compte l'amener voir le 2 au cinéma plutôt que sur le petit écran de l'ordi. Mais il ne sort que le 2 Juillet...

C'est le méchant viking de la série animé qu'ils reprennent où il n'y a aucun rapport entre les deux?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Mai 2014, 08:39 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16496
Localisation: FrontierLand
Attention mega-spoilers, ne cliquez pas sur mes balises svp.

Pas à grand chose à rajouter à la critique de FF.
Si le film n'égale pas l'original, il est très, très, très haut. C'est une suite quasi-irréprochable. En fait, j'aime absolument tout ce qui la compose, mes seuls regrets seraient peut-être d'aller trop vite (ouais moi j'aime tellement cet univers que je peux y rester 3 heures pour le coup) et d'offrir une action un peu légère. Et peut-être aussi (contrairement à FF là), d'étendre son univers mais preeeeesque pas assez - Je pense aux Croods et à la découverte du monde qui va de surprise en surprise. Donc quelque part, au niveau grandiose (même si le spectacle est assuré), je trouve le film un poil plus "petit" que son prédécesseur. Là j'en voudrais encore plus, mais je chipote. Pour le reste, c'est fabuleux. Et surtout, alors qu'on rêve de retrouver les mêmes sensations que le premier à travers le même genre de séquence, le film a l'intelligence d'aller à chaque fois juste à côté. Donc les déceptions c'est quoi ? Que Toothless ne soit pas mis au premier plan ? Mais pourtant c'est logique, il a déjà eu son film. Donc je pense que la deuxième vision va être fabuleuse en fait.

Sinon ce que j'apprécie par dessus tout, c'est que comme le premier, le film (pour un film d'animation familial) a des burnes incroyables par rapport au reste de la production. Faire grandir ses persos de 5 ans,
FAIRE TUER STOIK PAR TOOTHLESS JUSTE APRÈS SES RETROUVAILLES AVEC SA FEMME, truc de FOU quand on y pense
, c'est énorme.
Et puis au-delà de toutes ces qualités (je passe sur le graphisme magnifique, le nombre de plans hyper classes que la 3D vient sublimer), ya quand même un truc qui me sidère. Le nombre de moments muets, où les dialogues s'arrêtent et où les intentions des persos passent à travers un mouvement très léger, un regard, une larme. L'impression que ces persos en CGI jouent désormais plus subtilement que les vrais acteurs. C'est superbe à voir.
Pour le reste, malgré mes craintes, le ton est exactement le même. Aventure à grande échelle + émotion + humour jamais relou et qui fait toujours mouche... Et puis là où le film est le meilleur, c'est à travers ses relations humaines ce coup-ci. Putain c'est beau.
Hâte de le revoir.

5,5/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Juin 2014, 12:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16614
Localisation: Lyon
Avant première à Lyon le 15 juin !





En VF.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Juin 2014, 18:31 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16496
Localisation: FrontierLand
Pareil ici.

Cela dit la VF du 1 était pas mal du tout.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Juin 2014, 12:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16614
Localisation: Lyon
La putain de sa race j'ai eu les larmes aux yeux tout le long. Et la boule à la gorge. J'ai commencé à vouloir chialer dès la première scène montrant les deux héros : belle, badass, ample. Ça défonce.

C'est forcément moins parfait que le premier qui était le sans-faute absolu pour moi : ya des micro problèmes de rythme et d’enchaînement des événements, mais si yavait pas eu le premier pour mettre la barre si haut on s'en rendrait pas compte.
Comme le dit Bob, la mort du père arrive un peu vite après les retrouvailles de la mère. Au passage, ils buttent aussi le gentil alpha, en mode PAS DE RACE. Chaud putain.

Et puis un truc qui m'embête un peu plus à la rigueur :
La mère qui revient là. Bon, le 1 sous-entendait qu'elle était ultra bourrine avec sous soutien gorge qui sert de casque. En fait elle est toute fine. Mais elle a des gros seins, donc ça passe à peu près. C'est un détail, mais je veux pas qu'on me viole mon premier film tout parfait là. Comme la cicatrice de Hiccup, il l'avait dans le 1 ou pas ?
Mais quand même pas fan de sa rencontre aléatoire. Et elle est un peu chelou. Hate de voir comment ça passe à la revision.

Le film gère bien son statut de suite en arrivant à reprendre le meilleur du 1 tout en le détournant/transcendant/variant :
le scène muette d'apprivoisement dans la caverne, Toothless qui écrit avec le bâton de glace, détail génial de la vieille avec ses "chats", la ressemblance dragon/humain avec le bad guy qui à la fin partage un handicap avec son monstre qui perd une corne...
Ya que la toute fin qui me laisse un peu perplexe : ça fait redite avec le 1 ce monologue, je croyais que ça finirait sur un autre mot que "dragons" là. A voir en VO ptet.

La grosse nouveauté par rapport au 1 qui était plus gentil, c'est le côté "tout est badass" : à tous les niveaux, c'est bourrin. Les costumes de certains persos, LA PUTAIN D'EPEE de Hiccup, les nouveaux dragons...

5.5/6

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Juin 2014, 15:44 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16496
Localisation: FrontierLand
deudtens a écrit:
Comme la cicatrice de Hiccup, il l'avait dans le 1 ou pas ?
Oui
oui, dès le début on l'aperçoit.


CA DÉFONCE.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Juin 2014, 16:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16614
Localisation: Lyon
Le Cow-boy a écrit:
deudtens a écrit:
Comme la cicatrice de Hiccup, il l'avait dans le 1 ou pas ?
Oui
oui, dès le début on l'aperçoit.


CA DÉFONCE.


Alors oui en effet ça tue.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juin 2014, 09:13 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18703
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
J'adore le film et est hâte de le revoir même si comme vous j'avais trouvé le rythme un peu hésitant, ça part très fort puis ça retombe un peu. Mais une telle maturité et richesse dans un film d'animation c'est hallucinant. De toute façon dès le début quand Hiccup il commence à jouer avec son super costume j'ai su que ça allait être pour moi. Enorme plaisir et j'ai déjà hâte de le revoir.

Par contre quelque chose qui me dérange et qui m'a un peu déçu c'est toujours cette soumission du dragon. Là je me suis dit
quand il rencontre sa mère qui est une grande défenseur des Dragons, qui les monte sans selles, qui vit en milieu naturel avec eux que le film allait justement aller dans le sens d'une non-domestication du dragon. Mais c'est pas le cas, ça m'a un peu déçu. Je continue de trouver ça un peu dommage de nous montrer cette évolution entre l'homme et les dragons. Comme si ça passait uniquement par un système de domestication et de soumission.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Juin 2014, 13:57 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
ATTENTION C'EST UN VRAI SPOILER

According to director Dean DeBlois, his original plan was to have Gobber die in an attempt to save Hiccup. But Guillermo del Toro convinced him to go a different route.

"When I pitched it to Guillermo, he said, ‘You know, it should be Stoick,’ because that’s the real handing off of the mantle. Stoick has sort of exhausted his narrative contribution, and so long as he exists, he’s going to be a crutch to Hiccup becoming chief. I wanted it to be someone that was close to Hiccup, but I hadn’t considered killing off Gerard Butler. But it was the right decision for the story."

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Juin 2014, 13:58 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18703
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Excellent.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Juin 2014, 15:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2014, 23:11
Messages: 409
J'ai peut-être manqué quelque chose, mais lorsque le méchant part en "guerre" il dit qu'il va attaquer le village "Berk?" or il attaque d'abord le repère de dragons de la mère. Je ne comprends pas comment il a pu savoir où ils se cachaient.


Sinon très bon film, malheureusement pas vu en 3D (j'aurais loupé Italie-Angleterre quoi...)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2014, 14:33 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Le meilleur film d'anime de studio américain depuis Dragons 1. Toujours aussi adulte sans se fermer au plus grand nombre, toujours aussi respectueux et inventif sur l'utilisation de la 3D, toujours aussi soucieux d'élargir son quota d'aventures en déployant un bestiaire gigantesque avec une véritable sensation que le héros n'est pas intouchable, toujours avec cet humour référencé qui se creuse les méninges au lieu de proposer des blagues de pets COMME DANS TOUS LES TEASERS DES FILMS D'ANIMATION US, toujours avec cette émotion permanente dans sa coming of age story, Dragons 2 transperce une nouvelle fois les sommets avec un lyrisme jonsiesque et une générosité sans pareille.
5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2014, 14:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4798
Il est sorti en France ou pas?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2014, 14:58 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Mr Degryse a écrit:
Il est sorti en France ou pas?


Le 2 juillet


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dragons (Chris Sanders & Dean DeBlois, 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 13, 14, 15 ]

Film Freak

211

12786

21 Mai 2014, 08:18

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lilo & Stitch (Chris Sanders & Dean DeBlois, 2002)

Film Freak

1

450

26 Aoû 2016, 22:32

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Project Almanac (Dean Israelite, 2014)

Film Freak

5

606

21 Mai 2015, 23:27

Kost Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Red 2 (Dean Parisot, 2013)

Film Freak

1

491

04 Sep 2013, 08:59

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Braqueurs amateurs (Dean Parisot - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Arnotte

29

2111

10 Mar 2006, 10:14

karateced Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dongeons et Dragons (Courtney Solomon - 2000)

F-des-Bois

10

706

13 Déc 2006, 19:39

gould Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Donjons et dragons 2 (Tatayé - faille temporelle)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

25

1861

11 Fév 2006, 19:06

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Dragons n'existent pas (Guillaume Massart, 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Film Freak

70

4507

23 Mar 2012, 00:55

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Chasseurs de dragons (Arthur Qwak, Guillaume Ivernel - 2008)

Blissfully

7

503

19 Avr 2008, 15:50

Vintage Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Moebius (Kim Ki-Duk, 2014)

Karloff

4

566

27 Jan 2015, 09:59

Art Core Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web