Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 20 Aoû 2018, 19:27

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Creed (Ryan Coogler - 2015)
MessagePosté: 04 Jan 2016, 21:49 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20732
Adonis Johnson n'a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed décédé avant sa naissance. Pourtant, il a la boxe dans le sang et décide d'être entraîné par le meilleur de sa catégorie. À Philadelphie, il retrouve la trace de Rocky Balboa, que son père avait affronté autrefois, et lui demande de devenir son entraîneur. D'abord réticent, l'ancien champion décèle une force inébranlable chez Adonis et finit par accepter…

J'aime bien la saga Rocky, sans être un immense fan. J'ai bcp de respect pour le travail sincère de Ryan Coogler qui s'intéresse autant à la boxe qu'à l'héritage de Rocky Balboa - le titre français est pour le coup assez juste. Les combats sont assez efficaces (mais il y a assez peu), la romance un peu niaise, par contre - mais la nana est très jolie et le couple fonctionne tout de suite et puis c'est trop long de vingt bonnes minutes.

Mais bon, Stallone vole complètement le film. Rien que de le voir, vieux, les cheveux blancs, sa démarche de grizzli, on a le coeur serré... Le film est vraiment très beau quand il le laisse évoluer, nous parler en mode JCVD. On pourra faire de nombreux rapprochements avec le star wars, c'est un peu la même approche. Le respect, la transmission et des scènes du premier épisode reproduites et modernisées.
4/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Jan 2016, 22:12 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18444
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Dans une critique un mec disait que Stallone n'avait jamais été aussi bon que dans ce film..

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Jan 2016, 22:26 
En ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 13933
Localisation: Lille
Super bien reçu aux US en tout cas. Il est dans le top 2015 de plein de sites et de critiques.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Jan 2016, 20:39 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72069
Localisation: Fortress of Writing
L'année 2015 aura été marquée par une série de "rebootquels" (pour reprendre le terme de Devin Faraci qui a écrit un article intéressant sur le sujet), des suites tardives de franchises comptant déjà plusieurs épisodes et qui ignorent plus ou moins les épisodes mal-aimés tout en rappelant l'original (et parfois les acteurs originaux) pour relancer la licence.

Mad Max Fury Road. Jurassic World. Terminator Genysis. Star Wars : The Force Awakens.

Creed.

J'ai préféré Star Wars mais j'admire la façon dont Coogler a réussi à éviter précisément certaines des choses reprochées même par les fans au film d'Abrams.
Ici aussi, il est question de passage de témoin à une nouvelle génération (et de transfert de position de protagoniste vers une minorité) mais Coogler fait bien attention à ne pas tomber dans le remake. Oui, notre héros est un underdog qui va s'entraîner avec un vieux et il y aura un training montage et un combat final et une histoire d'amour naissante au milieu, mais s'il reprend une formule, le scénariste-réalisateur a l'intelligence de ne pas trop coller à l'identique aux scènes originales.
Pas de montée des marches lors de l'entraînement, par exemple.

Il s'agit d'une réappropriation. De la même manière que cela n'aurait pas de sens de reprendre "Gonna Fly Now", parce qu'il s'agit du thème de Rocky (contrairement à "Going the Distance", qui revient au moment opportun), Coogler créé une autre icône, avec sa musique (inspirée donc mais ne reprenant pas tel quel le thème de Conti), avec son langage (qu'il s'agisse des dialogues, loin des marmonnades de Balboa, ou du langage cinématographique, avec ces plans-séquences et ces cadres qui collent tous deux au plus près des boxeurs) et son arc propres (l'ombre du père, qu'il projette même absent, qu'il veut devenir tout en se battant contre lui, comme en témoigne l'excellente scène de shadowboxing au début).

Le récit n'évite pas un certain aspect conventionnel et cela ne pardonne pas dans le premier tiers, un peu trop longuet, et dans les scènes les moins incarnées, comme celles entre Adonis et Bianca. Mais dès lors que le film se concentre sur Adonis ou Rocky... Ou mieux : Adonis ET Rocky.

Les séquences de combat (celui au milieu du film surtout) ou d'entraînement (le dernier, avec le travelling circulaire final) sont puissants, grisants, et tout le rapport entre les deux personnages est vraiment engageant. Même sans prendre en compte le passif du personnage, Stallone et son personnage sont toujours aussi touchants ici et c'est peut-être même quand il est le plus cash (pour ne pas dire grossier), comme dans la scène de shadowboxing suscitée, que le film est le meilleur. "If I fight, you fight", ça dit tout ce qu'il est nécessaire de dire. Ça résume tout.

C'est comme ce titre, Creed, qui est bien évidemment le patronyme du personnage, celui qu'on lui a refusé et qu'il refuse et qu'il lui faut acquérir, mais qui signifie tout simplement "croyance".

C'est pas du niveau du premier et du dernier Rocky mais c'est vraiment bien.

Et putain, c'est autre chose que Fruitvale Station.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Jan 2016, 15:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4719
Agréable surprise que ce film. D'autant plus que le projet me paraissait totalement inutile. J'aime beaucoup Rocky Balboa qui pour moi était la conclusion idéale à la saga. Il aurait pu même le film de retraite de Stallone.
Ce projet de suite reboot me semblait casse gueule au possible. Je n'avais jamais entendu parler du réalisateur et voir Stallone reprendre ce rôle alors qu'il est quasi grabataire.......

Pourtant, le film est une réussite quasi totale. Visuellement classe, le réalisateur a l'intelligence de ne pas se contenter de cloner le film 1 et d'uniquement faire un film pour le fan service. Adonis Creed est un personnage intéressant que les scénaristes ont bien développé. On s'attache à lui et sa caractérisation est plausible.

Alors il faut être honnête, le gros plus du film est encore une fois Stallone. Il vole la vedette dans tous les plans ou il apparait. Rocky est le personnage de sa carrière! Qui n'est pas ému face à se déchéance physique m'appelle !

Certains reprochent une histoire d'amour gnangnan. Ce n'est pas le point fort du film mais l'actrice est si mignonne.....

Non l'unique défaut du film reste ( comme d'ailleurs Rocky Balboa) le combat final. Non pas qu'il soit mal filmé ou sans enjeu ( très bonne scène des soigneurs lui palpant le cou). Non, c'est juste que l'adversaire n' a aucun intérêt. Pas de charisme. On ne l'a pas assez développé ou pas assez intelligemment pour qu'on sente une tension, un exploit de se battre contre lui.Si on se souvient encore autant du premier Rocky, ce n'est pas uniquement pour ce portrait de ce loser qu'est Balboa qui n'aura jamais eu qu'un chance dans sa vie mais aussi à cause de son adversaire Apollo, tout en charisme, tchatche et vivacité. Même les mauvais Rocky ( le 3 et le 4 ) proposaient au moins des "méchants" dont on se souvient.

Et le plus rigolo est que Tony Bellew est un véritable boxeur. Comme quoi, c'est vraiment la background du perso qui est à chier.

4/6


Dernière édition par Mr Degryse le 20 Jan 2016, 16:10, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Jan 2016, 15:59 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17855
Localisation: Paris
Mason Dixon (dans le VI) a quand même un passé, un background, un physique, un réel échange avec le héros. Alors que dans CREED, l'adversaire n'existe à mes yeux qu'à la toute fin, n'ayant avant cela ni les répliques ni même le physique (qu'avaient au moins un Mr T. ou un Dolph Lundgren) pour s'imposer. Il est vrai aussi qu'à partir du V, la saga oppose à Balboa de vrais boxeurs qui ne sont pas acteurs à la base.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Jan 2016, 16:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4719
Citation:
Mason Dixon (dans le VI) a quand même un passé, un background, un physique, un réel échange avec le héros. Alors que dans CREED, l'adversaire n'existe à mes yeux qu'à la toute fin, n'ayant avant cela ni les répliques ni même le physique (qu'avaient au moins un Mr T. ou un Dolph Lundgren) pour s'imposer. Il est vrai aussi qu'à partir du V, la saga oppose à Balboa de vrais boxeurs qui ne sont pas acteurs à la base.


Pour Dixon, le background était là mais je trouvais le combat final plus classique ( dans la logique Rocky. Je m'en prend plein la gueule mais je tape quand même comme un bœuf). Et le personnage était vraiment horripilant mais c'était aussi un bon point pour sa caractérisation.

C'est vrai que c'est étonnant. Plus la saga prenait des véritables boxeurs comme adversaires et moins ces derniers étaient charismatiques. Pire plus cela avance, plus les boxeurs adversaires passent pour des abrutis immatures, caractériels, trop surs d'eux, etc...... Cela doit refléter la réalité car cela ne choque même pas de vrais boxeurs qui acceptent ces rôles sans moufter.

Je trouve que Rocky Balboa et Creed souffrent réellement de ce manque d'intérêt qu'on a pour l'adversaire. Et meilleur est" le méchant", meilleur est le film.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Jan 2016, 10:57 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17855
Localisation: Paris
Comme je disais j'aime beaucoup Mason Dixon, mais c'était aussi parce que son entraîneur lui apportait un surplus d'humanité (et ça manque dans Creed, où le "méchant" n'a qu'un manager sans intérêt). J'aime par exemple la scène où Mason se rend un soir dans la vieille salle de son entraîneur, qu'il avait dégagé quelques années plus tôt. Ce genre de scène manque dans Creed.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Jan 2016, 11:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4719
Citation:
mais c'était aussi parce que son entraîneur lui apportait un surplus d'humanité (et ça manque dans Creed, où le "méchant" n'a qu'un manager sans intérêt


Oui, c'est vrai que cet entraineur n' aucun intérêt. ÊTRE allé chercher Graham McTavish qui est un bon acteur avec une sacrée gueule et un sacré physique et ne rien en faire.....

A une époque, c'est lui qu'on aurait vu sur le ring :D


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Jan 2016, 12:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18491
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Bonne surprise, je m'attendais à un film un peu fade et finalement il a plus de personnalité que ce que j'imaginais. La mise en scène n'a rien de follement originale mais a une certaine personnalité que ce soit dans cette manière de coller au personnage et ce mélange de caméra épaule et de moments plus construits (très bonne dernière scène d'entraînement).

Sinon on est dans la continuité du premier et du dernier Rocky, on retrouve cette modestie, cette émotion, ce côté down to earth
cette scène touchante où Creed a envie de chier avant le combat
avec une belle intelligence dans le côté suite reboot sans trop en faire. Les combats sont plutôt pas mal même si c'est vrai que l'anglais est totalement transparent et qu'il est loin d'un Drago.

C'est un peu long, l'histoire d'amour même si touchante au début, devient sans grand intérêt dans le dernier acte, voire même un peu idiote
la meuf qui revient auprès de son homme pour son combat, elle lui a pardonné
mais au final c'est pas grand chose. Le côté héritage, passage du film est vraiment réussi.

4/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Jan 2016, 09:57 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17855
Localisation: Paris
Maintien assez impressionnant du film en deuxième semaine, avec 378.288 sur cinq jour, là où Rocky Balboa affichait 257.877 sur l'ensemble de sa deuxième semaine. Pour rappel, Creed avait pourtant drainé moins de spectateurs que son aîné en première semaine (644.093 contre 670.642). Avec 1.022.381 spectateur sur une semaine et demi, le film va dépasser sans problème les scores de Rocky Balboa (1.156.933 spectateurs) et de Rocky V (1.352.214 spectateurs). Il se positionnera donc en troisième meilleur score de la série, derrière les III et IV, puisque pour rappel Rocky et Rocky II n'avaient pas rencontré leur public en France à leur sortie.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Jan 2016, 10:07 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2012, 14:47
Messages: 5973
Localisation: Paris
J'ai trouvé ça super. Surtout sur le fond en fait, comme les meilleurs Rocky. Tout ce qui tourne autour de Stallone m'a ému plus d'une fois. Et pour ma part j'ai aimé ces adversaires fonctionnels, tous plus têtes à claques les uns que les autres. Bref j'ai ri, j'ai eu la larme à l'oeil, et j'ai réussi à être galvanisé par certaines scènes absolument grisantes.
Le training final, le faux KO de Creed, le début du dernier round...


Maintenant j'aurais peut-être pas du me rematter Rocky Balboa juste avant. Stallone dit lui-même dans le making-of au sujet des combats : "Ça devrait couper l'envie à n'importe qui d'autre de faire un film de boxe". Son refus des combats archi-chorégraphiés, sans bruitages abusés, avec sa caméra qui s'efface au profit de l'émotion du combat, son montage qui alterne avec brio toutes les valeurs de plans possibles... Tout ça rendait le combat final authentique, immersif, comme si on était sur le ring. C'est pour moi le meilleur combat de boxe jamais filmé.

Dans Creed, c'est tout l'inverse en fait. On n'échappe pas à tous les tics de mise en scène made in 2015, starring le plan-séquence qui-va-nous-éblouir, ou encore les fonds verts inutiles pour réalisateurs-branleurs. Alors attention, c'est super léché, super bien chorégraphié, etc... Ce serait top pour n'importe quelle scène d'action, mais pas pour un combat de boxe à mon sens. Cette caméra qui ne sait pas se faire oublier, ces incrustes un peu moisies, et cette légère overdose de plans serrés ont un peu niqué mon immersion, et du coup l'émotion... C'est très personnel j'en conviens. C'est davantage un regret qu'un défaut objectif.

Pour autant, l'héritage de Rocky Balboa est entre de bonnes mains, et j'exige une suite.

4,5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2016, 22:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 2973
Localisation: - L Y O N -
Je ne suis pas un grand fan de la saga Rocky, dans le sens où ce ne sont pas des films avec lesquels j'ai grandi, mais j'ai beaucoup apprécié (re)découvrir le premier opus il y a quelques années, et la vision en salle de Rocky Balboa avait plutôt bien fonctionné sur moi.
Bref, j'allais voir ce Creed sans attente particulière, et je serais même peut-être passé à côté sans les bonnes critiques lues ici et là. Et bien j'ai accroché à fond.
L'histoire de filiation, de transmission, d'héritage, bien que balisée et fondamentalement assez peu originale est très bien menée, et offre quelques scènes fortes (le shadow boxing, pas mal de scène entre Rocky et Adonis), grâce notamment à l'interprétation de Stallone (la thématique de la perte des êtres chers lui offre quelques répliques magnifiques). J'ai été très ému lors du combat final, bien que le bad guy ne soit pas assez développé mais c'est franchement pas le sujet : le développement des personnages principaux pendant le film amène bien à l'idée qu'Adonis se bat pour se réaliser lui-même (et que Rocky l'accompagne), le film est donc cohérent selon moi.
J'ai toujours pas vu le V, il faudrait que je m'y colle.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2016, 22:55 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2012, 14:47
Messages: 5973
Localisation: Paris
Jerónimo a écrit:
J'ai toujours pas vu le V, il faudrait que je m'y colle.

Tu perds rien.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2016, 23:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 2973
Localisation: - L Y O N -
J'ai l'impression que le V à une réputation moyenne, et qu'il a quelques adeptes. Je tenterai à l'occasion, mais c'est sympa de me prévenir.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fruitvale station (Ryan Coogler - 2013)

DPSR

2

619

06 Jan 2014, 01:20

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Black Panther (Ryan Coogler, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Film Freak

104

6078

21 Juil 2018, 22:03

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La disparition d'Alice Creed (J Blakeson - 2010)

DPSR

10

775

07 Aoû 2010, 18:58

Zaphod Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Assassin's Creed (Justin Kurzel, 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

24

1143

13 Jan 2017, 12:17

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gutterballs (Ryan Nicholson, 2008)

Cosmo

1

368

23 Nov 2008, 20:11

Vintage Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Running with Scissors (Ryan Murphy, 2007)

Arnotte

0

401

29 Mar 2007, 09:11

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Half Nelson (Ryan Fleck - 2007)

Blissfully

12

902

02 Déc 2008, 01:08

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Ryan Initiative (Kenneth Branagh - 2013)

Karloff

5

502

21 Jan 2014, 16:45

Ozymandias Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lost River (Ryan Gosling - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

21

1705

03 Avr 2016, 13:44

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The United States of Leland (Matthew Ryan Hoge, 2003)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Le Pingouin

26

949

08 Aoû 2006, 22:05

Janet Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web