Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 14 Aoû 2018, 14:31

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Conan the Barbarian
MessagePosté: 06 Fév 2018, 09:11 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 13930
Localisation: Lille
A défaut d'un film, on aura une série tv sur Amazon, apparemment plus fidèle aux livres originaux (excellente initiative, j'ai lu pas mal des nouvelles de Robert E. Howard, c'est vraiment cool à lire, et intéressant à remettre dans son contexte : les années 30, les magazines Weird Tales, la correspondance et les influences de l'auteur avec Lovecraft).

http://deadline.com/2018/02/amazon-developing-conan-drama-based-robert-e-howard-books-colony-co-creator-1202278547/

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan the Barbarian
MessagePosté: 06 Fév 2018, 10:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Avr 2013, 08:44
Messages: 644
Justement j'ai lu pour la première fois quelques nouvelles de Conan récemment (en français), et j'ai été fort déçu. Les histoires se ressemblaient toutes, le langage un peu simplet, et une fois par chapitre l'expression "son sang se glaça dans ses veines". Je crois qu'il faut effectivement comme tu dis replacer dans le contexte : il n'y a rien de comparable avant, en termes d'univers et de genre. Mais si "pour l'époque" comme disaient les Deschiens, c'est vachement bien, le lecteur d'aujourd'hui peut trouver à redire.

En tout cas, on peut toujours rêver à une série adulte, rappelant les délires baroques du film, avec des personnages pas trop cons, mais grandes sont les chances que ça pue grave du cul.

_________________
-I failed.
-Good. Now go fail again.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan the Barbarian
MessagePosté: 06 Fév 2018, 13:15 
Hors ligne
Bisounours priapique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:35
Messages: 10598
Localisation: 48N50 -- 02E21
Slacker a écrit:
En tout cas, on peut toujours rêver à une série adulte,


The Witcher ?

_________________
- Nazi violent 1961-2013?
"my... "double anale", c'est ce que je crois?" Chlochette
"J'ai toujours aimé la culture nain" Sponge
Marlo a écrit:
J'adore Hollande.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan the Barbarian
MessagePosté: 06 Fév 2018, 14:06 
En ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5164
Slacker a écrit:
Justement j'ai lu pour la première fois quelques nouvelles de Conan récemment (en français), et j'ai été fort déçu. Les histoires se ressemblaient toutes, le langage un peu simplet, et une fois par chapitre l'expression "son sang se glaça dans ses veines". Je crois qu'il faut effectivement comme tu dis replacer dans le contexte : il n'y a rien de comparable avant, en termes d'univers et de genre. Mais si "pour l'époque" comme disaient les Deschiens, c'est vachement bien, le lecteur d'aujourd'hui peut trouver à redire.

En tout cas, on peut toujours rêver à une série adulte, rappelant les délires baroques du film, avec des personnages pas trop cons, mais grandes sont les chances que ça pue grave du cul.


Les histoires se ressemblent pas mal, oui, mais l'attrait de l'oeuvre pour moi n'est pas là. c'est l'amoralité du type et l'aridité du texte qui me touche. Merveille de caractérisation et de descriptions.

Je m'étais fait quelques unes des nouvelles étant plus jeune, et j'étais passé un peu à côté, mais en relisant l'intégrale en anglais il y a de ça deux ou trois ans, ça m'a mis sur le cul.

Mais même en français, ce genre de truc, c'est de l'or, pour moi:

"Conan s'adossa au mur et leva sa hache. Image de la férocité élémentaire, invincible et irréductible, il se tenait les jambes plantées dans le sol, la tête en avant, une main appuyée contre le mur pour se soutenir, l'autre brandissant la hache haut dans les airs, tous ses muscles tendus à l'extrême, ses traits figés en un masque de fureur mortelle. Ses yeux lançaient des éclairs terribles à travers un voile de sang. Les assassins flanchèrent. Ils avaient beau être des criminels sans foi ni loi, ils restaient néanmoins de purs produits du monde civilisé. En face d'eux se dressait le barbare, le tueur naturel. Ils reculèrent ; le tigre mourant pouvait encore donner la mort."

En anglais, y a cette citation qui me fout pas mal des claques aussi:

“I have known many gods. He who denies them is as blind as he who trusts them too deeply. I seek not beyond death. It may be the blackness averred by the Nemedian skeptics, or Crom's realm of ice and cloud, or the snowy plains and vaulted halls of the Nordheimer's Valhalla. I know not, nor do I care. Let me live deep while I live; let me know the rich juices of red meat and stinging wine on my palate, the hot embrace of white arms, the mad exultation of battle when the blue blades flame and crimson, and I am content. Let teachers and philosophers brood over questions of reality and illusion. I know this: if life is illusion, then I am no less an illusion, and being thus, the illusion is real to me. I live, I burn with life, I love, I slay, and am content.”

Je comprends complètement ton point de vue, du justement à l'aridité que je mentionne plus haut, mais dire que c'est un souci de lecteur de l'époque ou d'aujourd'hui, c'est pour moi une mauvaise lecture, tant le texte d'Howard est riche, que ce soit dans son propos ou dans sa forme.

A certains égards, je le vois un peu comme un Jack London de la Fantasy. Un type super sensible et qui cherche en permanence l'essence de l'humain dont il parle.

C'est en cela que l'adaptation de Milius est parfaite je pense, car il capture parfaitement ces facettes.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan the Barbarian
MessagePosté: 06 Fév 2018, 15:45 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 13930
Localisation: Lille
Puck en parle vachement mieux que moi, mais oui y'a une vraie beauté dans les textes de Howard. D'ailleurs les récentes vf chez Bragelonne sont vachement bien, elles ont été réécrites par un "spécialiste de Howard" qui est allé repêcher les textes originaux (donc même avant les censures et réécritures de Weird Tales) pour coller plus à l'esprit originel.
Et moi ce qui me fascine dans Conan, c'est toute la dualité/incompatibilité entre civilisation et barbarisme. Là où Howard et Lovecraft se retrouvaient bien, c'était dans leur dédain pour la société moderne. Dans Conan, les civilisés sont traîtres, peureux, vénaux, alors que Conan est en comparaison plein de vertu : il tient sa parole, ne s'occupe pas des affaires des autres, il a un sens de l'honneur et de l'équité. Alors certes il boit, tue et pille, mais avec un minimum de respect, et il ne tue que ceux qui lui ont fait faux-bond. Il a tendance à aider les victimes et les innocents si il juge que la situation le mérite, alors que ces personnes se sont justement faites abandonnées/trahies par la société.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan the Barbarian
MessagePosté: 06 Fév 2018, 17:45 
En ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5164
Oui, ce truc sur la société revient souvent dans l'oeuvre d'Howard, et c'est très juste de le comparer à Lovecraft (d'ailleurs, je te conseille plus que vivement Providence de Moore). Je l'ai comparé à London pour la même raison aussi. D'ailleurs ils se sont tous les deux suicidé assez jeunes.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan the Barbarian
MessagePosté: 06 Fév 2018, 17:51 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 13930
Localisation: Lille
Puck a écrit:
(d'ailleurs, je te conseille plus que vivement Providence de Moore)


Je viens de checker ce que c'est, en effet ça a l'air cool !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan the Barbarian
MessagePosté: 06 Fév 2018, 17:57 
En ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5164
Les dessins de Burrows, je les trouve moche en général, mais il a un sens du détail et une sorte de froideur qui colle parfaitement avec le tout.

C'est hyper dense et glauque, hein. Lis pas ça un jour où ça va pas.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web