Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 24 Sep 2018, 18:23

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 01 Déc 2017, 10:59 
Hors ligne

Inscription: 23 Mai 2017, 19:48
Messages: 8
Je ne vois pas du tout ce qu'on peut reprocher au scénario qui est d'une évidence à mon sens parfaite sans aucune fausse note.
La grande force de coco c'est de faire que tous les oubliés du monde, ceux en arrière-plan reviennent dans la lumière et ne disparaissent jamais. Le titre du film se base quand même sur un personnage qu'on ne voit que quelques minutes dans le film, mais qu'on sent malgré tout présent tout le long.
Quand PIXAR est ici à son meilleur, c'est de faire en sorte que tous les archétypes du schéma classique du récit d'initiation renouent avec son essence même. Le film surprend non pas spécialement dans la structure mais dans sa manière d'imbriquer les codes, sa façon de les remanier par des petites touches, des petits détails pour proposer au final quelque chose qu'on voit rarement. Le personnage d'Hector est génial pour ça, il aurait pu être qu'un simple side kick pour faire des blagues et des chansons, mais son évolution pour devenir un personnage primordial est vraiment touchant et très peu vu dans le genre.
Puis depuis quand dans un film d'animation "pour gosses" on assiste à un meurtre aussi frontal d'un personnage humain sans qu'aucune blague vienne ternir la cruauté de l'acte ? Je ne dis pas non plus que c'est incroyablement subversif, mais ça reste là encore assez étonnant.
Le film derrière les contours d'un film gentil et coloré est pétri d'angoisses. Unkrich est vraiment un réal passionnant, et c'est toujours de bon de rappeler (comme pour Toy Story 3) que les histoires, les mythes qu'ils viennent de la famille ou de l'imaginaire, sont les choses essentielles qui nous constituent et ne doivent pas être oubliées. Il faut les transmettre et les faire vivre.
C'est imparable et d'une profonde justesse.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Déc 2017, 11:54 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2007, 08:23
Messages: 898
flatclem a écrit:
boultan a écrit:
J'y allais un peu à reculons (le Mexique, ...

?


Plus précisément, le Mexique ramené aux clichés surannés des mariachi et du Día de los Muertos, à peu près aussi fins et recherchés que quand on voit encore des parisiens avec des bérets et une baguette sous le bras dans d'autres dessins animés.
Après, c'est traité de manière assez intelligente pour que ça passe hein. Mais ça reste une carte postale archétypale et un brin condescendante.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2017, 23:30 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4744
Je me joins à l' engouement d'ici. C'est admirable. J'ai adoré. C'est de loin le meilleur Pixar depuis vice versa . Thematiquement peut être moins riche que ce dernier mais plus beau graphiquement. C'est drôle, jamais ennuyeux et émouvant. Et la musique est très bien sans tomber dans l' aspect comédie musicale qui parfois m' horripile dans les Disney. Alors, certes le schéma est deja vu. On capte vite la `surprise' du film. Mais la n'est pas l' essentiel. On revient aussi à un film tout public ne prenant ni les enfants ni les parents, adultes pour des cons. Mes enfants ont adoré et on a parlé du film toute la soirée..

Un gros 5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2017, 23:34 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72201
Localisation: Fortress of Writing
Mr Degryse a écrit:
Mes enfants ont adoré et on a parlé du film toute la soirée..

Donc de la mort?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Déc 2017, 09:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4744
Oui


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Déc 2017, 14:56 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72201
Localisation: Fortress of Writing
Damn!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Déc 2017, 09:43 
Hors ligne
Il vous dira quoi
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:39
Messages: 12401
Localisation: No soup for you!
Revu, avec enfants cette fois, et toujours aussi bien et beau. Touchant. J'ai vu ma fille verser une petite larme à la fin.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Déc 2017, 13:22 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18478
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Totalement d'accord avec Freak et Degryse.
Quel plaisir de revoir Pixar remonter un peu la barre. (Que ce soit le meilleur depuis Inside Out est une évidence)
Visuellement c'est une tuerie, l'un des plus beaux festins visuels de l'année. Le scénar suit peut-être une trame classique mais ça reste original, super bien construit, le plaisir de bien raconter une histoire transparaît à chaque instant. J'ai beaucoup aimé le """twist"""
concernant l'identité de l'homme sur la photo
. La séquence émotion est, quand on y arrive, totalement attendue, mais d'une grande puissance. Les persos sont tops, la musique est cool, le chien est génial, bref, c'est que du plaisir.. Après, on est tout juste pas au niveau de leurs tout grands films mais il vieillit déjà bien..

Gros 5/6

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Déc 2017, 21:46 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24733
Localisation: Paris
Je crois que j'ai jamais autant aimé à la fin un film que j'ai moyennement aimé au milieu.

Le début était cool, mais finalement un peu sur-long, trop embrouillé. L'arrivée dans le monde des morts, pareil, c'est joli, mais je trouvais ça confus, je comprenais rien à qui allait dans quelle direction. Pour du Pixar, cette absence de limpidité ça m'a étonné.

Le milieu, sympa, formuléïque, l'éternel quête pixarienne, super beau visuellement, avec une vraie imagination et un côté "jamais vu ailleurs" (les animaux-guides). J'avoue que tout l'univers latino me parle pas des masses, mais ça c'était superbe. Bref, je trouvais ça cool, mais sans plus.

Mais lorsque tout coalesce à la fin, j'ai commencé à être progressivement à fond, étant peu à peu bouleversé, jusqu'à un final où j'en pouvais plus. Comme dirait le Cow-Boy: J'AVAIS DES SPASMES (mais de larmes).

Sans nul doute le plus beau film jamais fait sur la relation arrière-arrière-grand-père/arrière-arrière-petit-fils.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Déc 2017, 22:12 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18478
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Qui-Gon Jinn a écrit:
Sans nul doute le plus beau film jamais fait sur la relation arrière-arrière-grand-père/arrière-arrière-petit-fils.

Oui, d'ailleurs c'est super cool qu'il y ait non pas deux mais trois générations d'écart.
Comme c'est super cool aussi que le film ait le nom de ce perso en guise de titre..

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Déc 2017, 10:52 
Hors ligne
Il vous dira quoi
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:39
Messages: 12401
Localisation: No soup for you!
Arnotte a écrit:
Qui-Gon Jinn a écrit:
Sans nul doute le plus beau film jamais fait sur la relation arrière-arrière-grand-père/arrière-arrière-petit-fils.

Oui, d'ailleurs c'est super cool qu'il y ait non pas deux mais trois générations d'écart.
Comme c'est super cool aussi que le film ait le nom de ce perso en guise de titre..



ça c'était génial. Dire que mes filles fréquentent encore beaucoup leur arrière grand-mère :) ça m'a touché.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Déc 2017, 12:24 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18478
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Coco qui incarne non seulement la frontière entre les deux mondes, mais aussi le coeur du film: la mémoire.
Titre parfait.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Déc 2017, 18:31 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17903
Localisation: Paris
Film Freak a écrit:
Mr Degryse a écrit:
Mes enfants ont adoré et on a parlé du film toute la soirée..

Donc de la mort?


J'ai eu droit à "mais alors Mamie Gisèle aussi, maintenant c'est un squelette qui peut se battre avec ses os et remuer dans tous les sens ?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Déc 2017, 20:58 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72201
Localisation: Fortress of Writing
C'est quand même mieux que "alors elle est au ciel?" :D

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Monsters, Inc. (Pete Docter, David Silverman & Lee Unkrich, 2001)

Walt

1

387

19 Juin 2015, 20:43

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Coco (Gad Elmaleh - 2009)

Cosmo

11

760

11 Sep 2011, 21:42

JeeB Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Flashdance (Adrian Lyne - 1983)

juLILO

12

1803

03 Juin 2016, 07:35

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bolivia (Adrian Caetano - 2001)

DPSR

0

411

11 Juil 2007, 23:06

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Coco avant Chanel (Anne Fontaine, 2009)

Arnotte

7

767

25 Oct 2011, 08:23

Gaia Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Coco Chanel & Igor Stravinsky (Jan Kounen - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

27

1492

27 Jan 2010, 11:32

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Echelle de Jacob (Adrian Lyne, 1990)

Mr Chow

9

1045

09 Nov 2015, 09:59

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Buenos Aires 77 (Adrian Caetano - 2006)

DPSR

1

425

02 Juil 2007, 09:10

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Liaison fatale (Adrian Lyne, 1987)

Film Freak

2

658

05 Sep 2016, 22:03

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ava (Léa Mysius, 2017)

Art Core

11

1071

04 Juil 2017, 18:37

Donut78 Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web