Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Avr 2018, 22:05

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 10:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7602
Film Freak a écrit:
Citation:
D. Mémoire vive mais vague d'y avoir adhéré.
Un doute sur celle-ci. Pour moi, les films dont on se souvient plus de l'impact qu'il nous a causé que du film en lui même.

J'aurais plutôt dit "un de tes films préférés quand t'avais 17 ans mais plus maintenant".


Ca peut aussi oui.

Citation:
Citation:
E. Chef-d’œuvre pour les autres et, finalement, pour moi aussi.
Les grands films indiscutables de l'histoire du cinéma.

C'est pas des "films préférés" ça. Ou alors ça va dans la catégorie B.


Ca dépend, pour moi les films que j'ai classés ici sont dans mon top 10.

Citation:
Citation:
F. Emotion personnelle mais pas forcément partageable.
Les films pas forcément estampillés comme des chef d'oeuvre, qui divisent beaucoup, mais qu'on classe tout en haut.

Redondant avec la catégorie A. "Émotion personnelle" = "Film-compagnon de route".


Ils peuvent être dans la même catégorie oui. Mais le but du jeu est de trouver des films qui ne peuvent être que dans la catégorie F (c'est à dire des films qui divisent forcément)

Citation:
Citation:
G. Sublime ou important, un temps pour "nous". Pas revu. Crainte.
J'ai mis ici les chocs de mon début de cinéphilie, ces films un peu marginaux, un peu expérimentaux, très importants pour moi à l'époque mais que je pourrais ne plus aimer aujourd'hui.

"Pas revu" = "vu une fois" de la catégorie C.


La différence ici est que ce sont des films qu'on a peur de revoir. La catégorie C contient des films dont on ne doute pas, dont on est certain qu'ils nous plairont toujours à la seconde vision.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 10:55 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71469
Localisation: Fortress of Writing
Mouais, ça se chevauche quand même pas mal et de manière pas très pertinente.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 10:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18138
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Je trouve aussi toutes ses catégories un peu redondantes. Ca peut être marrant à faire pour soi mais aucun intérêt pour quelqu'un de lire ce "top" de quelqu'un d'autre.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 11:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1065
A. Indiscutable. Film-compagnon de route. Vu et revu. "Lot" primitif. Jamais épuisé.
8 et demie (Fellini)

B. Devenu indiscutable ou soupçonné tel. Mais peu de réelle "connivence" avec.
Journal d'un curé de campagne (Bresson)

C. Aérolithe vu une fois, classé à part, second "lot" virtuel.
Leo the last (Boorman)

D. Mémoire vive mais vague d'y avoir adhéré.
Le Septième sceau (Bergman)

E. Chef-d’œuvre pour les autres et, finalement, pour moi aussi.
Apache (Ford)

F. Emotion personnelle mais pas forcément partageable.
Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant (Greenaway)

G. Sublime ou important, un temps pour "nous". Pas revu. Crainte.
L'homme qui voulut être roi (Huston)

H. Nanars erratiquement présents. Liés à l'enfance.
Retour vers le futur (Zemeckis)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 11:23 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23083
Localisation: Arkham Asylum
Film Freak a écrit:
C'est n'importe quoi.


C'est d'autant plus n'importe quoi que c'est tiré de L'exercice a été profitable, Monsieur, recueil de notes personnelles de Daney trouvées après ça mort, pas du tout destinées à être publiées ou quoique ce soit (je suis très mitigé sur la légitimité de ce livre d'ailleurs). Ce top, c'est un truc de démarche personnelle assez incompréhensible, et qui ne regarde que lui.
Bref, je valide pas.

_________________
Minecraft mon amour


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 12:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6222
Art Core a écrit:
Je trouve aussi toutes ses catégories un peu redondantes. Ca peut être marrant à faire pour soi mais aucun intérêt pour quelqu'un de lire ce "top" de quelqu'un d'autre.


C'est pas forcément hyper rigoureux mais par contre je pense que c'est très efficace pour justement qu'un regard extérieur comprenne bien l'importance différenciée de chaque film dans notre esprit.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 12:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6222
A. Indiscutable. Film-compagnon de route. Vu et revu. "Lot" primitif. Jamais épuisé.
2001, l'Odyssée de l'espace. Je l'ai revu il y a six mois en me disant que j'allais être saoulé après l'avoir tant vu, mais non, j'y ai encore vu des choses nouvelles, j'ai encore eu un rapport singulier, renouvelé avec l'oeuvre.
Mais j'aurais pu citer Profession: Reporter d'Antonioni, à l'ambiance riche, inoubliable.

B. Devenu indiscutable ou soupçonné tel. Mais peu de réelle "connivence" avec.
Citizen Kane.

C. Aérolithe vu une fois, classé à part, second "lot" virtuel.
Shoah. Vu en deux séances de 4H un weekend à l'Institut Lumière. En sortant de la salle le dimanche soir, les rares survivants dont je faisais partie se regardaient avec des yeux qui revenaient de l'enfer.

D. Mémoire vive mais vague d'y avoir adhéré.
Le Vent de la nuit, de Philippe Garrel.

E. Chef-d’œuvre pour les autres et, finalement, pour moi aussi.
Vertigo. La première vision m'avait laissé sur ma faim, mais après plusieurs revisions je comprends (et partage certains jours) tout à fait l'obsession dont il fait l'objet. C'est le Tristan et Isolde (opéra de Wagner) du cinéma.

F. Emotion personnelle mais pas forcément partageable.
Night moves, de Kelly Reichardt. Mon enflammade sur le topic n'a été corroborée par personne sur le forum. Le film a été salué par une partie de la critique, mais discrètement, tandis que d'autres trouvaient le film moyen. Je pense sincèrement qu'il sera réévalué et considéré comme un des meilleurs films de ces dernières années.

G. Sublime ou important, un temps pour "nous". Pas revu. Crainte.
J. Edgar de Clint Eastwood. Peu de films dans cette catégorie me concernant car je revois beaucoup les films que j'aime ou qui m'ont intrigué.

H. Nanars erratiquement présents. Liés à l'enfance.
Pas des nanars mais Trues Lies, Goldeneye.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 13:24 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23083
Localisation: Arkham Asylum
Baptiste a écrit:
H. Nanars erratiquement présents. Liés à l'enfance.
Pas des nanars mais Trues Lies, Goldeneye.


Daney classe des films comme Un condamné à mort s'est échappé dans cette catégorie, donc allez comprendre ce qu'il entend par "nanar".

Encore une fois, c'est débile de répondre à ce top hors de son contexte.

_________________
Minecraft mon amour


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 13:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6222
Oui après on peut choisir de répondre indépendamment de l'intention de l'auteur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 17:18 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23083
Localisation: Arkham Asylum
Même en russe, ce classement ne veut rien dire.

_________________
Minecraft mon amour


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 17:44 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16086
Localisation: FrontierLand
Faudrait trouver un autre mot que "branlette" là, parce que ça dépasse vraiment tout... Quelle daube mon dieu, on dirait du enculture.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 17:58 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Nov 2015, 05:09
Messages: 690
A. Indiscutable. Film-compagnon de route. Vu et revu. "Lot" primitif. Jamais épuisé.
Turkish Delight de Paul Verhoeven

B. Devenu indiscutable ou soupçonné tel. Mais peu de réelle "connivence" avec.
The Godfather de Francis Ford Coppola

C. Aérolithe vu une fois, classé à part, second "lot" virtuel.
Alphaville de Jean-Luc Godard

D. Mémoire vive mais vague d'y avoir adhéré.
L'Empire des Sens de Nagisa Oshima

E. Chef-d’œuvre pour les autres et, finalement, pour moi aussi.
Sunset Boulevard de Billy Wilder

F. Emotion personnelle mais pas forcément partageable.
War Horse de Steven Spielberg

G. Sublime ou important, un temps pour "nous". Pas revu. Crainte.
My Blueberry Night de Wong-Kar Wai

H. Nanars erratiquement présents. Liés à l'enfance.
Krull de Peter Yates

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 31 Jan 2017, 18:15 
Hors ligne
Expert

Inscription: 27 Oct 2016, 16:17
Messages: 237
A. Indiscutable. Film-compagnon de route. Vu et revu. "Lot" primitif. Jamais épuisé.
Blow up, les Cousins de Chabrol, Hana-Bi, South Goodbye South, The Steel Helmet, Val Abraham
(je revois peu les films)

B. Devenu indiscutable ou soupçonné tel. Mais peu de réelle "connivence" avec.
Barry Lindon, Docteur Folamour, Paris-Texas, Pialat, Pulp Fiction

C. Aérolithe vu une fois, classé à part, second "lot" virtuel.
La Maman et la Putain, the King of New York, le Joli Mai, l'Obsédé en plein Jour, une Vraie Jeune Fille (Breillat)
The Big Red One
Le Soulier de Satin (de Oliveira)


D. Mémoire vive mais vague d'y avoir adhéré.
Notre Musique de Godard, Marius et Jeanette

E. Chef-d’œuvre pour les autres et, finalement, pour moi aussi.
Notorious, les Portes du Paradis, la Garçonnière, Fleurs de Shangaï

F. Emotion personnelle mais pas forcément partageable.
Grands soirs & petits matins de William Klein, Crash de Cronenberg
Drôle de Drame
le Troisième Homme, Citizen Kane (expérience familiale)

G. Sublime ou important, un temps pour "nous". Pas revu. Crainte.
Anatomie d'un Rapport
Irène (Alain Cavalier)
Le Filmeur

H. Nanars erratiquement présents. Liés à l'enfance.
La Belle Américaine, les Bronzés font du ski, Chacun cherche son Chat,
Un Château en Enfer

Il faut comprendre que le classement n'est pas organisé de façon collective et hiérarchique ( les rubriques se recoupent), mais personnelle, à la fois psychologique et historique


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 01 Fév 2017, 15:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1553
A. Indiscutable. Film-compagnon de route. Vu et revu. "Lot" primitif. Jamais épuisé.
Excalibur
Shining
Il était une fois dans l'ouest
Les temps modernes
Elephant man
The Killer
Psychose

B. Devenu indiscutable ou soupçonné tel. Mais peu de réelle "connivence" avec.
Certains Visconti, Antonioni, Welles, Jules et Jim


C. Aérolithe vu une fois, classé à part, second "lot" virtuel.
Le ventre de l'architecte
La roue de Gance
Satantango
Je vous salue marie
A l'ouest des rails
Trilogie Bill Douglas

D. Mémoire vive mais vague d'y avoir adhéré.
Meurtre d'un bookmaker chinois
Pont du nord


E. Chef-d’œuvre pour les autres et, finalement, pour moi aussi.
Akira
French connection


F. Emotion personnelle mais pas forcément partageable.
Tetsuo
Mission impossible
Film (Beckett)
Chant du missouri

G. Sublime ou important, un temps pour "nous". Pas revu. Crainte.
Comédies musicales de Minelli

H. Nanars erratiquement présents. Liés à l'enfance.
Howard the duck
SOS fantomes
Willow
Crocodile dundee
Bigfoot et les Henderson
Le secret de mon succès
La soupe aux choux


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Classification Serge Daney
MessagePosté: 01 Fév 2017, 16:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8066
Qui-Gon Jinn a écrit:
A. Indiscutable. Film-compagnon de route. Vu et revu. "Lot" primitif. Jamais épuisé.

B. Devenu indiscutable ou soupçonné tel. Mais peu de réelle "connivence" avec.

C. Aérolithe vu une fois, classé à part, second "lot" virtuel.

D. Mémoire vive mais vague d'y avoir adhéré.

E. Chef-d’œuvre pour les autres et, finalement, pour moi aussi.

F. Emotion personnelle mais pas forcément partageable.

G. Sublime ou important, un temps pour "nous". Pas revu. Crainte.

H. Nanars erratiquement présents. Liés à l'enfance.


Moi et les autres


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. la classification ultime

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

20

3052

30 Juin 2011, 14:50

elmomo Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web