Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 20 Nov 2018, 08:47

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 31 Oct 2006, 22:59 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16843
Localisation: en cours...
Des spoilers tout plein, mais pas envie de tronçonner mon texte. Julilo, il faudrait que tu le voies, je pense que ça pourrait vraiment te plaire.

Image

Des fois, c'est génial de se planter d'heure pour une projection de presse. Du coup, on se dit que, vu qu'on s'est déplacé jusque sur les Champs, on va aller voir un film et que, vu qu'il est 18h et qu'il n'y a que Bye Bye Blackbird, qu'on n'avait pas forcément envie de voir, au Publicis, bah on va quand même tenter l'affaire.

Pas envie de le voir parce que le thème, parce que l'affiche, parce que la peur de voir un film de Baz Lurhman (pas sûr de l'orthographe...), parce que la peur de voir du chromo, de la carte postale du monde du cirque...

Et puis voilà, on entre, on s'assoit, la lumière baisse. Le premier plan fout les foies: oulah, écran bleu dégueulasse, décor carton-pâte, clicheton des ouvriers qui se reposent sur une poutrelle d'acier suspendue dans le vide... J'aurais p-ê mieux fait de rentrer, moi...

Et puis surprise, boum, du montage, pas de dialogue, début différé, changement de lieu, de temps, mise en place du cadre, par miracle neigeux, une image pleure, nous voici sans le savoir sous un chapiteau. Une trapéziste entre les ombres, un homme-singe qui grimpe où il veut, une apparition à la Flaubert... Et surtout la création du hors-champ: cadre serré sur les hommes, jeux de regards, d'émotion, montage, encore: oui, c'est un chapiteau, on le comprend, maintenant, mais c'est comme si les deux êtres, un qui regarde, l'autre qui ne se sait pas regardée, étaient seuls... C'est simple, c'est beau, c'est classique aussi, mais c'est devenu rare, de savoir filmer un champ/contre-champ. Julilo, il faut que tu voies ce film, pour son aspect chorégraphique, sa mise en mouvement des corps, et sa manière de le filmer, ce mouvement, de dissocier par le cadre les bras et les jambes, ou bien des les joindre, et encore : de faire sentir, dans une danse, les jambes dans le hors-champ d'un buste... Et sentir que les choix de cadre sont au service des corps. Qu'on pouvait, effectivement, ici ne pas filmer les jambes, ici recadrer plus près, ici reculer... Que c'est ainsi que les plans devaient s'enchaîner. C'est sublime.

Bye Bye Blackbird est beau pour ça: parce qu'il gère le champ, le contre-champ, le hors-champ. Parce qu'il se fout du surdécoupage à la Lurhman, parce qu'il se fout du chromo, et parce qu'il les connaît, aussi, et qu'il joue à ne surtout pas les suivre. C'est très fort de la part de Savary que d'éviter la tentation du spectaculaire en plan large, du vertige accentué, de la contre-plongée qui tue... Savary s'embarque au contraire sur les trapèzes et donne à sentir le poids des corps, l'effort des figures... La voltige ne coule pas de source, il y a du muscle, il y a du corps, c'est une force, un effort, c'est physique...

Image

On en sort essouflé, on n'est pas porté par des câbles, on ne vole pas, on se fait voler. Et si parfois un angle étonnant surgit, il ne paraît jamais m'as-tu-vu, mais semble toujours relever de l'évidence: oui, c'est ce plan qu'il fallait faire, bien sûr (ex: un plan de coupe en plongée sur des ouvriers plantant, en rond, un piquet dans le sol... belle ronde de coups de marteau, pour une scène qui, en dix secondes, est l'ellipse permettant de faire s'écouler une journée).

Et dans cette optique, c'est logiquement que l'accident survient, justement, non pas parce qu'on "fly", mais parce qu'on se laisse aller à "fly away". L'accident, dans Bye Bye Blackbird, c'est le débordement du spectacle, le trop-plein de lumière, lorsque l'imagerie de luxe, le ralenti excessif sur fond de velours noir comme surgit d'une pub pour parfum, ou encore le mauvais fond bleu, rappliquent en masse. Ca n'arrive qu'une fois. C'est une erreur. Alors c'est la chute. Les corps croyaient voler et c'est justement à ce moment qu'ils chutent. C'est entraîné par la beauté du geste de laisser tournoyer une main sans la saisir, parce que l'arabesque au vent était gracieux, qu'on oublie que, ne pas retenir la main, c'est lâcher le fil de la vie...

Et le cri, la chute, qui s'ensuit, est d'une violence organique telle que le réel semble une claque.

Logiquement, la fuite, c'est de ne pas redescendre. C'est étonnant que personne (à ma connaissance) n'y ait pensé avant, à ça : un trapéziste qui ne veut plus redescendre sur terre. Qui devient de fait l'abominable homme-oiseau, qu'on expose en cage...

Beaucoup de films commenceraient là. Ou feraient de cette transformation un deuxième acte, avant une résolution permettant à l'oiseau soit de redevenir homme, soit de s'envoler. Bye Bye Blackbird s'en dispense. La fin surgit avec autant de force que la chute: comme une volonté de rejeter l'imagerie (plumes blanches versus plumes noires) qui à nouveau guette. Elle est toujours tapie dans l'ombre, mais toujours fuie. Toujours rattrapée par le réel.

Alors la détonation finale, comme un coup de tonnerre... pas de troisième acte, même pas le temps d'avoir envie de pleurer. Mince... Il y aurait pourtant de quoi.
J'aurais juré qu'on n'en était qu'à une heure de métrage... Eh bien non.

Bang. Bye-bye, Blackbird.

5+/6

ps: et la musique de Mercury Rev est très bonne. Et la photo, tamisée, nuancée, raffinée, belle en fait, ne donne jamais dans le flashy ni dans le sépia, et ça c'est un bonheur.

ps2: je trouve dommage que le film soit passé à ce point inaperçu dans la presse et dans les salles. Mal vendu, mal présenté, mal expliqué (citation hénaurme de Elle, magazine de haute voltige: "vol au-dessus d'un nid de foufous" :idea: on peut difficilement faire plus con)... Sans ce hasard, je n'aurais jamais su que je passais à côté d'un des plus beaux films de l'année et d'une des mises en scène les plus rigoureuses du moment.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Nov 2006, 01:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:56
Messages: 8582
Localisation: Caché avec Charlie
Zad a écrit:
Image


C'est bizarre cette affiche, on dirait qu'ils échangent de la morve de nez à nez...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Nov 2006, 02:23 
Hors ligne
Dancing Queen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juil 2005, 14:45
Messages: 7254
Localisation: Neverland
Zad a écrit:
Des spoilers tout plein, mais pas envie de tronçonner mon texte. Julilo, il faudrait que tu le voies, je pense que ça pourrait vraiment te plaire.


Ha mais je l'avais reserve mais il n'est pas sortit ici... C'est toujours la meme histoire...

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Nov 2006, 14:47 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16843
Localisation: en cours...
Zad a écrit:
C'est étonnant que personne (à ma connaissance) n'y ait pensé avant, à ça : un trapéziste qui ne veut plus redescendre sur terre.


ah ben au temps pour moi: qq'un y a pensé: Kafka, dans une nouvelle dont Savary s'est inspiré. Sacré Franz.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Mar 2007, 17:04 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Caricature risible de film romantique post-trauma. james Thierrée joue comme un goret.
1/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Mar 2007, 17:29 
Hors ligne
Dancing Queen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juil 2005, 14:45
Messages: 7254
Localisation: Neverland
Tiens je profite que le film remonte pour poser cette question que j'ai toujours oublié de poser: est-ce que le titre fait référence à la pièce de Bob Fosse ou aucun rapport?

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Mar 2007, 17:42 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
juLILO a écrit:
Tiens je profite que le film remonte pour poser cette question que j'ai toujours oublié de poser: est-ce que le titre fait référence à la pièce de Bob Fosse ou aucun rapport?


Sans doute hein ça m'étonnerait que ce soit e nom de la boîte de Tampix de la copine de Savary... C'est bien sinon Daniel Larrieu en général?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Mar 2007, 17:54 
Hors ligne
Dancing Queen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juil 2005, 14:45
Messages: 7254
Localisation: Neverland
DPSR a écrit:
Sans doute hein ça m'étonnerait que ce soit e nom de la boîte de Tampix de la copine de Savary


Ce qui m'intéresse surtout c'est si y'a une référence comment il la justifie dans le film ou c'est juste parce qu'ils ne savaient pas comment appeler le film et comme ça parle d'un gars dans les airs hop, bye bye black bird...

DPSR a écrit:
C'est bien sinon Daniel Larrieu en général?


Perso j'aime beaucoup Waterproof de lui et j'aime bien ce qu'il fait dans l'ensemble.

C'est quoi que tu vas voir Waterproof ou Never Mind?

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Mar 2007, 18:33 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Citation:
et comme ça parle d'un gars dans les airs hop, bye bye black bird...


Bah ouais trapèze + paf aïe aïe aïe = bye bye blackbird. CQFD.



Citation:
C'est quoi que tu vas voir Waterproof ou Never Mind


Alors c'est Never Mind qui passe à côté de chez moi mais Waterproof reprend ces jours ci dans le Val d'Oise.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Mar 2007, 19:06 
Hors ligne
Dancing Queen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juil 2005, 14:45
Messages: 7254
Localisation: Neverland
DPSR a écrit:
Citation:
C'est quoi que tu vas voir Waterproof ou Never Mind


Alors c'est Never Mind qui passe à côté de chez moi mais Waterproof reprend ces jours ci dans le Val d'Oise.


OK. J'ai eu de bons échos de Never Mind, tu peux toujours tenter. Mais Waterproof est une chouette expérience et change vraiment de ce qu'on voit d'habitude donc si tu as le temps d'aller voir Waterproof, ça vaut le coup.

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Herbie : Fully Loaded (Angela Robinson -2005)

Jericho Cane

7

899

27 Nov 2008, 12:21

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Zoo (Robinson Devor - 2007)

Blissfully

0

439

27 Mai 2007, 21:54

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rhum Express (Bruce Robinson - 2011)

Karloff

10

1173

17 Nov 2011, 14:44

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Last Days on Mars (Ruairi Robinson - 2013)

Qui-Gon Jinn

0

555

18 Fév 2018, 22:57

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bienvenue chez les Robinson (Stephen J. Anderson - 2007)

Karloff

4

767

19 Aoû 2016, 11:30

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Robinson Crusoe sur Mars (Byron Haskin, 1964)

Zad

1

497

27 Oct 2008, 10:35

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The invention of lying (Gervais & Matthew Robinson - 2009)

DPSR

1

553

12 Avr 2011, 14:24

sponge Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jusqu'au bout du rêve (Phil Alden Robinson, 1989)

Film Freak

13

730

19 Mai 2012, 09:09

Dark Jojo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Saga Jack Ryan (McTiernan, Noyce, Robinson, 1990-2002)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

18

1407

23 Oct 2009, 01:43

Kurtz Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Arc (Kim Ki-duk - 2005)

Blissfully

5

849

18 Déc 2005, 21:26

panel Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web