Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 17 Jan 2018, 14:21

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 01 Jan 2018, 07:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8013
Image

Dans un monde contemporain alternatif, humains, orcs, elfes et fées coexistent depuis le début des temps. Défiant les genres, Bright est un film d'action qui suit deux policiers issus de milieux différents, Ward et Jakoby. Confrontés aux ténèbres lors d'une patrouille nocturne de routine, ils voient leur avenir et leur monde se métamorphoser à jamais.


Ayer c'est le mec capable de te pondre des séries B très sympas tels que Fury, End of Watch, Training Day, Au bout de la nuit et de sombres croûtes tels que Suicide quad et le Sabotage avec Schwarzie. Son Bright produit avec Netflix est un peu entre les deux. Pas aussi catastrophique que l'annonce la critique américaine mais perclus de défauts pour atteindre le rang de ses meilleurs films.

La première heure démarre très bien. Ca use de mécanismes assez classiques tel que le duo de flics mal assortis, le traumatisme pas encore résolu, mais le tout est efficace et agréable à suivre. L'histoire classique est rehaussée par l'insertion d'une touche héroïc-fantasy dans l'univers de flics à LA. L'incursion d'elfes, orcs et sorciers dans cette ambiance urbaine est plutôt réussie et la direction artistique à l'avenant. On s'amuse même à imaginer un sous-texte politique couillu mais le film ne tient jamais ses promesses sur ce point.

Du spectacle de la première heure, le film s'éparpille trop dans sa deuxième partie. C'est rythmé et ça n'est pas l'accumulation de fusillades qui pose problème, la violence cash du film est plutôt bienvenue, mais un découpage trop souvent approximatif des scènes d'action. Paradoxalement, le bat blesse là où on attendait le plus Ayer. Ca n'est pas catastrophique, il y a une scène d'action très sympa vers la fin, mais les gunfights s'avèrent relativement basiques.

Après le tout est bien rythmé, on ne s'emmerde jamais, et c'est bien les acteurs qui sauvent le tout. Will Smith fait le (très bon) job, Edgerton est excellent dans le rôle de l'orc non reconnu par sa communauté et ses collègues humains et Noomi Rapace s'éclate comme une folle dans son rôle de méchante elfe.

Le film est frustrant car il aurait pu exploiter mieux son séduisant univers hybride mais ça serait méchant de ne pas avouer qu'il n'est pas distrayant. Mais c'est surtout décevant de partir d'un pitch si original pour arriver à un traitement si convenu. C'est pas la tehon comme l'affirme la critique américaine mais espérons qu'un second volet exploitera mieux le potentiel de ce premier volet qui s'avère au final oubliable.

3/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 01 Jan 2018, 15:02 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Nov 2007, 19:14
Messages: 3166
Localisation: Belgium
Donc ce n'est pas qu'une longue course poursuite absurde, sans idée, sur fond de satire sociale creuse, avec une direction artistique faible ?

_________________
"Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice."
- George Orwell


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 01 Jan 2018, 16:30 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8013
Allan a écrit:
Donc ce n'est pas qu'une longue course poursuite absurde, sans idée, sur fond de satire sociale creuse, avec une direction artistique faible ?


Pour te répondre en détails:

- la course poursuite occupe effectivement la moitié du film mais l'action est suffisamment rythmée pour qu'on ne la trouve pas longue. Je ne me suis pas ennuyé, après comme je l'écris c'est plus l'exécution basique de ces moments de bravoure qui pêche. Absurde non, pas plus que 80% des films contenant le même concept narratif. Ca tape pas dans le haut du panier certes mais le McGuffin fonctionne.

- Sur la satire sociale, je ne dirais pas qu'elle est creuse vu qu'elle est inexistante. Ca n'est clairement pas l'intention du film qui s'en fout. Après c'ets frustrant car il y avait effectivement le moyen d'une bonne métaphore sociale avec ces différentes espèces "féeriques".

- Ah non la direction artistique est vraiment pas mal par contre. Quelques belles idées visuelles, tout ce qui est lié à l'endroit où démarre la course-poursuite par exemple. L'univers du film est ce qu'il y a de plus séduisant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 04 Jan 2018, 19:52 
Hors ligne
Le quoteur fou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2005, 17:40
Messages: 12098
Localisation: Hill Valley
Quand je vois un film au cinéma, j'ai un certain niveau d'exigence. Quand je regarde une production TV ou Netflix, j'ai un niveau d'exigence beaucoup plus bas. Les avis du forum en section TV montrent que je ne suis pas le seul. Jakoby et le remake de l'intégration difficile des noirs est assez poussif, car le point de vue de Jakoby, le seul intéressant, a peu de métrage, sans parler de la difficulté de dire quelque chose de neuf sur le sujet. Le reste de l'intrigue a déjà été vu 50 fois et la fin est intégralement prévisible une demi heure à l'avance (espérons que la suite en fera quelque chose), y compris hélas son twist à deux balles. Quelques idées de chorégraphies de combat sont cheap et l'action reste classique mais elle fonctionne bien. Du coup, Bright m'a surpris agréablement. Il y a un bon rythme, trop coûteux pour un budget TV/Netflix standard. Le quartier dystopique avec tripots et gangs de différentes races occupe agréablement les moments calmes. Pour moi, c'est du très bon Netflix.
2 / 6 si j'avais vu ça au cinéma. 5 / 6 pour une production destinée au net

_________________
Image Tennis de Table Bordeaux


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 04 Jan 2018, 19:57 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17595
Localisation: Paris
Y a pas un petit côté Futur immédiat - Los Angeles 91 ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 04 Jan 2018, 20:03 
Hors ligne
Le quoteur fou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2005, 17:40
Messages: 12098
Localisation: Hill Valley
Oui, mais c'est finalement secondaire.

Image

_________________
Image Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par rotary [Bot] le 04 Jan 2018, 20:16, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 04 Jan 2018, 20:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9473
rotary [Bot] a écrit:
2 / 6 si j'avais vu ça au cinéma. 5 / 6 pour une production destinée au net


...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 04 Jan 2018, 20:19 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24245
Localisation: Paris
rotary [Bot] a écrit:
Image
De toute ma vie, j'ai jamais vu une photo d'un film de 2017 qui ressemble autant à un film de 2002.

Certes, en 2002 ça aurait été bleu.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 04 Jan 2018, 20:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8013
Cosmo a écrit:
Y a pas un petit côté Futur immédiat - Los Angeles 91 ?
Je dirais non. Difficile à expliquer, on comprend quand on voit la bobine, mais tu as justement l'impression d'un présent avec l'insertion de l'héroic-fantasy qui font un mélange rigolo du point de vue de l'univers.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 04 Jan 2018, 22:19 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16131
Localisation: Lyon
Qui-Gon Jinn a écrit:
De toute ma vie, j'ai jamais vu une photo d'un film de 2017 qui ressemble autant à un film de 2002.



Laisse tomber, tout le trailer me fait penser à Underworld mixé à un clip d'Evanescence.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 06 Jan 2018, 10:40 
Hors ligne
Le quoteur fou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2005, 17:40
Messages: 12098
Localisation: Hill Valley
Abyssin a écrit:
Cosmo a écrit:
Y a pas un petit côté Futur immédiat - Los Angeles 91 ?
Je dirais non. Difficile à expliquer, on comprend quand on voit la bobine, mais tu as justement l'impression d'un présent avec l'insertion de l'héroic-fantasy qui font un mélange rigolo du point de vue de l'univers.

Je pense qu'il parlait du tandem de policiers dont un appartient à une race différente, geste politique d'intégration raciale etc.. C'est effectivement la même idée.
Pour ce qui est du "mélange rigolo d'univers", je l'ai trouvé sympa, même s'il est seulement décoratif.

Image

La diffusion internet, le niveau de qualité intermédiaire entre deux canaux (TV et cinéma), le script téléphoné mais relevé par un crossover original de genres ... Bright préfigure un peu le futur prédit par Spielberg et Lucas dans leur interview CNBC de 2013. La quasi mort du circuit de cinéma actuel, qui ne survivra que dans une poignée de multiplexes à 25 ou 50$ la place avec des blockbusters calibrés, et à côté de ça des sortes de majors internet qui feront des films comme 'Bright' exploités en ligne en vod donc avec des coûts de diffusion comparativement négligeables, mais avec des budgets supérieurs à la TV actuelle. Ce qui permettra d'espérer rentabiliser des films de niche à 1$ le visionnage, et un peu plus de créativité. On est encore loin de tout ça mais Bright me fait l'effet d'un pas dans cette direction.

_________________
Image Tennis de Table Bordeaux


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 07 Jan 2018, 18:54 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4531
Comment passer totalement à côté du potentiel de son sujet ? Jamais n'est exploité réellement le merveilleux et le background du film. Que fait réellement le réalisateur de l'idée de mélange entre les humains et des créatures fantastiques ?

Les mecs ont peur du merveilleux mais vivent avec des dragons ( un plan éloigné sur la ville montre un dragon ). On n'en parlera jamais après.

On sait rien du comment. On t'explique qu'humaisn et créatures ont fait la guerre il ya 2000 ans mais on te met cela dans un univers réaliste, qui ressemble à la terre.

On te fait un buddy movie en oubliant que l'intérêt de ce genre de film est la relation entre les 2 protagonistes principaux ( qui ne fonctionne pas du tout).

Un film médiocre 2/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 08 Jan 2018, 02:21 
Hors ligne
Le quoteur fou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2005, 17:40
Messages: 12098
Localisation: Hill Valley
Oui. Peut être que la suite approfondira un peu.
https://io9.gizmodo.com/netflix-is-offi ... 1821737420


_________________
Image Tennis de Table Bordeaux


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 08 Jan 2018, 09:15 
Hors ligne
Bisounours priapique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:35
Messages: 10304
Localisation: 48N50 -- 02E21
Mr Degryse a écrit:
Comment passer totalement à côté du potentiel de son sujet ? Jamais n'est exploité réellement le merveilleux et le background du film. Que fait réellement le réalisateur de l'idée de mélange entre les humains et des créatures fantastiques ?

Les mecs ont peur du merveilleux mais vivent avec des dragons ( un plan éloigné sur la ville montre un dragon ). On n'en parlera jamais après.

On sait rien du comment. On t'explique qu'humaisn et créatures ont fait la guerre il ya 2000 ans mais on te met cela dans un univers réaliste, qui ressemble à la terre.

On te fait un buddy movie en oubliant que l'intérêt de ce genre de film est la relation entre les 2 protagonistes principaux ( qui ne fonctionne pas du tout).

Un film médiocre 2/6


C'est exactement ce qui fait mal au cul : univers shadowrunesque très triche mais 0 exploitation derrière. Tu comprends rien à l'organisation sociétale des orques ou des elfes (rien compris à l'histoire d'adoubement et des clans), tu comprends rien à la guerre il y a 2000 ans (une fois on te dit que les orques étaient du mauvais coté une fois non...bonjour la cohérence).

3/6 pour le potentiel gibsonien.

_________________
- Nazi violent 1961-2013?
"my... "double anale", c'est ce que je crois?" Chlochette
"J'ai toujours aimé la culture nain" Sponge
Marlo a écrit:
J'adore Hollande.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bright (David Ayer, 2017)
MessagePosté: 08 Jan 2018, 09:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8013
Karlito a écrit:
(rien compris à l'histoire d'adoubement et des clans),
C'est juste qu'étant le seul orc dans la police qui attaque pas mal les orcs, il est pris pour un traitre par sa race et réciproquement les orcs étant mal vus des humains et étant le seul dans la police il est mal vu par ses collègues flics.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bad Times (David Ayer, 2006)

Le Pingouin

7

904

14 Juin 2008, 11:17

jaimebonlesflutes Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. End of Watch (David Ayer, 2012)

Film Freak

12

968

22 Nov 2012, 08:35

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sabotage (David Ayer, 2014)

Film Freak

14

1094

21 Juil 2014, 15:35

Caribou Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fury (David Ayer, 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

51

2740

15 Mar 2015, 17:01

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Au bout de la nuit (David Ayer, 2008)

Film Freak

10

975

12 Aoû 2009, 22:18

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Suicide Squad (David Ayer, 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 10, 11, 12 ]

Art Core

166

5073

29 Oct 2016, 14:30

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bright star (Jane Campion - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

33

3370

03 Jan 2011, 10:08

boultan Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Seuls (David Moreau, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

15

866

09 Fév 2017, 15:04

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Atomic Blonde (David Leitch, 2017)

Film Freak

3

545

21 Aoû 2017, 08:18

karateced Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A Ghost Story (David Lowery, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

26

1924

31 Déc 2017, 01:56

Erik Vonk Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web