Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 14 Nov 2018, 12:37

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 10 Déc 2017, 03:12 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72486
Localisation: Fortress of Writing
Image

Mais quelle bombe.

Peu de gens connaissent Joseph Kahn. Ceux qui connaissent le metteur en scène attendent ses films, trop rares, de pied ferme. Mais si une chose est sûre désormais, c'est qu'ils ne sauront jamais à quoi s'attendre. Rien d'étonnant à ce que Kahn ait le don de toujours surprendre après tout vu comme il aime prendre le monde à rebrousse-poil. En effet, si une récurrence émerge de sa très courte filmographie, c'est son goût pour la satire.

Provenant du milieu du clip, Kahn a progressé dans une industrie focalisée sur la vente d'une image. Quoi de mieux pour en apprendre sur la fabrique des apparences que de passer la majeure partie de sa carrière à donner aux icônes de la pop leur glamour et aux stars du rap leur swag? Dès son premier long métrage, le réalisateur a choisi de subvertir le système.
Payé par Neal H. Moritz, producteur de la franchise Fast & Furious, Torque (2004) aurait dû en être un ersatz sur deux roues mais Kahn en fait une parodie qui ne dit son nom. Sans doute pas assez décomplexé, l'essai n'est pas totalement transformé mais le cinéaste réitèrera l'exercice avec l'improbable et méconnu court métrage de 14 minutes Power/Rangers (2015), un fan film juste ABUSÉ poussant le vice encore plus loin avec son adaptation "dark" au premier degré d'une série ringarde de notre enfance/adolescence pour mieux dénoncer la mode actuelle qui voit une certaine catégorie de geeks - souvent celle qui réalise des fan films - chercher une validation de leurs licences chéries au travers d'un traitement plus sombre (comme si cela rimait avec prise au sérieux) et Hollywood répondre à leurs exigences avec du dark grand public donc risible.
Son deuxième film, Detention (2011), est un ouvrage autrement plus personnel et déjanté, dans son cocktail de références, qui s'attaquait déjà à l'ère post-MTV, l'ère des réseaux sociaux, sa forme épousant le déluge d'information propre à la génération Twitter et son fond étudiant déjà la question de la pose et de l'identité dans une exacerbation de teen movie absolument folle.
Pour la deuxième fois, l'échec du film lui vaudra de devoir attendre 6 ans afin de pouvoir s'autoproduire à nouveau et, même si ce dernier opus est hilarant, c'est encore un virage à 90°. Plus engagé que jamais, Bodied s'attaque à certaines des questions qui préoccupent le plus les réseaux sociaux aujourd'hui comme l'appropriation culturelle ou le vocabulaire offensif en épinglant autant les "guerriers de la justice sociale" que l'univers du rap.

Ni un pastiche ni un fan film, Bodied renvoie toutefois ouvertement à un autre film, 8 mile. À la success story semi-autobiographique d'Eminem, - producteur du film de Joseph Kahn qui a réalisé plusieurs de ses clips - Kahn substitue une critique qui en reprend clairement la structure et le microcosme, celui des battles de rap, mais aussi dense soit-elle, la dissertation n'a rien d'académique. Elle frappe comme la punchline la plus vénère de Seth Gueko.

L'académicien, c'est son protagoniste, le nerd Adam, rouquin fasciné par le rap comme un babtou peut l'être, ou encore sa copine, Maya, caricature d'étudiante "woke" cependant incapable de considérer une forme d'art qu'elle ne voit que comme un réservoir à discriminations en tous genres.
Et c'est là le coeur du programme de Bodied, ériger au rang de poésie cette pratique de la rue tout en disséquant son caractère problématique mais sans pour autant épargner la bien-pensance typique de la "white guilt" ni le racisme inhérent du blanc qui veut juste pouvoir dire "nigger".

L'admiration de Kahn pour le rap et plus précisément pour les battles est tangible. Il ne s'agit pas simplement d'insulter son adversaire mais de le faire de manière créative en étant non seulement drôle mais en soignant la structure de sa phrase et en jouant avec la grammaire. Même si le film ne racontait rien, il resterait incroyablement entraînant rien que par la qualité de ces séquences. Y a pas une battle qui ne soit pas chanmé. Mais le film ne raconte pas rien.
"You bodied him" est traduit par "tu l'as killé" dans les sous-titres (chapeau d'ailleurs au mec qui a dû se galéré à trouver des traductions pour chacune des battles) mais l'usage du terme seul en guise de titre est un intelligent rappel du corps pour un exercice purement verbal. Malgré leur nom, dans les "batailles", l'esprit se substitue au corps et les paroles aux coups. Mais ceux-ci peuvent tout autant porter atteinte...

Le récit met face à face la pose de l'élite bien-pensante et la sincérité du héros qui laisse libre cours à sa pensée au cours des battles, s'interrogeant par là même sur ce qui est le plus insultant en fin de compte? La vanne qui s'appuie sur des clichés racistes ou la condescendance du privilégié? Toutefois, si les effusions de mots du rappeur sont sincères, peut-il alors continuer à excuser le racisme, l'homophobie et la misogynie des paroles par le biais de l'exercice? Derrière son humour à hurler et derrière le rythme frénétique des vers et de la mise en scène de Kahn, Bodied est d'une richesse thématique passionnante, explorant les limites de la liberté d'expression sans prétendre les connaître. Kahn ne donne aucune réponse évidente à ces questions mais ne se contente pas juste de les poser. Quelques éléments de réponses résident dans l'intégrité du personnage du mentor ou le fait de placer la limite à ne pas franchir comme étant celle de la vie privée, une vanne personnelle étant plus impardonnable qu'une vanne sur un stéréotype complètement erroné. C'est là que l'on risque de perdre ses vrais amis tandis qu'on a déjà perdu les faux suite à une vidéo devenue virale donc instantanément jugée en cet "age of outrage" par le moindre individu avec un accès à internet.

Comme lors d'une battle, tout le monde en prend pour son grade. Ainsi Bodied est une destruction en règle du politiquement correct, illustré par ce concours de bites en mode "qui sera le plus woke?", mais également de l'hypocrisie qui veut que la misogynie et le racisme envers les asiatiques soient tolérés là où le racisme envers les noirs est inacceptable. Mais plus que tout, le film renvoie le spectateur face à sa propre hypocrisie : on va tous rire des vannes racistes du film, surtout quand le récit semble donner le droit au héros blanc privilégié d'utiliser des termes discriminatoires; on veut le voir réussir. Mais est-ce juste? En a-t-il le droit? Et comme dirait Patrick Bruel : qui a le droit? Sans contextualisation, le risque est de tomber dans l'appropriation culturelle et ce n'est que lorsqu'il perd son statut de privilégié qu'Adam peut enfin comprendre ce monde et devenir comme ceux qu'il admire. Avec sa fin douce amère, comme répartie finale à celle d'8 mile, Bodied assume son ambivalence jusqu'au bout. Provoquant chacun à se remettre en question mais en rimes, parce que ça sonne toujours mieux qu'un pamphlet.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 10 Déc 2017, 05:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 12:23
Messages: 4944
Je sens que je vais détester.

_________________
There is no such thing in life as normal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 10 Déc 2017, 10:29 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24850
Localisation: Paris
Ça a l’air hyper bien. Ça "sort" où/quand ?

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 10 Déc 2017, 10:32 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72486
Localisation: Fortress of Writing
Kahn disait l'autre soir qu'il y aurait au moins une distribution en ligne du film en 2018.

Ce qui est un peu dommage car c'est vraiment un film qui gagne à être vu en salle avec les réactions du public.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 10 Déc 2017, 15:27 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Oct 2017, 00:03
Messages: 26
Gros fan de "Detention" mais pas vraiment de rap, j'y allais s'en trop savoir quoi en attendre. Et ben c'était fouuuu ! Les gens dans la salle étaient hyper réceptifs, les 40 dernières minutes (constituées quasiment que de battles de rap) sont hallucinantes niveau mise en scène ! Quand on sait qu'il a tourné ces scènes en 3 jours, c'est juste impressionnant. Pourtant j'ai jamais été fan des "Rap contenders" mais la il m'a complètement cueilli, le film a pas mal de portes d'entrées pour les non-initiés mais la barrière de la langue est bien violente quand même... Mieux vaut un bon niveau d'anglais pour vraiment rentrer dedans.
Je comprends pas que ce mec galère pour financer ses films... Avec la communauté de fan qu'il est en train de se monter y'a moyen qu'il nous fasse de beaux crowdfunding pour la suite j'espère ! Quand on voit que "Noob" arrive à lever 1 Million doit y'avoir moyen...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 10 Déc 2017, 15:34 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16674
Localisation: Lyon
Noob putain, je comprends pas.

Sinon, il a une base de fans bien motivés ouais, mais ça reste assez faible en nombre je pense. Pas mal de gens passent à côté, j'ai beau le suivre sur Twitter, comprendre vaguement son état d'esprit, bah :
- Torque c'est débile sans avoir la folie nécessaire pour qu'on pige que c'est plus du second degré qu'un F&F.
- Detention ça m'en touche une sans faire bouger l'autre, ça part dans tous les sens sans parler de rien au final.
- Power Rangers, pareil que Torque.

Peur d'être indifférent devant ce film aussi.

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 10 Déc 2017, 16:12 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72486
Localisation: Fortress of Writing
"Detention ça parle de rien" :roll:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 10 Déc 2017, 16:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18812
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Detention j'avais bien aimé mais je me souviens de rien. Celui là me dit rien du tout, 2h de battle de rap, ça aura beau être intelligent et politique ça va me faire chier.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 21 Juin 2018, 16:37 
Hors ligne
Expert

Inscription: 04 Juin 2010, 12:55
Messages: 4394
Toujours pas de date de sortie ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 21 Juin 2018, 17:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18812
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Le film sortira pas en France faut pas rêver. Il a été acheté par Youtube pour sa plateforme de SVOD Youtube Red qui va bientôt sortir.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 21 Juin 2018, 17:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4902
J'ai failli dire "faut bien faire le boulot de Prout Man" dans le topic des Indestructibles mais en fait il est toujours en embuscade.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 22 Juin 2018, 09:20 
Hors ligne
Expert

Inscription: 04 Juin 2010, 12:55
Messages: 4394
Art Core a écrit:
Le film sortira pas en France faut pas rêver. Il a été acheté par Youtube pour sa plateforme de SVOD Youtube Red qui va bientôt sortir.

Oui, mais même là, y a aucune date. Va donc falloir être patient.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 07 Aoû 2018, 12:55 
En ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 645
Comment se fait-il que le réalisateur (entre autres) des clips de Taylor Swift, qui atteignent un milliard de vue, ait autant de mal à trouver des financements et des distributeurs pour ses films ? Ce n'est pas non plus du Sharunas Bartas, ce qu'il fait.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 07 Aoû 2018, 12:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4902
Peut-être parce que personne ne paie pour voir les clips de Taylor Swift ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bodied (Joseph Kahn, 2017)
MessagePosté: 07 Aoû 2018, 13:33 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72486
Localisation: Fortress of Writing
bmntmp a écrit:
Comment se fait-il que le réalisateur (entre autres) des clips de Taylor Swift, qui atteignent un milliard de vue, ait autant de mal à trouver des financements et des distributeurs pour ses films ? Ce n'est pas non plus du Sharunas Bartas, ce qu'il fait.

Parce que le contenu est offensif alors que les clips de Taylor Swift sont inoffensifs.

À l'heure actuelle, alors que le film a une super presse et enchaîne les festivals et a un deal de distribution avec YouTube Red, une date de sortie n'a toujours pas été décidée parce que le contenu pose encore problème si l'on en croit un de ses derniers tweets.

Pas besoin de faire du Sharunas Bartas.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Detention (Joseph Kahn, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

51

3545

07 Oct 2012, 15:24

sponge Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Only the Brave (Joseph Kosinski, 2017)

Film Freak

2

489

22 Fév 2018, 00:21

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Avion (Cédric Kahn - 2004)

Blissfully

6

1103

22 Juil 2005, 20:18

Canard_WC Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les regrets (Cedric Kahn - 2009)

noisette 7

0

521

27 Sep 2009, 14:24

noisette 7 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Une vie meilleure (Cédric Kahn - 2011)

DPSR

8

1347

04 Juin 2012, 11:21

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Une vie meilleure (Cédric Kahn - 2012)

Karloff

0

589

04 Jan 2012, 11:27

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vie sauvage (Cédric Kahn - 2014)

Karloff

11

930

05 Nov 2014, 10:11

Nada Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Prière (Cédric Kahn, 2018)

Art Core

0

499

22 Mar 2018, 15:21

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Roberto Succo (Cédric Kahn - 2001)

jaimebonlesflutes

4

773

28 Mai 2009, 22:24

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Esther Kahn (Arnaud Desplechin, 2000)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Arnotte

20

1603

16 Mai 2015, 20:35

Tom Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web