Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 17 Oct 2021, 07:54

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Oct 2007, 10:28 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 21882
Elle est tout simplement sublime dans le film


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Nov 2007, 07:28 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 19891
Localisation: Paris
Peu d'intérêt dans le film, mais pas forcément raté pour autant. On voit bien les maladresses du cinéaste (l'homme qui, lorsqu'il veut défendre une cause, est tellement maladroit qu'il finit par l'enfoncer un peu plus), mais ça reste assez correct. Bien meilleur que le lamentable Dernier Samouraï.
Il y a d'énormes longueurs, beaucoup de répétitions, un tas de scènes inutiles ou tout simplement connes (toute la fin), et le film aurait pu largement se retrouver avec une bonne demi-heure de moins. Mais en l'état, ça se laisse voir sans déplaisir.

Disons qu'à propos de ce film, je suis assez d'accord avec dvdrama qui explique que les films politiques, dans ce cas, sont finalement assez superficiels voire opportunistes : il s'agit d'un film d'aventures classiques, plongé au milieu d'un contexte politique parce que c'est à la mode. C'est en tout cas l'effet que ça fait (je ne veux pas non plus remettre en cause les intentions du cinéaste, que je connais peu).

Connelly est belle mais inutile si ce n'est pour faciliter l'intrigue à deux ou trois moments, Hounsou est nul, et di Caprio se débrouille à peu près. Iln 'y a absolument aucun plan qui tue, mais le tout reste à peu près maîtrisé, jusque dans les scènes de guerilla (on reste très loin de La Chute du faucon noir quand même).

Un grand cinéaste en aurait tiré un film brutal, viril (exit la nana), poisseux, intense... Un truc à la Lumet (La Colline des hommes perdus) ou à la Friedkin (Le Convoi de la peur). Là, ça reste light. Pas mal foutu, mais très très light.

3/6 malgré tout. Ca se laisse voir sans effort.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Jan 2008, 00:22 
Hors ligne
Poupée qui fait non
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2005, 14:10
Messages: 9559
Localisation: Montréal
Mufti a écrit:
Le retour du cinéaste grand spectacle/bons sentiments.
Et je crois que c'est son meilleur film. C'est toujours aussi conventionnel, mais c'est vraiment bien fait. Les 2 nominations du film sont bien, mais un peu étonnantes. A coté de ça, on a deux grosses scènes d'action vraiment impressionnantes (une scène de guérilla urbaine et un assaut aérien), un propos politique pour se donner bonne conscience, une photo magnifique, une Jennifer Connelly plus belle que jamais, un Leo charal, un Djimoun itou, une jolie musique. Bon. Conventionnel, mais vraiment prenant par moment (la fin pue).


4.5/6


Voilà, c'est conventionnel mais moins lisse que ce à quoi je m'attendais (c'est pas mal violent), démago mais fort, la fin est too much mais bon... Leo a clairement eu sa nomination à cause de cette fin et de l'accent; reste un problème de rythme... 4/6

_________________
Janet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re:
MessagePosté: 19 Sep 2010, 12:29 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10722
Localisation: Previously on Premiere
Excellente surprise pour ce film que je craignais comme la peste, et que je me refusais à voir depuis des années... Zwick a un style pompier bien à lui, avec souvent quelques fulgurances - non pas de style - mais d'émotion. Parfois, au milieu de ce déluge de bons sentiments, il y a quelque chose qui parvient à filtrer, qui fonctionne, qui explose. C'était la cas dans le trèèèèèès romanesque Legends of the Fall, et pas du tout dans Le Dernier Samouraï. La bonne surprise ici, c'est que le brûlot anti-capitaliste de façade fonctionne comme un solide background à un film d'aventures assez prenant. Cousu de fil blanc, mais bien écrit (le sujet est respecté, fouillé, documenté), avec des scènes casse-gueules (enfants soldats) mais bien relevés par la technique du réa (violence sèche même si un poil stérilisée) et des comédiens. Di Caprio est au top avec son accent sud-africain, il est une fois de plus parfait, tellement qu'il en est presque insupportable d'actor's studio style... Hounsou brille aussi dans un autre registre et s'en sort plutôt bien. On alterne les scènes épiques et les scènes insupportables sur un rythme enlevé, jusqu'à ne plus s'appuyer que sur les premières à mesure que le film s'enfonce dans la jungle. J'ai passé un super moment, mais c'est le genre de film, qui maté dans un autre état d'esprit, aurait pu se prendre un 2/6.

4,5/6

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Aoû 2015, 07:27 
Hors ligne
Expert

Inscription: 25 Sep 2012, 15:31
Messages: 2130
Je suis atterré quand je vois des films comme celui-là ou Hotel Rwanda, non par les horreurs qu'ils voudraient aborder et présenter aux yeux du spectateur lambda, qu'on suppose la plupart du temps ignorant, mais par leur irresponsabilité.
Pour moi, ça ne fait que rendre cette ignorance (je parle bien de mon ignorance) plus embarrassante encore mais j'ai peur que ce ne soit pas l'effet visé, pas plus que je ne suis pour une culpabilisation du spectateur qui, pas la peine de se mentir, va voir ce genre de films pour se distraire.
Incroyable la façon dont le personnage de Djimon Hounsou est relégué au second plan au profit de la romance ridicule entre DiCaprio et Jennifer Connelly. A travers cette dernière, le film introduit même une "critique", qui a valeur de justification, de l'exploitation faite par les médias et le spectacle en général du malheur des africains.
C'est d'un cynisme écœurant.
Dans Hotel Rwanda et Blood Diamond, le personnage blanc principal (Nick Nolte ici, DiCaprio là) explique au "héros" noir qu'il est une merde par rapport aux blancs et que sans les blancs, il n'est rien. C'est dit avec ce qui se veut être de l'amertume dans le premier film, et du cynisme dans le deuxième, qui ne s'embarrasse pas de faux-semblants. Le discours est à peu près le même.
Au niveau cinéma, ça vaut rien, scénario lâche et disjoint, avec cette sous-intrigue sur l'enfant soldat embrigadé par des rebelles qui écoutent du hip-hop, la photo est moche, les repérages quelconques; ça essaie de capitaliser cyniquement sur les fantasmes de l'Afrique barbare mais ça n'arrive même pas à produire une image marquante (ce que l'excellent Black Hawk Down était par exemple parvenu à faire).
J'ai arrêté au bout d'une heure, en rogne et outré.
Je n'ai même pas envie de faire de la morale, ça crève juste les yeux.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Love & Other Drugs (Edward Zwick, 2010)

Film Freak

4

1532

26 Juin 2011, 00:08

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jack Reacher : Never Go Back (Edward Zwick, 2016)

Film Freak

5

1167

18 Oct 2016, 10:30

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Diamond Men (Dan Cohen, 2000)

bmntmp

0

180

24 Juil 2021, 09:24

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Diamond Island (Davy Chou - 2016)

Art Core

6

756

02 Jan 2017, 16:40

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Defiance (Ed Zwick - 2008)

Qui-Gon Jinn

8

1037

04 Juin 2011, 00:27

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pawn Sacrifice (Ed Zwick, 2014)

Film Freak

3

862

15 Juil 2021, 00:13

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Yi Yi (Edward Yang, 2000)

Cosmo

3

227

26 Mar 2021, 10:18

oeil-de-lynx Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Terrorizers (Edward Yang, 1986)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Abyssin

16

744

25 Jan 2021, 13:01

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. It comes at night (Trey Edward Shults, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Art Core

34

3355

09 Juil 2020, 00:56

Massinfect Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Taipei Story (Edward Yang, 1985)

Mr Chow

8

1011

09 Oct 2020, 09:14

Le Cow-boy Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web