Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 20 Oct 2017, 17:13

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
MessagePosté: 05 Oct 2017, 12:51 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17407
Localisation: Paris
Au passage, la sélection Goncourt :

•Nos richesses de Kaouther Adimi (Seuil)
•Taba-Taba de Patrick Deville (Seuil)
•Un certain M. Piekielny de François-Henri Désérable (Gallimard)
•Un loup pour l'homme de Brigitte Giraud (Flammarion)
•La disparition de Josef Mengele d'Olivier Guez (Grasset)
•Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel (Gallimard)
•La serpe de Philippe Jaenada (Julliard)
•Nos vies de Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel)
•Bakhita de Véronique Olmi (Albin Michel)
•Niels d'Alexis Ragougneau (Viviane Hamy)
•Trois jours chez ma tante de Yves Ravey (Minuit)
•Summer de Monica Sabolo (J-C. Lattès)
•Les rêveuses de Frédéric Verger (Gallimard)
•L'ordre du jour d'Eric Vuillard (Actes Sud)
•L'art de perdre d'Alice Zeniter (Flammarion)

Beaucoup aimé :
L'ordre du jour d'Eric Vuillard (Actes Sud)
La disparition de Josef Mengele d'Olivier Guez (Grasset)
Nos richesses de Kaouther Adimi (Seuil)
Un certain M. Piekielny de François-Henri Désérable
Bakhita de Véronique Olmi

Pas trop compris le trip :
Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel (Gallimard)

Pas aimé :
Nos vies de Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel)
La serpe de Philippe Jaenada (Julliard)
Summer de Monica Sabolo


(La biographie romancée est mise à l'honneur cette année... Enfin, encore plus que les années précédentes : Nos richesses, La serpe, Mengele, Bakhita, etc.)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2017, 13:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1457
J'ai entendu pas mal de bonnes choses sur Summer, j'allais l'acheter. Tu me fais hésiter. :)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2017, 16:08 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17407
Localisation: Paris
Il a de très bonnes critiques, mais dès les premières pages c'était un refus pour moi. Mais j'avoue qu'à la base, les rêves, qui se mélangent aux souvenirs, etc., c'est pas trop mon truc.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2017, 18:13 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 286
Le trois jours chez ma tante, c'est une référence au Weyergans ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2017, 18:19 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17407
Localisation: Paris
Aucune idée


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Oct 2017, 21:59 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8800
A priori le buzz est plutôt du côté de Zeniter pour le moment... J'ai lu que le Deserable de la liste, qui se laisse lire agréablement sans faire non plus d'étincelles. En français j'ai lu le Reinhardt qui est catastrophique et le Chantal Thomas, un peu l'équivalent littéraire de recueils de souvenir des plages d'Agnès Varda. Mais ça ne pèse pas bien lourd par rapport aux trois gros morceaux de choix de la rentrée rayon littérature étrangère qui mettent tout le reste à l'amende avec les deux Pulitzer (Underground Railroad et Le sympathisant) et l'excellent Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill qui est vraiment mon coup de coeur du moment niveau irrésistible page turner.
Là je viens de me prendre le dernier Jonathan Safran Foer, le Jean-Philippe Toussaint, le bouquin de David Lopez et Belle du seigneur rayon les classiques jamais ouverts qui traînent sur les étagères (après la lecture du Deserable vu que c'est le livre auquel il doit sa vocation d'écrivain)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Oct 2017, 13:49 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17407
Localisation: Paris
Dommage pour le Reinhardt, j'en entends que du mal, j'avais prévu de le lire. Ainsi que le Dugain. L'art de perdre d'Alice Zeniter, c'est le prochain sur ma liste.
Je termine mon "programme de lecture" français et j'attaque les deux livres que tu mentionnes (Underground Railroad, Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill - j'hésite pour Le sympathisant). J'ajouterai le Don DeLillo, le Jérusalem de Moore.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Oct 2017, 14:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1457
Flemme pour Underground Railroad et le DeLillo. J'ai prévu de lire le Moore.

Sinon pour le Goncourt, Assouline a fait deux petites notules positives pour Summer et l'Ordre du jour sur son blog :idea:

Perso je mise une pièce sur Marie-Hélène Lafont.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Oct 2017, 15:23 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8800
Sabolo j avais parcouru le précédent qui avait reçu le prix de Flore et on était pas loin de la fumisterie la plus totale.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Oct 2017, 13:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4476
La disparition de Josef Mengele d'Olivier Guez (Grasset)

Satisfait de ma lecture car finalement j'ai appris pas mal de chose sur la fin de Mengele. Mais on n'est quand même dans ce que j'appelle la littérature wikipédia. Il y a un gros boulot de recherches derrière et même un bon boulot de synthèse mais d'un point de vue littéraire et fictionnel c'est assez faible. J'ai l'impression d' avoir lu la même chose dans certaines aventures de Bernie Gunther ( le héros de Philippe Kerr) qui un jour s'expatrie aussi en Argentine pour fuir la recherche des des nazies pas le mossad, les américains etc. Sauf que j'ai Kerr je lis un roman qui utilise l'Histoire comme toile de fond et non uniquement une pseudo biographie de Mengelé.

Le livre est court et se lit en 2 heures. Il a au moins le mérite d'éteindre tous les fantasmes sur le parcours de Mengelé


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Oct 2017, 07:10 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17407
Localisation: Paris
Les huit demi-finalistes du Goncourt :

•Un certain M. Piekielny de François-Henri Désérable (Gallimard)
•La disparition de Josef Mengele d'Olivier Guez (Grasset)
•Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel (Gallimard)
•Bakhita de Véronique Olmi (Albin Michel)
•Niels d'Alexis Ragougneau (Viviane Hamy)
•Summer de Monica Sabolo (J-C. Lattès)
•L'ordre du jour d'Eric Vuillard (Actes Sud)
•L'art de perdre d'Alice Zeniter (Flammarion)

Dernière sélection le 30 octobre, puis remise du prix le 6 novembre.

Pas encore lu Niels d'Alexis Ragougneau, mais pour le moment mon choix va à L'ordre du jour, même si je prédis (comme tout le monde) la victoire de Zeniter (roman certes imposant, "important", mais qui manque franchement de génie et de surprise).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Oct 2017, 07:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 8915
Cosmo a écrit:
la victoire de Zeniter (roman certes imposant, "important", mais qui manque franchement de génie et de surprise).


Lu le prologue. C'est absolument immonde.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Oct 2017, 07:37 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17407
Localisation: Paris
Ah oui, avec le cousin... J'ai eu une petite flippe à la lecture des premières pages. Après, le roman trouve son rythme.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Oct 2017, 07:45 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 8915
Nan mais le style...
Cette espèce de narration du quotidien à la française, à coups de petites phrases dans la tête des personnages, j'en peux plus.

"Je ne vais pas à arriver.
Globalement. À me lever chaque matin. À manger trois fois par jour. À aimer. À ne plus aimer. À me brosser les cheveux. À penser. À bouger. À respirer. À rire."

Beurk. Dire que Mrs Dalloway a 90 ans...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Oct 2017, 08:55 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17407
Localisation: Paris
Comme je disais, la suite trouve son rythme. Le début m'a fait plusieurs fois repousser la lecture du livre mais par la suite, on est dans du Ken Follett ou du Douglas Kennedy, avec ce que cela suppose de lourdeurs, de maladresses, mais aussi de fluidité : jamais géniale, c'est une lecture rapide, avec un certain souffle, sur un sujet passionnant (que l'on mélange malheureusement avec le livre).


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web