Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 24 Fév 2018, 05:04

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 09 Déc 2014, 01:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9625
Ouhla, oui, fatigué moi. Tu l'as lu ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 09 Déc 2014, 09:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 19:55
Messages: 5526
Castorp a écrit:
Ouhla, oui, fatigué moi. Tu l'as lu ?

Oui. A mon sens, c'est un écrivain atteint du syndrome du "grand livre américain" : chaque livre doit tout dire sur tout (à l'opposé du syndrome du "petit livre français", qui ne doit rien dire sur rien). Par conséquent, chacun de ses livres a un tiers en trop, et des quantités de pages ni bonnes ni mauvaises, qui déroulent leur programme. Et de temps en temps des pages admirables.
S'il écrivait moins et prenait le temps de se concentrer, il rivaliserait avec les plus grands, mais c'est un boulimique alors ça n'arrivera sans doute pas. En l'état, ça vaut quand même le coup.
Le meilleur truc que j'ai lu de lui, c'est un extrait de Rising up and Rising down, son livre en 7 volumes (3352 pages, lol) sur la violence. La version synthétique de 900 pages est sortie en français mais je n'ai malheureusement pas encore eu le temps de m'y plonger.

Son dernier recueil d'histoires de fantômes, The last stories and other stories, est très tentant aussi.

Ceci étant dit, le fait qu'il ressemble à un serial killer me le rend attachant :

Image

_________________
Nothing and no one can save you! Abandon hope now! Here's what you can do :
1. Admit you are a semi-evolved ape-thing mercifully ignorant of the sanity-blasting truths of the greater cosmos.
2. Die.
3. Rot.


Dernière édition par The Scythe-Meister le 09 Déc 2014, 19:25, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 09 Déc 2014, 14:15 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20632
krasznahorkai, j'ai lu Guerre & Guerre, que j'ai trouvé assez prenant - mais long, très long.

sinon dans les contemporains post 2000, mes romans préférés sont:

"Kafka sur le rivage" de Haruki Murakami
"La Possibilité d'une île" de Michel Houellebecq
"Les Mille Automnes de Jacob de Zoet" de David Mitchell
"Tokyo, ville occupée" de David Peace
"La Route" de Cormac McCarthy
"Peste et choléra" de Patrick Deville
"Retour à Killybegs" de Sorj Chalandon
"L'Adversaire" d'Emmanuel Carrère
"Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" de Mathias Enard
"L'Art français de la guerre d'Alexis Jenni

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 09 Déc 2014, 14:25 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18185
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Ah tiens, Sorj Chalandon! J'ignorais qui il était mais j'ai terminé pas plus tard que hier soir LE QUATRIEME MUR. J'ai trouvé ça très fort.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 11 Déc 2014, 21:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9625
The Scythe-Meister a écrit:
Oui. A mon sens, c'est un écrivain atteint du syndrome du "grand livre américain" : chaque livre doit tout dire sur tout (à l'opposé du syndrome du "petit livre français", qui ne doit rien dire sur rien). Par conséquent, chacun de ses livres a un tiers en trop, et des quantités de pages ni bonnes ni mauvaises, qui déroulent leur programme. Et de temps en temps des pages admirables.


Oui, je n'en ai lu qu'un de lui (The Ice-Shirt), et c'est plus ou moins l'impression que ça m'avait donné. Mais il a un talent fou, et ça vaut vraiment la peine de le lire. Ilou, tu sais quoi faire !

Tu as lu beaucoup de trucs de lui ?

Ah tiens, à ma liste, j'ajouterais peut-être William Gass, mais pareil, je n'en ai pas encore assez lu pour vraiment en parler.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 11 Déc 2014, 23:12 
Hors ligne
Expert

Inscription: 28 Mar 2014, 10:03
Messages: 283
Art Core a écrit:
Ilouchechka a écrit:
J'avoue qu'à part krasznahorkai (Merci Bela Tarr) et dans les morts frais, David Foster Wallace, je n'ai pas lu grand chose qui m'ait étendu, soufflé, bouleversé, mais je lis très peu de très contemporains. Des recommandations ?


Ah tiens j'adore Bela Tarr mais j'ai jamais pensé à lire les romans dont ses films sont adaptés.
Tu conseilles lequel ?


Commence peut être par Guerre et Guerre, qui est celui qui m’a le plus remué. Le récit d’un archiviste, Korim, qui découvre un manuscrit qui change sa vie, et se met en tête de témoigner, d’aller au centre du monde, New York (alors qu’il ne parle pas l’anglais), et de dire, de parler, convaincu que le livre qu’il détient est celui qui sauve.

Mais qui est t’il, Korim ? Est-ce un faux prophète, un benêt qui ne fait que délirer ? ou un serviteur de Dieu, porteur d’une parole sacrée ? Ou est-ce que cette question n’a finalement pas d’importance ?

Kraznahorkai est profondément désespéré de notre époque (comme tout être sainement constitué l’est) et la question de l’Apocalypse est centrale dans son œuvre. Or, L’Apocalypse, c’est avant tout (étymologiquement) l’action de découvrir, et donc la révélation (l’apocalypse de Saint Jean par exemple, c’est le livre de la Révélation), et cela ne va pas sans la question du messager. Qui parle, pour aller où ? (d’où le titre).

Le style peut te paraître éreintant dans un premier temps, au vu des très longues phrases, avec une ponctuation erratique, absente, qui vise à recréer une expression orale via une expansion continue par accrétions régulières, comme un flot de paroles. Ce n’est pas nouveau, absolument innovant, complètement génial, Faulkner, Bernhard, Beckett, Joyce (pour ne citer que les sources) sont passés par là, mais K. ne se place pas dans le registre de la nouveauté, mais dans une recherche qui transcrit de façon adéquate ce qui se passe dans son crâne :

K a écrit:
What would reflect an Oriental concept of time would be not long or short sentences, but silence. The sentence structures that I use result, rather, from an internal process. I generally spend my days alone, I don’t talk much; but when I do, then I talk a lot and continuously, never ending a sentence. Many people are like that. You may notice that the majority of people talk the way I write.

Source : http://quarterlyconversation.com/the-la ... -interview


D’ailleurs, au sujet des langues, Il y a une anecdote qui revient souvent dans les lectures/interviews de K. :

K a écrit:
‘Ok, a short story for you. I don’t know how long but I spent many years on the road, trying to find architecture that a human being had built in defence against the bad, and that’s why I was in Denmark because of a certain city wall. At night, I couldn’t sleep so I listened to Danish radio between 1 and 2am. I found a program in which sometimes a woman, sometimes a man read some wonderful poems, unbelievably beautiful and sad.’
‘After a few weeks I went back to Copenhagen to my girlfriend, and said what a wonderful kind of late night literary program you have between 1 and 2am! But we don’t have such a program, she said. But I’ve heard it, I said, it must be a literary program. No, we haven’t one, she said, again, and slowly, she said, it’s almost 1am, please, show me. I found the station on the radio: listen, do you hear? But László, she said, this is the weather report!

Source : http://www.lit-across-frontiers.org/tra ... znahorkai/



Et, effectivement, ce n’est pas la même chose que Bela Tarr, K. le pose ainsi (et se pose en cinéphile):

K a écrit:
I gave him (Tarr) everything, all I knew, body and soul, really everything, and despite all this he created an absolutely original cinema, something utterly authentic, a form of art quite different from mine. I willingly gave my heart to helping him and now, looking back at these works, these collaborations between myself and Tarr — Tarr’s work — I must say that I almost like the results, that Tarr’s cinema is the only cinema I can really tolerate.”

Source: http://www.themillions.com/2012/05/anti ... orkai.html


Je ne saurai pas te dire ce que vaut la traduction française (l’ayant lu dans une autre langue) mais je fais confiance à Asensio quant il souligne la qualité du travail de traduction (publié aux éditions Cambourakis) Image

Castorp a écrit:

Chon Myonggwan et son exceptionnel La baleine, un de mes romans préférés de tous les temps.
Et Lyonel Trouillot, dont je trouve la voix singulière et belle.

Bonus : Imre Kertesz, que tu as peut-être déjà lu.
Et Thomas Vollmann, mais je ne le connais pas encore assez pour vraiment en parler.


Myonggwan a pour avantage d'avoir le même titre qu'un des plus belles nouvelles du monde, High hopes. Trouillot avait fait quelque chose de sympa sur le "dur devoir d'exister" (sic) même si j'avais frisé l'exaspération par endroits, tu as une recommandation particulière ?

Vollmann est aussi avenant que mon voisin, je ne sais pas si ça en dit beaucoup sur mes fréquentations, ou sur lui. Bref, quant j'aurais du temps, j'avalerai un de ses pavés.

Billy Budd a écrit:
Si tu lis l'américain, DeLillo.

Dans les écrivains français, Renaud Camus, mais il écrit des choses tellement différentes que cela dépend essentiellement de tes goûts voire penchants.


Sans être aussi outrancier que Caribou, j'avais "bien aimé sans plus" (pire compliment possible avec "c'est pas mal" Outremonde, et ça m'avait un peu découragé de poursuivre l'enfilement de toutes ces pages, Cosmopolis, sinon ?

Merci Karloff (sauf pour Carrère :D) et Cantal aussi, je regarderais tout cela !

_________________
ART: Ça mène à l'hôpital. A quoi ça sert, puisqu'on le remplace par la mécanique qui fait mieux et plus vite.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 11 Déc 2014, 23:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9625
Ilouchechka a écrit:
Trouillot avait fait quelque chose de sympa sur le "dur devoir d'exister" (sic) même si j'avais frisé l'exaspération par endroits, tu as une recommandation particulière ?


Hum, c'est difficile à dire, parce que justement, ce côté potentiellement exaspérant me semble présent dans tout ce que j'ai lu de lui : sa façon de raconter Haïti avec amour est entêtante, comme le son régulier d'un marteau frappant l'enclume.
Là, comme ça, je te dirais La belle amour humaine, parce que j'aime sa narration en "tu", la densité de ses pages, et la beauté de ses portraits. Mais j'ai peur qu'il t'agace : Trouillot est souvent trop direct, et c'est sans doute le reproche que je lui ferais le plus.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 11 Déc 2014, 23:58 
Hors ligne
Expert

Inscription: 28 Mar 2014, 10:03
Messages: 283
Castorp a écrit:
Hum, c'est difficile à dire, parce que justement, ce côté potentiellement exaspérant me semble présent dans tout ce que j'ai lu de lui : sa façon de raconter Haïti avec amour est entêtante, comme le son régulier d'un marteau frappant l'enclume.
Là, comme ça, je te dirais La belle amour humaine, parce que j'aime sa narration en "tu", la densité de ses pages, et la beauté de ses portraits. Mais j'ai peur qu'il t'agace : Trouillot est souvent trop direct, et c'est sans doute le reproche que je lui ferais le plus.


Ça aura au pire le mérite de faire réagir, ce qui n'est déjà pas si mal :D Haïti est une terre passionnante (alerte truisme) et son rapport à l'Occident s'est encore complexifié avec le Séisme, et devrait être étudié de beaucoup plus près d'ailleurs...

Tu tapes Haïti comme mot-clé dans Youphil et tu déprimes autant (si ce n'est plus) qu'n regardant une vidéo sur la RDC : http://www.youphil.com/fr/article/07145 ... ng-bashing

_________________
ART: Ça mène à l'hôpital. A quoi ça sert, puisqu'on le remplace par la mécanique qui fait mieux et plus vite.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 12 Déc 2014, 00:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 19:55
Messages: 5526
Ilouchechka a écrit:
Vollmann est aussi avenant que mon voisin, je ne sais pas si ça en dit beaucoup sur mes fréquentations, ou sur lui.


Mais non, regarde, il peut sourire aussi :
Image

Je suis mauvaise langue, il sait vraiment sourire parfois :
Image

Vallait mieux pas en fait.

Mais faut pas croire, lui aussi a été jeune, beau et optimiste :
Image

Ah oui, et il s'habille en femme et a fait un bouquin dessus :
Image


Voilà un auteur qui sait donner envie de le lire.

_________________
Nothing and no one can save you! Abandon hope now! Here's what you can do :
1. Admit you are a semi-evolved ape-thing mercifully ignorant of the sanity-blasting truths of the greater cosmos.
2. Die.
3. Rot.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 12 Déc 2014, 00:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 17967
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Merci Iloutcheka pour toutes ces précisions sur Krasznahorkai. Je mets Guerre et Guerre sur ma Wishlist ;) !

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 12 Déc 2014, 18:20 
Hors ligne
Expert

Inscription: 28 Mar 2014, 10:03
Messages: 283
The Scythe-Meister a écrit:
Image


Fucking genius !

Comme quoi, ce n'est pas si compliqué le marketing.

_________________
ART: Ça mène à l'hôpital. A quoi ça sert, puisqu'on le remplace par la mécanique qui fait mieux et plus vite.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 12 Déc 2014, 20:59 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20632
Ilouchechka a écrit:
Merci Karloff (sauf pour Carrère :D) et Cantal aussi, je regarderais tout cela !



Je te conseille David Peace dont l'écriture hallucinée me fait justement penser au Hongrois 'enfin dans l'autre sens du coup'

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 13 Déc 2014, 00:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1523
Ilouchechka a écrit:

Sans être aussi outrancier que Caribou, j'avais "bien aimé sans plus" (pire compliment possible avec "c'est pas mal" Outremonde, et ça m'avait un peu découragé de poursuivre l'enfilement de toutes ces pages, Cosmopolis, sinon ?


Tu risques aussi de bien aimer sans plus mais dans un autre genre j'avais été séduit par le lynchéen-cronenbergien "Bruit de fond".

Karloff a écrit:
Je te conseille David Peace dont l'écriture hallucinée me fait justement penser au Hongrois 'enfin dans l'autre sens du coup'

je sais pas ce que ça donne en anglais mais on sait rapidement si le style de ses bouquins est fait pour nous ou non. J'ai réussi à tenir sur deux, c'est déjà pas mal. Après je connais des fans.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 13 Déc 2014, 01:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 19:55
Messages: 5526
Castorp a écrit:
Tu as lu beaucoup de trucs de lui ?

3 plus des textes courts.

Castorp a écrit:
Ah tiens, à ma liste, j'ajouterais peut-être William Gass, mais pareil, je n'en ai pas encore assez lu pour vraiment en parler.

En même temps, il a écrit 3 livres.

_________________
Nothing and no one can save you! Abandon hope now! Here's what you can do :
1. Admit you are a semi-evolved ape-thing mercifully ignorant of the sanity-blasting truths of the greater cosmos.
2. Die.
3. Rot.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 100 écrivains, 100 tops
MessagePosté: 13 Déc 2014, 09:33 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20632
Karloff a écrit:
Je te conseille David Peace dont l'écriture hallucinée me fait justement penser au Hongrois 'enfin dans l'autre sens du coup'

je sais pas ce que ça donne en anglais mais on sait rapidement si le style de ses bouquins est fait pour nous ou non. J'ai réussi à tenir sur deux, c'est déjà pas mal. Après je connais des fans.[/quote]

C'est clair. Parfois ça me tombe des mains. Le premier de la trilogie Tokyo, Tokyo année zéro, je n'avais pas réussi à le lire la première fois.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web